Safran

Français
Talent Soft ID: 
#1, #2, #34, #3697, #3698, #3699, #3700, #3703, #3704, #3763, #3785, #3786, #3794, #3807, #3818, #3831, #3849, #3861, #3864, #3990, #4621, #4914,
Safran

ESTACA

Ouvert aux étudiants de l'ESTACA.

Levallois

France

Safran et la BEI signent un contrat de prêt de 500 M€ pour le financement de la recherche sur les systèmes de propulsion des futurs avions

Paris, le 4 mars 2021

La Banque Européenne d'Investissement (BEI) met à la disposition de Safran un crédit bancaire de 500 millions d'euros afin de financer ses activités de recherche sur des systèmes de propulsion innovants pour la prochaine génération d'avions commerciaux monocouloirs. Il s'agit d'une étape clé de la feuille de route de Safran vers un transport aérien décarboné.

Contactez-nous
Contacts presse BEI
Contacts presse Safran
Contacts analystes et investisseurs Safran

Safran : Les résultats de 2020 témoignent de la qualité des métiers du Groupe et de la forte maîtrise des coûts

Paris, le 25 février 2021
 

2020 : Adaptation rapide

  • Activité moins impactée au 4e trimestre (-30 %) qu'au 3e trimestre (-42 %)
  • Résilience du modèle d'affaires
  • Objectifs 2020 atteints
     

2021 : Consolidation progressive

  • Un profil d'activité et de profitabilité plus fort en fin d'année
  • Forte progression de la marge opérationnelle par rapport au 2e semestre 2020
     

Données ajustées

Contactez-nous
Contacts Presse
Contact Analystes et Investisseurs

Concours photo Mimesis : les lauréats sont…

« Photographiez les trésors de la nature en résonance avec la technologie ». Le thème du concours Mimesis a inspiré des centaines de photographes à travers le monde. Entre le 2 septembre et 4 novembre 2020, près de 10 000 photos ont été soumises, par des amateurs ou des professionnels, de 38 pays différents. « Un vrai succès ! », se réjouissent les membres du Jury (voir encadré) qui se sont réunis le 29 janvier 2021 au Musée des arts et métiers à Paris.

Chez les Okada, la musique est une histoire de famille…

A 5 ans, Shuichi, l'aîné de la fratrie, commande un violon au Père Noël. « Mes parents, négociants en vin, ont été assez surpris car cela ne faisait pas partie de la culture familiale », se souvient Shuichi. « Une violoniste était venue jouer dans mon école et j'ai tout de suite été fasciné. La première fois que j'ai touché à un violon, c'était très naturel, comme si l'instrument était un prolongement de mon corps. »

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer