: 3 min

Vous avez dit cobot ?

Les avantages de la robotique appliquée aux lignes de production sont largement connus et mis en œuvre dans un grand nombre de secteurs industriels. Au-delà de l’automatisation, la « cobotique », c’est-à-dire la collaboration entre l’homme et la machine, prend de plus en plus d’importance dans les sites de production du Groupe où le cobot est un véritable allié pour l’opérateur de l’usine du futur.

A la différence du robot, le cobot n'est pas autonome : il appartient à la branche des « robots coopératifs ». L'opérateur contrôle tandis que le « manipulateur robotisé » exécute et sécurise la tâche (par exemple le positionnement précis de pièces). Ils interagissent soit à distance, par télé-opération, soit en direct, l'opérateur manipulant manuellement le cobot.

Points forts et atouts de la cobotique

La cobotique permet d'associer en temps réel les capacités d'un robot (force, précision, répétition) aux compétences spécifiques d'un être humain (savoir-faire, analyse, décision). Elle s'inscrit également dans les engagements RH de Safran. En effet, son développement permet d'éviter les situations de travail pénibles ainsi que de capitaliser l'expérience, la capacité d'analyse et la prise de décision des opérateurs par l'intelligence artificielle. Cela favorise le maintien des emplois et la montée en compétences des utilisateurs au sein de nos nouvelles usines 4.0.

 

Bras manipulateur (robot collaboratif ou cobot) Scara qui sert à l’approvisionnement des machines, la mise en place et le retrait des outillages. Il permet de faciliter la manutention de charges lourdes allant jusqu’à 40 kg.

Un vaste champ d'application

La cobotique et l'articulation homme/machine font l'objet d'un programme de recherche appliquée depuis 2014 à l'échelle de Safran. Dernière innovation en date, Fast : cette cellule robotisée composée de quatre robots ultra véloces pose sur chaque turbine de moteur plus de 800 plaquettes de tailles différentes. Les robots trient les plaquettes eux-mêmes, puis se mettent au travail : le temps pour réaliser cette opération a été divisé par quatre et le risque d'erreur est nul.

Parmi les projets menés au sein du FactoryLab, le projet Manipres s'est concrétisé par la mise en place dans un site de production de Safran Aircraft Engines d'un cobot manipulant une charge de 120 kg pour réaliser l'accostage de la transmission de puissance sur le moteur LEAP. Cette solution a été également expérimentée avec succès chez Safran Helicopter Engines et Safran Transmission Systems. Un autre projet, Outport, a permis de développer un cobot de perçage - fraisurage dans le site du Havre de Safran Nacelle. Il peut améliorer à la fois la performance (en divisant par trois le temps de cycle) et les conditions de travail (l'opérateur ne force plus et les poussières sont captées à la source par le cobot).

 

 

En savoir plus

D'autres projets sont menés pour répondre à des besoins spécifiques des sociétés du Groupe :

  • Safran Landing Systems  : cobot mobile permettant de prendre des mesures de manière semi-automatisée de façon plus rapide et plus précise.
  • Safran Aircraft Engines  : cobot pour la réparation des aubes de fans (en quelque sorte, les pales composant la soufflante du moteur). Le process consiste à usiner les aubes par un système de jets d'eau à haute pression monté sur un cobot.
  • Safran Helicopter Engines  : cobots capables de monter plusieurs types de moteurs d'hélicoptères et de prendre en charge des opérations de vissage/dévissage.
  • Safran Electrical & Power : cobot pour poste de contrôle des panneaux de disjoncteurs. Le cobot manipule l'ouverture et la fermeture des disjoncteurs de manière autonome permettant à l'opérateur de se concentrer sur le résultat final.

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer