Salle de contrôle après tomographie des aubes - Commercy
Crédits: Philippe Stroppa / Safran