: 4 min

Systèmes d’information : un rôle clé au service des métiers

Finis les ERP monolithiques, les applications cloisonnées et les temps de développements trop longs. Dans un Groupe en pleine transformation digitale comme Safran, les systèmes d’information évoluent vers plus d’agilité et d’efficacité, dans une logique de création de valeur et de partenariat avec les métiers.
charles_manin.jpg

De la gestion des ressources humaines à la production en passant par les achats ou l'après-vente, les technologies digitales modifient en profondeur les activités de Safran… et le rôle de ses systèmes d'information (SI). « Il ne suffit plus de mettre des serveurs et du réseau à la disposition des collaborateurs, explique Charles Manin, directeur de la Relation métier au sein de la direction des Systèmes d'information (DSI) du Groupe. Aujourd'hui, le levier de performance de l'entreprise est la gestion des données. Celles-ci doivent être captées correctement, transformées efficacement, et stockées de façon sécurisée et fiable pour être ensuite restituées aux métiers, qui vont en tirer de la valeur. Le rôle des SI est de faire en sorte que l'ensemble de ces étapes se déroulent de manière fluide, réactive et efficiente. »

Des défis complexes

Si la mission est simple, sa mise en pratique est plus complexe. Tout d'abord, parce que les besoins des métiers sont très variés. « On parle souvent de l'Usine du futur, illustre Charles Manin. Mais du point de vue des SI, cette notion recouvre une grande diversité d'applications : suivi de production, contrôle des pièces, maintenance du parc de machines… Et si l'on considère le cycle de vie complet d'une pièce, de la conception à la réparation, le périmètre d'action est encore plus large. » À cela s'ajoute la dimension internationale du Groupe. « Il faut que les données puissent voyager d'un continent à l'autre, mais aussi être accessibles tout en respectant les exigences de sécurité par nos partenaires et fournisseurs. », rappelle Charles Manin. Enfin, parce qu'ils ne sont pas des spécialistes de l'informatique, les utilisateurs recherchent des outils intuitifs et faciles à prendre en main.

Plus d'agilité et de proximité

Consciente de ces enjeux, la DSI Safran s'est récemment organisée pour être plus proche des métiers. Elle a aussi repensé son offre de services dans une logique de partenariat. « Nous ne raisonnons plus en termes de solutions techniques, mais de réponses adaptées aux besoins spécifiques des utilisateurs, précise Charles Manin. Cela suppose des compétences d'écoute et une philosophie de " business partner" que nous cherchons à diffuser au sein des équipes. » Ce nouvel état d'esprit s'accompagne également d'une révolution dans les méthodes de travail : le traditionnel « cycle en V » est remplacé par des modes de développement et de gestion de projet plus agiles, du type « Scrum » ou « DevOps ». Avec un maître mot : l'adaptation permanente aux évolutions du besoin et des changements de rythme.

Nouvelles compétences

De nouveaux métiers émergent également, comme celui d'urbaniste, dont le rôle est de définir le paysage global et la cohérence du SI. L'architecte est chargé quant à lui d'appliquer ces règles d'urbanisme en les traduisant en processus et en outils, dont il assure l'évolution au fil du temps. Enfin, les activités de développement de type DevOps se sont mis en place avec la création d'applications internes , de prototypes basés sur des technologies émergentes et l'intégration de solutions Open Source. « Nous favorisons la montée en compétences de nos équipes grâce à la formation, mais il y a également des opportunités de recrutement à l'externe, souligne Charles Manin. C'est le cas de compétences pointues comme l'architecture, la gestion de la donnée ou encore les développements d'API*. Certes, les géants du Web captent beaucoup de profils dans ces domaines, mais un groupe comme Safran peut être très attractif pour de jeunes talents. Tout est à construire, nous avons besoin de pionniers qui contribueront à définir les nouveaux modes de fonctionnement et d'utilisation des SI dans l'entreprise. C'est un challenge qui mérite d'être vécu ! »

* Application Programming Interface (Interface applicative de programmation). Elle permet de relier plusieurs logiciels pour échanger des données.

 

EN SAVOIR PLUS :

Voir les offres

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer