Découvrez nos métiers

Pour remplir sa mission d'excellence technologique, Safran a besoin de talents diversifiés. Étudiants, jeunes diplômés et profils expérimentés, 32 familles de métiers s'offrent à vous, de la recherche à la production, en passant par les fonctions supports et commerciales.

Découvrez le haut niveau de performance, de dynamisme et de variété de ces professions à travers des témoignages et des descriptifs précis.

Management de la donnée et systèmes d'informations

Safran Analytics a pour missions de fédérer et de coordonner toutes les activités du Groupe dans le domaine du Big Data et de faire de l'exploitation des données un nouveau levier de performance.

Dans le cadre de la politique informatique de l'entreprise, vous définissez et mettez en place les moyens nécessaires au stockage, au traitement et à l'exploitation des données et des logiciels mis à disposition des utilisateurs.

Vous garantissez l'intégrité et la protection des données, assurez l'évolution dans le temps des logiciels et garantissez le suivi et l'amélioration des performances des systèmes mis en place.

Nos offres

77 offre(s) correspondant à votre recherche

  • 1 / 8
Témoignage

Rencontre avec Chirine Wolley, Data Scientist chez Safran Analytics

Entrée dans le Groupe il y a moins d'un an, Chirine est Data Scientist. Au sein de Safran Analytics, elle participe à des projets d'analyse de données permettant d'améliorer les performances de processus et de créer de la valeur. Elle nous en dit plus sur son métier, nouveau dans le Groupe.

Quelle est votre mission au sein de Safran Analytics ?

Chirine Wolley : Aujourd'hui de nombreuses données sont disponibles au sein de Safran et en grande quantité. Elles sont issues des machines de production connectées ou de nos produits en vol par exemple. Les Business de Safran (Landing systems, Aircraft Engines, …) ont besoin d'être accompagnés pour tirer parti de l'immense richesse de ces données.

En tant que Data Scientist, mon rôle consiste à analyser et interpréter des données en fonction de leur contexte. Pour ce faire, nous échangeons d'abord avec les équipes métier pour cerner au mieux leurs problématiques et être ainsi en mesure de tirer des conclusions pertinentes.  Puis, à partir des résultats de nos analyses, nous faisons des recommandations d'amélioration et participons à la définition du plan d'actions.

Pour réaliser chaque projet, le Data Scientist travaille très souvent de manière étroite avec des Data Engineers et des Software Engineers. Ils nous aident à utiliser et à choisir les plateformes et les outils numériques d'analyse de données adaptés aux problématiques rencontrées, pour ensuite nous accompagner dans la mise en production. 

Quelle formation avez-vous suivie pour devenir Data Scientist ?

C. W. : Mon parcours est universitaire : après une licence en mathématiques, j'ai suivi un master en probabilité statistique. J'ai ensuite effectué une thèse en mathématiques appliquées, puis une année de post-doc* à l'école Télécom ParisTech.

J'ai beaucoup travaillée en laboratoire de recherche, notamment dans le domaine médical.

Quelles sont les qualités requises pour exercer votre métier ?

C. W. : Il faut avant tout avoir le sens de l'analyse et de la synthèse ! Mais il faut aussi savoir communiquer avec les équipes métier, avec qui nous sommes en contact permanent : ils ont une problématique à résoudre et ont surtout la parfaite connaissance de leur activité, absolument nécessaire à la bonne interprétation des données.

Je pense qu'il est aussi nécessaire d'être curieux, car les méthodes et les outils que nous utilisons sont en constante évolution, et si on ne s'y intéresse pas, on peut vite être dépassé.

Enfin il faut être créatif et capable de se poser les bonnes questions pour pouvoir accompagner au mieux les métiers dans l'analyse des données.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

C. W. : Le fait que le métier soit en constante évolution permet de toujours tester de nouveaux outils, on ne s'ennuie jamais. Être Data Scientist permet aussi de travailler dans des contextes très variés comme la médecine, la finance, l'aéronautique… Dans une carrière, c'est très enrichissant.

Il y a aussi un mélange entre technique et relations humaines : il faut avoir de bonnes bases en mathématiques statistiques, mais en même temps il faut aussi savoir expliquer ce qu'on fait. On n'est pas seul devant son ordinateur.

Où vous voyez-vous dans quelques années ?

C. W. : C'est assez difficile à dire pour le moment, car cela ne fait que six mois que je suis chez Safran. Auparavant je faisais de la recherche, et le monde de l'entreprise fonctionne de manière assez différente. Pour l'instant je suis toujours dans la phase de compréhension des problématiques terrain remontées par les sociétés, et je dois continuer à développer mes compétences en gestion de projet : encore un nouvel aspect que prend mon métier !

* Un post-doc, ou chercheur postdoctoral, est un chercheur qui travaille pour une durée déterminée dans un laboratoire de recherche.

 

Rencontre avec Alexandre Vanbelle, Data Engineer chez Safran Analytics

Alexandre Vanbelle, 32 ans, a rejoint Safran Analytics lors de sa création, en juin 2015. Dans cette interview, il nous explique son parcours et présente son métier de Data Engineer au sein l'entité du Groupe dédiée à l'exploitation des données. 

Quelle est votre mission au sein de Safran Analytics ?

A.V : J'ai rejoint Safran Analytics en tant que Data Engineer après un premier poste dans la création de services digitaux au sein du Fablab de Safran Aircraft Engines. Ma mission est de mettre en place des plateformes spéciales destinées à stocker un très grand volume de données, afin de pouvoir par la suite les traiter par lots, en temps réel. Mon rôle est de faciliter le travail du Data Scientist, qui est en charge de répondre à la question posée par le métier, par exemple : « Comment développer un outil capable de calculer précisément la durée de vie exacte d'un équipement aéronautique grâce aux données ? »  

Quelle formation avez-vous suivie pour devenir Data Engineer ?

A.V : Après un baccalauréat scientifique, j'ai intégré l'école Télécom Lille, spécialisée dans la formation d'ingénieurs en Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication et qui propose une classe préparatoire intégrée. Après mon diplôme, j'ai travaillé dans plusieurs laboratoires de recherche dédiés au génie logiciel, ma spécialité, au sein des entreprises Alcatel-Lucent, Dassault Systèmes, puis Microsoft.

Quelles sont les qualités requises pour devenir Data Engineer ?

A.V : A mon sens, il faut avant tout être curieux. Le domaine des nouvelles technologies est en constante évolution, tout va très vite. Il faut rester attentif pour ne pas se laisser distancer. La rigueur est aussi une qualité nécessaire pour mener à bien ses missions, car l'étude des statistiques est au coeur du métier de Data Engineer. Enfin, il faut à la fois faire preuve de ténacité et de pédagogie : ne pas baisser les bras lorsqu'on ne trouve pas la solution au problème identifié du premier coup, et savoir présenter les alternatives possibles à nos « clients », en les rassurant sur le bien-fondé de notre démarche.

Qu'est-ce qui vous plait le plus dans votre travail ?

A.V : Je ne m'ennuie jamais ! Il n'y a pas de routine dans le métier de Data Engineer : nous participons à des projets très différents au sein des différents métiers de Safran (moteurs d'avions, trains d'atterrissage etc …) et nous sommes en contact avec un grand nombre d'acteurs. De plus, l'équipe de Safran Analytics est composée de profils très complémentaires, aux contacts desquels on élargit ses compétences. D'un point de vue plus personnel, j'aime l'idée de mettre mon expertise au service des enjeux sociétaux. En effet, la réduction de la consommation de carburant de l'industrie aéronautique est une initiative qui me tient à coeur, et je suis fier d'y participer à mon échelle.

Où vous voyez-vous dans quelques années ?

A.V : J'ai rapidement évolué au sein de Safran Analytics. D'ici décembre 2016, j'aurai cinq collaborateurs à manager : une grande première pour moi, et je suis impatient de relever ce défi qui me fera grandir, j'en suis sûr. C'est une mission que je compte mener à bien au cours des prochaines années, pour accompagner le développement de Safran Analytics et former des Data Engineers capables de répondre aux problématiques technologiques et stratégiques de demain.

 

Vidéo
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer