Safran : Très bons résultats au 1er semestre 2018 - Relèvement significatif des perspectives pour 2018

Paris, le 6 septembre 2018

 

Données ajustées

  • Chiffre d'affaires de 9 506 M€ (y compris la contribution de 1 516 M€ de Zodiac Aerospace), en progression de 23,9 % sur une base publiée, et de 10,1 % sur une base organique
     
  • Résultat opérationnel courant de 1 386 M€ (y compris la contribution de 129 M€ de Zodiac Aerospace), en progression de 32,6 % sur une base publiée, et de 20,3 % hors Zodiac Aerospace
     
  • Transition CFM56-LEAP en cours : la marge opérationnelle de la Propulsion s'élève à 18,3 %
     
  • Forte progression de la marge opérationnelle des Équipements aéronautiques (à 13,4 %) et de la Défense (à 6,9 %)
     
  • Excellente génération de cash-flow libre de 820 M€ (y compris 25 M€ de Zodiac Aerospace). À périmètre constant, le cash-flow libre représente 63 % du résultat opérationnel courant
     
  • Relèvement des perspectives 2018 pour le chiffre d'affaires, le résultat opérationnel courant et le cash-flow libre (au périmètre de Safran au 1er janvier 2018)
     

Données consolidées

  • Le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 9 393 M€
  • Le résultat opérationnel courant consolidé s'établit à 912 M€
  • Le résultat opérationnel consolidé s'élève à 886 M€
  • Le résultat net part du Groupe ressort à 535 M€
  • Le cash-flow libre est de 820 M€
     

Le Conseil d'administration de Safran (Euronext Paris : SAF), présidé par Ross McInnes, lors de sa réunion à Paris le 5 septembre 2018, a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté pour le semestre clos le 30 juin 2018.

 

Commentaires du Directeur Général

Philippe Petitcolin a déclaré : « Au 1er semestre 2018, nous avons réalisé une performance très solide marquée par une croissance de toutes les activités de Safran. Confiants quant à la poursuite de cette très bonne performance de nos activités de Propulsion, d'Equipements aéronautiques et de Défense, nous avons relevé de façon significative les perspectives pour l'exercice 2018. Par ailleurs, le plan d'intégration de Zodiac Aerospace est en cours et produira progressivement les résultats escomptés. Sur le plan opérationnel, la montée en cadence de la production des moteurs LEAP se poursuit et notre objectif demeure de livrer environ 1 100 moteurs à la fin de cette année. »

 

Préambule

  • Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées[1] et concernent les activités poursuivies, sauf mention contraire. Les définitions des retraitements ainsi que la table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour le 1er semestre 2018 sont disponibles dans le présent document. Les comparaisons sont établies par rapport aux comptes 2017 concernant les activités poursuivies. Les définitions sont disponibles dans les Notes en page 17 et suivantes de ce communiqué.
     
  • Tous les chiffres sont présentés en application d'IFRS 15, et les comparaisons sont établies par rapport aux comptes 2017 retraités afin de tenir compte de l'application d'IFRS 15.
     
  • Zodiac Aerospace est consolidé par intégration globale dans les états financiers de Safran depuis le 1er mars 2018.
     
  • Les variations organiques excluent les effets de périmètre (notamment la contribution de quatre mois de Zodiac Aerospace) et les effets de change pour la période.

 

Chiffres clés du 1er semestre 2018

  • Le chiffre d'affaires ajusté s'établit à 9 506 M€, en hausse de 23,9 % sur une base publiée comprenant 1 516 M€ de contribution de Zodiac Aerospace sur quatre mois et un effet de change négatif de 445 M€. Sur une base organique, le chiffre d'affaires ajusté augmente de 10,1 %.
     
  • Le résultat opérationnel courant ajusté[2] ressort à 1 386 M€ (14,6 % du chiffre d'affaires), en hausse de 32,6 % sur une base publiée par rapport à 1 045 M€ au S1 2017 (13,6 % du chiffre d'affaires). Le résultat opérationnel courant ajusté du 1er semestre 2018 comprend une contribution de quatre mois de 129 M€ de Zodiac Aerospace. Hors Zodiac Aerospace, le résultat opérationnel courant ajusté est en hausse de 20,3 %.
     
  • Le résultat net ajusté (part du Groupe) atteint 932 M€ (résultat ajusté par action de base : 2,17 € ; résultat ajusté par action dilué : 2,11 €). Au 1er semestre 2017, le résultat net ajusté (part du Groupe) s'élevait à 1 488 M€, dont un résultat net de 716 M€ au titre des activités poursuivies et de 772 M€ au titre des activités cédées.
     
  • La génération de cash-flow libre[4] s'élève à 820 M€ (y compris 25 M€ de Zodiac Aerospace), soit une hausse de 23 % par rapport aux 666 M€ enregistrés au 30 juin 2017. Cette progression, portée par la hausse du flux de trésorerie opérationnel des activités et la baisse des dépenses d'investissements, a été partiellement compensée par l'augmentation du besoin en fonds de roulement. À périmètre constant, le cash-flow libre représente 63 % du résultat opérationnel courant ajusté au 1er semestre 2018.
     
  • La dette nette s'élève à 3 533 M€ au 30 juin 2018 (y compris l'acquisition de Zodiac Aerospace).
     
  • Au 1er semestre 2018, les activités de services pour moteurs civils[3] augmentent de 12,5 % en USD, tirées notamment par les ventes de pièces de rechange pour les moteurs CFM56 de dernière génération. La croissance de ces activités ressort à 8,8 % au 2e trimestre 2018.
     
  • Safran (hors Zodiac Aerospace) relève ses perspectives pour 2018, portée par la dynamique soutenue des activités de Propulsion, d'Équipements aéronautiques et de Défense observée au 1er semestre 2018 qui devrait se poursuivre au 2ème semestre.
    En conséquence, par rapport aux chiffres retraités en application d'IFRS 15 pour 2017, Safran prévoit :
    • une croissance organique du chiffre d'affaires ajusté de 7 % à 9 %. Sur la base d'un cours spot moyen estimé de 1,21 $ pour 1 € en 2018, le chiffre d'affaires ajusté devrait augmenter de 4 % à 6 % ;
    • une croissance du résultat opérationnel courant ajusté d'environ 20 % (sur la base d'un cours couvert de 1,18 $ pour 1 €) ;
    • une génération de cash-flow libre supérieure à 50 % du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant le rythme de paiement de plusieurs États clients.
       
  • En outre, Safran prévoit une contribution des activités de Zodiac Aerospace (consolidées sur 10 mois en 2018) comprise entre :
    • 3,6 Mds€ et 4 Mds€ à son chiffre d'affaires ajusté (sur la base d'un cours spot moyen estimé de 1,21 $ pour 1 € en 2018) ;
    • 260 M€ et 300 M€ à son résultat opérationnel courant ajusté (sur la base d'un cours couvert de 1,18 $ pour 1 € à compter du 1er septembre 2018) ;
    • 80 M€ et 120 M€ à son cash-flow libre.

 

Faits marquants

Succès commerciaux de CFM

Au salon aéronautique de Farnborough, CFM International a annoncé des commandes et intentions d'achat pour 858 moteurs LEAP et CFM56, ainsi que pour des contrats de services pour les moteurs LEAP et CFM56, d'une valeur totale de 15,7 Mds$ (prix catalogue). A l'issue du salon, au 31 juillet 2018, le carnet de commandes de moteurs LEAP totalise 15 450 unités (commandes et intentions d'achat) et celui du CFM56 s'élève à 434 unités.


Poursuite de la croissance des livraisons de moteurs d'avions court et moyen-courrier

Les livraisons de moteurs CFM (LEAP et CFM56) progressent de 20 %, passant de 857 unités au 1er semestre 2017 à 1 029 unités au 1er semestre 2018.
 

Programme CFM56

La cadence de production des CFM56 reste soutenue avec 591 unités livrées au 1er semestre 2018, contre 710 unités au 1er semestre 2017, en ligne avec la demande des clients. CFM International prévoit de livrer environ 1 000 moteurs CFM56 en 2018.
 

Programme LEAP

La montée en cadence de la production des moteurs LEAP se poursuit. Les livraisons de LEAP ont quasiment triplé à 438 unités au 1er semestre 2018, contre 147 unités au 1er semestre 2017. CFM International prévoit de livrer environ 1 100 moteurs LEAP en 2018, comme indiqué précédemment.

  • LEAP-1A : 27 compagnies aériennes opèrent actuellement 240 avions équipés de moteurs LEAP-1A, totalisant à date plus de 1,2 million d'heures de vol.
     
  • LEAP-1B : 41 compagnies aériennes opèrent 183 avions équipés de moteurs LEAP-1B, totalisant à date plus de 550 000 heures de vol.
     
  • LEAP-1C : près de 80 heures de vol enregistrées à date.

 

Silvercrest

Safran et Dassault Aviation sont parvenus à un accord concernant l'indemnité à verser à Dassault Aviation au titre de l'arrêt du moteur Silvercrest pour le Falcon 5X.
Le montant de cette indemnité est couvert par les provisions comptabilisées précédemment par le Groupe, et le paiement s'étalera sur trois ans à compter de 2018.
Safran confirme que cet accord ne change pas ses perspectives de rentabilité et de génération de cash-flow.

 

Turbines d'hélicoptères

Safran a obtenu le certificat de type de l'EASA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) pour le moteur Arriel 2H (qui équipe l'hélicoptère AC312E) et le moteur Ardiden 3C (qui équipe l'hélicoptère AC352).

 

Freins carbone

Safran a signé plusieurs contrats pour la fourniture de freins carbone, notamment avec Turkish Airlines pour 25 A350 et 25 Boeing 787, avec Sun Express pour 32 Boeing 737 MAX et avec Indigo pour 100 A320neo.

 

Zodiac Aerospace - Aircraft Interiors

Une compagnie aérienne majeure du Moyen-Orient a sélectionné Zodiac Aerospace pour fournir des sièges de classes affaires et économique pour une commande d'avions long-courrier en première monte.
De plus, une compagnie aérienne majeure asiatique a sélectionné Zodiac Aerospace pour fournir les sièges de première classe pour une commande d'avions long-courrier en première monte.

 

Zodiac Aerospace - Aerosytems

ANA a sélectionné Zodiac Aerospace pour réaménager ses 16 Boeing 777-300 avec le système de connectivité en vol RAVE™ Broadband ainsi que ses 8 Boeing 777-200, 11 Boeing 787-8 et 2 Boeing 787-9 avec le système de divertissement en vol RAVE Centric.

 

Défense

Raytheon Company et Safran ont signé une lettre d'intention pour coopérer sur la future génération de systèmes de visée pour véhicules de combat.
Lors du salon Eurosatory 2018, Safran Electronics & Defense a présenté Geonyx™, sa nouvelle gamme de systèmes de navigation inertielle et de pointage pour véhicules terrestres.
 

Signature d'un accord pour l'acquisition des activités Actionneurs de commandes de vols, Equipements de cockpit et Produits spéciaux de Rockwell Collins

Ces activités viendraient enrichir les portefeuilles d'activités de Safran Electronics & Defense et de Zodiac Aerospace (Aerosystems) dans le domaine des actionneurs électriques et des commandes de vol.
Elles permettraient notamment aux activités concernées de Safran Electronic & Defense et Zodiac Aerospace d'accroître leur taille critique dans ces domaines et à terme, de renforcer leur compétitivité.
L'acquisition, qui est soumise aux autorisations réglementaires et doit remplir les autres conditions habituellement exigées, devrait être finalisée au premier semestre 2019.

 

Groupes Auxiliaires de Puissance

Boeing et Safran ont conclu un accord en vue de la création d'une nouvelle joint-venture détenue à 50/50 pour la conception, la fabrication et le service après-vente de Groupes Auxiliaires de Puissance (APU). L'opération, soumise aux conditions habituelles notamment l'obtention des approbations des autorisations réglementaires et de la concurrence, devrait être finalisée durant le 2ème semestre 2018.
La joint-venture sera comptabilisée par mise en équivalence et capitalisée progressivement une fois les autorisations réglementaires obtenues.

 

Mobilité à la demande

Safran et Bell ont annoncé une collaboration pour le développement de nouveaux systèmes propulsifs hybrides électriques dédiées à de futures applications de taxi aérien et véhicule VTOL. Bell sera en charge de la conception, du développement et de la production du système VTOL, et Safran apportera son expertise technique dans le développement d'un système propulsif de nouvelle génération.

 

Résultats du 1er semestre 2018

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2018 s'élève à 9 506 M€ (y compris la contribution de quatre mois de 1 516 M€ de Zodiac Aerospace) en hausse de 1 836 M€, soit 23,9 %, par rapport à la même période de l'année dernière. À périmètre constant, la croissance du chiffre d'affaires ressort à 4,3 %. L'effet de change net s'élève à (445) M€, incluant un effet de conversion négatif du chiffre d'affaires en devises étrangères, notamment en USD. Le taux de change spot USD/EUR moyen est de 1,21 $ pour 1 € au 1er semestre 2018, comparé à 1,08 $ pour 1 € à la même période il y a un an. Le taux couvert du Groupe s'est amélioré à 1,18 $ pour 1 € au 1er semestre 2018, contre 1,21 $ pour 1 € au 1er semestre 2017.

Sur une base organique, le chiffre d'affaires augmente de 10,1 %, porté par la croissance de toutes les activités.

En millions d'euros Propulsion Équipements
aéronautiques
Défense Aerosystems Aircraft
interiors
Holding
et autres
Safran
S1 2017 4 414 2 636 612 n.a. n.a. 8 7 670
S1 2018 4 744 2 585 651 742 774 10 9 506
Croissance publiée 7,5 % (1,9) % 6,4 % n.a. n.a. n.a. 23,9 %
Impact des variations de périmètre (0,2) % - - n.a. n.a. n.a. 19,6 %
Effet de change (5,2) % (7,5) % (2,8) % n.a. n.a. n.a. (5,8) %
Croissance organique 12,9 % 5,6 % 9,2 % n.a. n.a. n.a. 10,1 %

Au 1er semestre 2018, Safran affiche un résultat opérationnel courant de 1 386 M€, en hausse de 32,6 % par rapport aux 1 045 M€ du 1er semestre 2017. Cette augmentation intègre notamment la contribution de 129 M€ de quatre mois de Zodiac Aerospace, ainsi que l'effet de change positif de 79 M€ (qui comprend l'amélioration du cours couvert EUR/USD). Le résultat opérationnel courant s'établit à 14,6 % du chiffre d'affaires, contre 13,6 % à la même période de l'année dernière. Comme attendu, la rentabilité des activités de Propulsion, d'Équipements aéronautiques et de Défense a fortement progressé.
Les éléments non récurrents, qui correspondent principalement à des coûts de transaction, représentent (26) M€ au 1er semestre 2018 :

En millions d'euros S1 2017 S1 2018
Résultat opérationnel courant ajusté 1 045 1 386
% du chiffre d’affaires 13,6 % 14,6 %
     
Total des éléments non récurrents (16) (26)
Plus-value (moins-value) de cession - 5
Reprise (charge) de dépréciation - 1
Autres éléments non opérationnels inhabituels et significatifs (16) (32)
     
Résultat opérationnel ajusté 1 029 1 360
% du chiffre d’affaires 13,4 % 14,3 %

Le résultat net ajusté (part du Groupe) est de 932 M€ (résultat par action de base : 2,17 € ; résultat par action dilué : 2,11 €), comparé à un résultat net ajusté (part du Groupe) des activités poursuivies de 716 M€ au 1er semestre 2017 (résultat par action de base : 1,74 € ; résultat par action dilué : 1,71 €). Il comprend :

  • un résultat financier ajusté net de (114) M€ (y compris (34) M€ de coût de la dette) ;
     
  • une charge d'impôts ajustée de (272) M€ (taux d'imposition apparent de 22 %).


La table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté du 1er semestre 2018 est présentée et commentée dans les Notes.

 

Cash flow et dette nette

Les opérations ont généré 820 M€ de cash-flow libre (y compris 25 M€ de Zodiac Aerospace). La génération de cash-flow libre résulte d'un flux de trésorerie opérationnel de 1 719 M€, consacré principalement aux investissements corporels et incorporels (600 M€), et à une augmentation de 299 M€ du besoin en fonds de roulement dans le contexte de la transition CFM56-LEAP et de la consolidation de Zodiac Aerospace.


Dividende annuel 2017
Lors de l'Assemblée générale annuelle du 25 mai 2018, les actionnaires ont approuvé un dividende de 1,60 € par action qui a été intégralement versé en mai 2018, avec un impact sur le cash-flow de 695 M€.
 

Rachats d'actions
Le 24 mai 2017, Safran a annoncé son intention de mettre en place un programme de rachat d'actions ordinaires de 2,3 Mds€ sur une période de 2 ans suivant la réalisation de l'offre d'achat des actions Zodiac Aerospace.
Après avoir mené à terme la première tranche de rachat signée le 27 mars 2018 pour un montant de 122 M€, Safran s'est engagé, le 29 juin 2018, auprès d'un autre prestataire de services d'investissement, à acheter un montant maximum de 400 M€ d'actions au plus tard le 31 octobre 2018. Le prix maximum unitaire de rachat des titres ne peut pas dépasser 118 €, montant fixé par l'Assemblée générale du 25 mai 2018.
 

Nantissement de titres
Dans le cadre du financement de l'offre publique d'achat des actions de Zodiac Aerospace, 2 Mds€ de sicav de trésorerie ont fait l'objet d'un nantissement et ont donc été exclus du poste « trésorerie et équivalents de trésorerie » au 31 décembre 2017. Le nantissement a pris fin en mars 2018 à l'issue de l'offre réouverte.
 

Impact de l'acquisition de Zodiac Aerospace
Dans le cadre de l'offre publique sur Zodiac Aerospace, Safran a comptabilisé une sortie de trésorerie totalisant 4 474 M€.
En outre, la dette nette de Zodiac Aerospace de 1 034 M€ a été consolidée dans la dette nette de Safran au 30 juin 2018.
 

Dette nette
La dette nette s'élève à 3 533 M€ au 30 juin 2018, comparée à une trésorerie nette de 294 M€ au 31 décembre 2017.

 

Recherche et Développement

Les dépenses de recherche et développement, dont celles financées par les clients, s'élèvent à 726 M€ (y compris 170 M€ de Zodiac Aerospace), contre 756 M€ au 1er semestre 2017.

La R&D autofinancée (avant Crédit d'Impôt Recherche - CIR) s'établit à 565 M€ (y compris 126 M€ de Zodiac Aerospace), contre 539 M€ au 1er semestre 2017. En excluant l'impact de la consolidation de quatre mois de Zodiac Aerospace, la R&D autofinancée est en baisse de 100 M€ par rapport à la même période de 2017.

La R&D capitalisée s'élève à 139 M€ (y compris 27 M€ de Zodiac Aerospace), contre 167 M€ au 1er semestre 2017. En excluant Zodiac Aerospace, la R&D capitalisée a diminué de 55 M€, notamment parce que Safran a cessé de capitaliser la R&D liée au LEAP-1B fin février 2017.
La charge d'amortissement et de dépréciation de la R&D capitalisée s'élève à 104 M€ (y compris 16 M€ de Zodiac Aerospace), contre 76 M€ au 1er semestre 2017.

L'impact sur le résultat opérationnel courant de la R&D comptabilisée en charges atteint 458 M€ (dont 112 M€ pour Zodiac Aerospace), contre 374 M€ au 1er semestre 2017. En excluant Zodiac Aerospace, la R&D comptabilisée dans le résultat opérationnel courant a baissé de 28 M€

 

Financement

Les produits nets des émissions d'obligations convertibles et d'obligations à taux variable (comme détaillé ci-après) sont destinés à financer les besoins généraux de Safran.

Émission d'OCEANE à échéance juin 2023
Safran a émis avec succès le 21 juin 2018 des obligations zéro coupon à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles et/ou existantes (« OCEANE ») d'un montant total de 700 M€.
Les obligations ont été émises à un prix d'émission de 100 % du pair correspondant à un taux de rendement actuariel brut de 0,0 %. La valeur nominale unitaire des obligations a été fixée à 140,10 €, soit une prime de conversion de 37,5 % par rapport au cours de référence de l'action, reflétant l'appétit des investisseurs pour la qualité de la signature de Safran.
Dans la mesure où l'émission porte sur 4 996 431 obligations, chacune d'entre elles étant potentiellement convertible en une action Safran, la dilution maximale serait de 1,13 % si le remboursement était effectué uniquement par l'émission de nouvelles actions.
 

Émission d'obligations à taux variable à deux ans
Safran a procédé, le 5 juillet 2018, à l'émission d'obligations à taux variable à deux ans de 500 M€ à 100 % du nominal avec un coupon fixé à Euribor trois mois + 33 points de base (coupon flooré à 0 %).
L'émission a été sursouscrite 2,5 fois et n'a pas entraîné de nouvelle prime d'émission, témoignant de la confiance des investisseurs dans la stratégie et la performance de Safran.

 

Couvertures de change

L'appréciation de l'euro à 1,25 au 1er semestre 2018 a déclenché certaines barrières désactivantes dont les niveaux étaient initialement compris dans la fourchette 1,21-1,25. Safran a remplacé l'intégralité de ces instruments avec un impact limité sur ses cours cible de 2019 et 2020, qui restent en ligne avec les indications précédentes. En outre, Safran a augmenté de 3,5 Mds€ sa couverture de 2021 à des taux compris dans la fourchette de 1,16-1,20 précédemment annoncée. Enfin, Safran a intégré à sa politique de couverture l'exposition nette anticipée des activités de Zodiac Aerospace tout en maintenant les cours couverts cible.

Le 31 août 2018, le portefeuille de couverture de Safran s'élevait à 25,9 Mds$ (contre 20,3 Mds$ en avril dernier).
2018 : le Groupe est intégralement couvert sans changement dans les cours couverts cible (cours couvert de 1,18 USD/EUR).
2019 : la couverture de l'exposition nette EUR/USD a augmenté pour s'établir à 7,2 Mds$ (contre 6,7 Mds$ en avril). Certains instruments en place ont des barrières désactivantes dont les niveaux sont placés entre 1,26 $ et 1,32 $ avec des maturités allant jusqu'à fin 2019. Pas de changement de la fourchette de cours couvert cible entre 1,16 $ et 1,18 $ pour 1 €.
2020 : l'exposition nette EUR/USD est couverte à environ 5,0 Mds$. Certains instruments en place ont des barrières désactivantes dont les niveaux sont placés entre 1,27 $ et 1,32 $ avec des maturités allant jusqu'à mi-2020. Pas de changement de la fourchette de cours couvert cible entre 1,16 $ et 1,18 $ pour 1 €.
2021 : la couverture de l'exposition nette EUR/USD a augmenté pour s'établir à 6,0 Mds$ (contre 2,5 Mds$ en avril). Safran a initié de nouvelles couvertures de 3,5 Mds$ avec des barrières désactivantes dont les niveaux sont placés entre 1,28 $ et 1,33 $ avec des maturités allant jusqu'à la mi-2020. Pas de changement de la fourchette de cours couvert cible entre 1,16 $ et 1,20 $ pour 1 €.

 

Perspectives de l'exercice 2018 et perspectives de 10 mois de 2018 pour Zodiac Aerospace

Les perspectives 2018 sont présentées en application complète de la nouvelle norme IFRS 15 pour la reconnaissance du chiffre d'affaires.
 

Perspectives 2018 pour Safran (hors Zodiac Aerospace)

Safran prévoit que la très forte dynamique du 1er semestre 2018 dans les activités de Propulsion, d'Équipements aéronautiques et de Défense se poursuivra au 2ème semestre. En conséquence, Safran relève ses perspectives pour l'ensemble de l'exercice 2018.

Par rapport aux chiffres retraités en application d'IFRS 15 pour 2017, Safran prévoit :

  • une croissance organique du chiffre d'affaires ajusté de 7 % à 9 %. (précédemment « dans le haut de la fourchette de 2 % à 4 % »). Sur la base d'un cours spot moyen estimé de 1,21 $ pour 1 € en 2018, le chiffre d'affaires ajusté devrait augmenter de 4 % à 6 % (précédemment « sur la base d'un cours spot moyen estimé de 1,23 $ pour 1 € en 2018, le chiffre d'affaires ajusté devrait légèrement croître. ») ;
  • une croissance du résultat opérationnel courant ajusté d'environ 20 % (précédemment « dans le haut de la fourchette de 7 % à 10 % ») sur la base d'un cours couvert de 1,18 $ pour 1 € ;
  • une génération de cash-flow libre supérieure à 50 % du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant le rythme de paiement de plusieurs États clients.

Les hypothèses sur lesquelles reposent les perspectives ont été actualisées compte tenu notamment de la robustesse des activités de services pour moteurs civils et de la mise à jour de l'impact de la transition du CFM56-LEAP sur le résultat opérationnel courant :

  • Croissance des activités de services pour les moteurs civils entre 10 % et 12 % (précédemment « entre 7 % et 9 % »).
  • Transition CFM56 - LEAP : impact global négatif sur la variation du résultat opérationnel courant ajusté des activités de Propulsion de 100 M€ à 150 M€ (précédemment « de 150 M€ à 200 M€ ») grâce à l'amélioration de la marge brute du CFM56. Cet impact négatif de la transition est en nette baisse par rapport à 2017 et comprend :
    • La baisse des volumes de moteurs CFM56 en première monte.
    • La marge négative sur les livraisons de moteurs LEAP.

Les autres hypothèses sous-jacentes à ces perspectives sont inchangées par rapport à l'annonce du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2018 :

  • Augmentation des livraisons en première monte, malgré une baisse des volumes de moteurs de forte puissance.
  • Réduction de 150 M€ environ du niveau de R&D autofinancée.
    • Impact positif sur le résultat opérationnel courant après activation et amortissement de la R&D capitalisée.
  • Niveau d'investissements corporels comparable à 2017.
  • Poursuite de l'amélioration de la productivité.
     

Perspectives sur 10 mois 2018 de Zodiac Aerospace

Safran prévoit une contribution des activités de Zodiac Aerospace (consolidées sur 10 mois en 2018) comprise entre :

  • 3,6 Mds€ et 4 Mds€ à son chiffre d'affaires ajusté (sur la base d'un cours spot moyen estimé de 1,21 $ pour 1 € en 2018) ;
  • 260 M€ et 300 M€ à son résultat opérationnel courant ajusté (sur la base d'un cours couvert de 1,18 $ pour 1 € au 1er septembre 2018) ;
  • 80 M€ et 120 M€ à son cash-flow libre.

 

Point sur l'intégration de Zodiac Aerospace

Les travaux d'intégration progressent, axés sur trois priorités :

  • Organisationnelle avec notamment comme objectifs une simplification des structures, une réduction des frais généraux et une meilleure réactivité opérationnelle.
    • Comme annoncé, la fusion par absorption de Zodiac Aerospace SA par Safran SA devrait être achevée avant la fin 2018.
       
  • Fonctionnelle avec l'apport d'outils méthodologiques permettant de redresser les programmes critiques.
    • Le processus de reporting financier et de consolidation de Safran est désormais intégralement déployé et opérationnel.
    • Programme Lean-Sigma lancé : formation d'environ 150 Green Belts / Black Belts / Master Black Belts en cours.
    • Mise en place des standards opérationnels de Safran (One Safran) pour les sites et programmes clés
       
  • Opérationnelle avec un pilotage renforcé des plans de redressement des sites en difficulté.
    • Plus de 30 formateurs de Safran sont présents chez Zodiac Aerospace pour soutenir les plans de redressement et accélérer le déploiement.
    • Plus de 25 projets opérationnels sur sites ont été lancés.
       

La contribution de quatre mois et la contribution anticipée de 10 mois de Zodiac Aerospace à Safran est en ligne avec la feuille de route financière. La prochaine étape consistera à intégrer les perspectives financières des activités de Zodiac Aerospace au plan moyen terme de Safran.

Safran confirme son objectif de synergies de coûts avant impôt de 200 M€ par an dont environ 90 % devraient être atteints à horizon 2020.

Sur la base du fort relèvement des perspectives 2018 de Safran, l'acquisition de Zodiac Aerospace devrait améliorer le résultat net par action 2018 de Safran dans le bas de la fourchette précédemment indiquée.

 

Commentaires sur l'activité

Propulsion aéronautique et spatiale

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2018 s'élève à 4 744 M€, en hausse de 7,5 % par rapport aux 4 414 M€ enregistrés au 1er semestre 2017. Sur une base organique, le chiffre d'affaires augmente de 12,9 %, porté par les activités de services de moteurs civils, les programmes moteurs (LEAP et CFM56) pour avions court et moyen-courrier, et les turbines d'hélicoptères.

Les activités de première monte progressent de 14,1 % (en euros) grâce à l'augmentation des ventes de moteurs équipant les avions court et moyen-courrier. Le nombre total de livraisons de moteurs pour court et moyen-courriers a augmenté de 20 %, passant de 857 unités à 1 029 unités. Comme prévu, la montée en cadence du LEAP a plus que compensé la baisse des moteurs CFM56. Les livraisons de moteurs LEAP ont augmenté de 291 unités à 438 unités au 1er semestre 2018 contre 147 à la même période de 2017, tandis que les livraisons de moteurs CFM56 ont diminué de 119 unités à 591 au 1er semestre 2018 contre 710 unités au 1er semestre 2017. La croissance organique des ventes de turbines d'hélicoptères a repris grâce à la hausse des volumes de turbines de moyenne et forte puissance. Conformément aux hypothèses de 2018, la baisse des livraisons de modules de moteurs de forte puissance pour avions civils et des ventes de moteurs militaires ont pesé sur le chiffre d'affaires. Les livraisons de moteurs M88 s'élèvent à 4 unités, contre 12  au 1er semestre 2017.

Le chiffre d'affaires généré par les services augmente de 3,0 % en euros et représente 57,4 % des ventes au 1er semestre 2018. La croissance organique a été portée par les activités de services pour moteurs civils et les activités d'après-vente des turbines d'hélicoptères, mais a été partiellement neutralisée par un recul des activités de services de moteurs militaires.

Le chiffre d'affaires des activités de services pour moteurs civils augmente de 12,5 % en USD au 1er semestre 2018 (16,4 % au 1er trimestre 2018 et 8,8 % au 2ème  trimestre 2018) grâce aux ventes de pièces de rechange. Comme prévu, après une forte hausse saisonnière au 1er trimestre 2018, la reconnaissance de chiffre d'affaires lié aux contrats de services a ralenti au 2ème trimestre 2018.
Sur la base de la croissance enregistrée au 1er semestre 2018 et de la poursuite de la dynamique des ventes de pièces de rechange, Safran relève de 10 % à 12 % son hypothèse de croissance des activités de services pour moteurs civils pour l'exercice 2018 (précédemment « de 7 % à 9 % »).

Le résultat opérationnel courant s'établit à 868 M€, en hausse de 20,4 % par rapport aux 721 M€ réalisés au 1er semestre 2017. La marge opérationnelle a augmenté de 16,3 % à 18,3 %.

La rentabilité a bénéficié de la croissance des activités de services pour moteurs civils, de la hausse de la contribution des activités de turbines d'hélicoptères, de la baisse de la R&D comptabilisée en charges et de l'amélioration du cours couvert EUR/USD.
La transition CFM56-LEAP a contribué positivement à hauteur de 35M€ à la croissance du résultat opérationnel courant du 1er semestre 2018 par rapport au 1er semestre 2017. La contribution des livraisons rentables de moteurs CFM56 et la réduction prévue des coûts unitaires de production des moteurs LEAP ont été partiellement compensées par l'augmentation des volumes de livraisons de moteurs LEAP à marges négatives.
La baisse des ventes militaires a eu un effet négatif sur la rentabilité.

Au 2ème semestre 2018, Safran anticipe que la transition CFM56-LEAP pèsera sur la variation du résultat opérationnel courant, notamment en raison de l'accélération prévue des livraisons de moteurs LEAP et de la poursuite de la baisse des volumes de CFM56 en première monte.
Safran prévoit désormais un impact global négatif sur la variation du résultat opérationnel courant ajusté des activités de Propulsion de 100 M€ à 150 M€ comparé à 2017 (précédemment « entre 150 M€ et 200 M€ »).

 

Équipements aéronautiques

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2018 s'élève à 2 585 M€, contre 2 636 M€ enregistrés au 1er semestre 2017. Sur une base organique, le chiffre d'affaires augmente de 5,6 %.

La croissance organique des activités de première monte s'établit à 2,5 %, principalement grâce à la hausse des volumes de nacelles. Le nombre de nacelles livrées pour les A320neo équipés de moteurs LEAP-1A a augmenté de 67 unités pour atteindre 172 nacelles au 1er semestre 2018. Les livraisons de nacelles pour l'A380 sont stables. La progression des ventes d'équipements pour le Boeing 787 et la famille A320 (trains d'atterrissage et systèmes de câblage) a également contribué à la croissance.

Le chiffre d'affaires des services augmente de 12,6 % sur une base organique, tiré par la contribution croissante des freins carbone, des activités de services pour nacelles et de maintenance pour les trains d'atterrissage.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 347 M€, en hausse de 20,9 % par rapport aux 287 M€ réalisés au 1er semestre 2017. La marge opérationnelle enregistre une forte augmentation passant de 10,9 % à 13,4 %. La hausse de la rentabilité est portée par l'augmentation des volumes (notamment des services) et par l'impact positif des mesures de réduction des coûts et de gains de productivité, partiellement neutralisés par une augmentation de la R&D en charges. L'amélioration du taux couvert EUR/USD a eu un effet positif sur la rentabilité.

 

Défense

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2018 s'élève à 651 M€, en hausse de 6,4 % par rapport aux 612 M€ enregistrés au 1er semestre 2017. Sur une base organique, le chiffre d'affaires progresse de 9,2 %.

La croissance des ventes militaires a été tirée par l'augmentation des volumes des systèmes de guidage et de visée, ainsi que des équipements optroniques portables (contrat LTLM II aux États-Unis). Le chiffre d'affaires des activités d'avionique progresse également grâce aux activités d'électronique (FADEC pour moteurs LEAP), aux équipements optiques pour télescopes et aux services.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 45 M€ (6,9 % du chiffre d'affaires) par rapport aux 35 M€ réalisés au 1er semestre 2017 (5,7 % du chiffre d'affaires). L'augmentation des volumes et la réduction des coûts de production expliquent l'amélioration de la rentabilité. La R&D autofinancée reste élevée (10,6 % du chiffre d'affaires) afin de maintenir l'avance technologique.

 

Zodiac Aerospace (quatre mois de mars à juin 2018)

Le chiffre d'affaires de Zodiac Aerospace s'élève à 1 516 M€ (y compris un effet de change négatif pour Aerosystems et Aircraft Interiors) pour la période de mars à juin 2018. Le résultat opérationnel courant ressort à 129 M€.

Le chiffre d'affaires d'Aerosystems s'établit à 742 M€. Il a été impacté par le ralentissement des activités Safety Systems et Fluid and Water and Waste Systems, partiellement compensé par la dynamique positive de l'activité Connected Cabin et la hausse de la contribution de l'activité Control Systems.

Le résultat opérationnel courant d'Aerosystems s'établit à 129 M€. Les activités Control Systems et Connected Cabin ont contribué positivement, tandis que les dépenses de R&D et d'industrialisation ont pesé sur la rentabilité.

Le chiffre d'affaires d'Aircraft Interiors s'établit à 774 M€. L'effet négatif de la baisse des volumes sur la performance s'est poursuivi, notamment en raison de l'impact commercial lié aux difficultés précédentes de conception et d'exécution. Le résultat opérationnel courant d'Aircraft Interiors s'établit à 0 M€. L'amélioration de la performance a été portée par les premiers effets des plans de performance opérationnelle et des programmes de réduction des coûts.

 

Holding et autres

Le secteur « Holding et autres » comprend les coûts de pilotage et de développement du Groupe ainsi que les services transversaux fournis à l'ensemble du Groupe, y compris les affaires financières et juridiques, la politique fiscale et de change, la communication et les ressources humaines.

En outre, la holding facture aux filiales les services partagés, notamment les centres de services administratifs (paie, recrutement, informatique, comptabilité), un organisme de formation centralisé et le centre R&T du Groupe.

L'impact du secteur « Holding et autres » sur le résultat opérationnel courant de Safran s'établit à (3) M€ au 1er semestre 2018, contre 2 M€ à la même période de 2017.

 

Calendrier

  • Chiffre d'affaires T3 2018 : 23 octobre 2018 (après bourse)
  • Capital Markets Day : 29 novembre 2018

 

* * * * *

Safran organise aujourd'hui à 8 h 30, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers, les investisseurs et les médias. Pour participer, composer le 01 72 72 74 03 depuis la France, le +44 207 194 3759 depuis le Royaume-Uni ou le +1 646 722 4916 depuis les États-Unis (code d'accès (tout pays confondu) : 96116161 #).
Une ré-écoute sera disponible jusqu'au 5 décembre 2018 au 01 70 71 01 60, +44 203 364 5147 et au +1 646 722 642 4969 (code d'accès (tout pays confondu) : 418759053 #).

Le communiqué de presse, la présentation et les états financiers consolidés sont disponibles sur le site Internet à l'adresse www.safran-group.com.

* * * * *

Chiffres clés

Toutes les données pour le 1er semestre 2017 ont été retraitées en application de la norme IFRS 15. Les données du 1er semestre 2018 incluent quatre mois d'activité de Zodiac Aerospace.

Compte de résultat ajusté
(en millions d'euros)
S1 2017 S1 2018 % variation
Chiffre d'affaires 7 670 9 506 23,9 %
       
Autres produits et charges opérationnels courants (6 707) (8 202)  
Quote-part de résultat net des  co-entreprises 82 82  
       
Résultat opérationnel courant 1 045 1 386 32,6 %
% du chiffre d’affaires 13,6 % 14,6 % 1,0 pt
       
Autres produits et charges opérationnels non courants (16) (26)  
       
Résultat opérationnel 1 029 1 360 32,2 %
% du chiffre d’affaires 13,4 % 14,3 % 0,9 pt
       
Résultat financier (36) (114)  
Produit (Charge) d’impôts (248) (272)  
       
Résultat net des activités poursuivies 745 974 30,7 %
Résultat des activités cédées et résultat de cession 773 - -
       
Résultat de la période 1 518 974 (35,8) %
       
Résultat attribuable aux intérêts minoritaires (30) (42)  
Dont activités poursuivies (29) (42)  
Dont activités cédées (1) -  
       
Résultat net part du Groupe 1 488 932 (37,4) %
Dont activités poursuivies 716 932 30,2 %
Dont activités cédées 772 - -
       
Résultat par action de base attribuable aux propriétaires de la société mère (en euros) 3,62* 2,17** (40,1) %
Dont activités poursuivies 1,74 2,17 24,7 %
Dont activités cédées 1,88 - -
       
Résultat par action dilué attribuable aux propriétaires de la société mère (en euros) 3,56*** 2,11**** (40,7) %
Dont activités poursuivies 1,71 2,11 23,4 %
Dont activités cédées 1,85 - -

* Basé sur le nombre moyen pondéré de 411 224 858 actions au 30 juin 2017.
** Basé sur le nombre moyen pondéré de 428 935 570 actions au 30 juin 2018.
*** Après dilution, basé sur le nombre moyen pondéré de 418 502 063 actions au 30 juin 2017.
**** Après dilution, basé sur le nombre moyen pondéré de 441 222 853 actions au 30 juin 2018.

Bilan consolidé - Actif
(en millions d'euros)
31 déc. 2017 30 juin 2018
Écarts d'acquisition 1 831 7 346
Immobilisations corporelles et incorporelles 9 114 10 401
Participations comptabilisées par mise en équivalence 2 127 2 144
Autres actifs non courants 575 862
Dérivés actifs 582 831
Stocks et en-cours de production 3 954 5 578
Coûts des contrats 261 473
Créances clients et autres débiteurs 4 952 6 154
Actifs sur contrat 1 366 1 485
Trésorerie et équivalents de trésorerie 4 914 2 380
Autres actifs courants 2 709 716
Actifs destinés à être cédés - -
Total actif 32 385 38 370
Bilan consolidé - Passif
(en millions d'euros)
31 déc. 2017 30 juin 2018
Capitaux propres 9 648 10 796
Provisions 2 188 2 632
Dettes soumises à des conditions particulières 569 610
Passifs portant intérêts 4 636 5 925
Dérivés passifs 805 1 230
Autres passifs non courants 682 1 371
Fournisseurs et autres créditeurs 4 409 5 244
Passifs sur contrat 9 090 10 103
Autres passifs courants 358 459
Passifs destinés à être cédés - -
Total passif 32 385 38 370
Tableau des flux de trésorerie
(en millions d'euros)
S1 2017 2017 S1 2018
Résultat net ajusté 1 488 2 393 932
Plus value de cession des activités de Sécurité après impôt (774) (832) -
Amortissements, dépréciations, provisions et autres 380 500 787
Flux de trésorerie opérationnels 1 094 2 061 1 719
Variation du besoin en fonds de roulement 183 691 (299)
Investissements corporels (345) (740) (387)
Investissements incorporels (96) (225) (69)
Capitalisation des frais de R&D (170) (349) (144)
Cash flow libre 666 1 438 820
Dividendes versés (366) (372) (721)
Cessions/acquisitions et divers 2 643 611 (3 946)
Variation nette de trésorerie 2 943 1 677 (3 847)
Position financière nette - ouverture (1 383) (1 383) 294
Position financière nette - clôture 1 560 294 (3 533)
Chiffre d'affaires ajusté par activité
(en millions d'euros)
S1 2017 S1 2018 % variation % variation
organique
Propulsion aéronautique et spatiale 4 414 4 744 7,5 % 12,9 %
Équipements aéronautiques 2 636 2 585 (1,9) % 5,6 %
Défense 612 651 6,4 % 9,2 %
Aerosystems* n.a. 742 n.a. n.a.
Aircraft interiors* n.a. 774 n.a. n.a.
Holding et autres 8 10 - -
Total Groupe 7 670 9 506 23,9 % 10,1 %

* Pour la période de mars à juin 2018

Résultat opérationnel courant par activité
(en millions d'euros)
S1 2017 S1 2018 % variation
Propulsion aéronautique et spatiale
% du chiffre d'affaires
721
16,3 %
868
18,3 %
20,4 %
Équipements aéronautiques
% du chiffre d'affaires
287
10,9 %
347
13,4 %
20,9 %
Défense
% du chiffre d'affaires
35
5,7 %
45
6,9 %
28,6 %
Aerosystems*
% du chiffre d'affaires
n.a.
n.a.
129
17,4 %
n.a.
Aircraft interiors*
% du chiffre d'affaires
n.a.
n.a.
-
-
n.a.
Holding et autres 2 (3) n.a.
Total Groupe
% du chiffre d'affaires
1 045
13,6 %
1 386
14,6 %
32,6  %

* Pour la période de mars à juin 2018

Chiffre d'affaires 2017 ajusté par trimestre
(en millions d'euros)
T1 2017 T2 2017 T3 2017 T4 2017 2017
Propulsion aéronautique et spatiale 2 186 2 228 2 196 2 747 9 357
Équipements aéronautiques 1 304 1 332 1 198 1 426 5 260
Défense 275 337 279 425 1 316
Holding et autres 3 5 6 6 20
Chiffre d'affaires total 3 768 3 902 3 679 4 604 15 953
Chiffre d'affaires 2018 ajusté par trimestre
(en millions d'euros)
T1 2018 T2 2018 S1 2018
Propulsion aéronautique et spatiale 2 286 2 458 4 744
Équipements aéronautiques 1 263 1 322 2 585
Défense 298 353 651
Zodiac Aerospace* 369 1 147 1 516
Autres 6 4 10
Chiffre d'affaires total 4 222 5 284 9 506

* Zodiac Aerospace inclut Aerosystems et Aircraft interiors. Zodiac Aerospace est consolidé par intégration globale depuis le 1er mars 2018

Change euro/dollar S1 2017 2017 S1 2018
Cours de change spot moyen 1,08 1,13 1,21
Cours de change spot (fin de période) 1,14 1,20 1,17
Cours couvert 1,21 1,21 1,18

 

Notes

[1] Données ajustées

Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit, en complément de ses comptes consolidés, un compte de résultat ajusté.

Le compte de résultat consolidé du Groupe est ajusté au titre de l'impact :

  • de l'allocation du prix d'acquisition réalisée dans le cadre des regroupements d'entreprises. Ce retraitement concerne depuis 2005 les dotations aux amortissements des actifs incorporels liés aux programmes aéronautiques, réévalués lors de la fusion Sagem/Snecma. A compter de la publication des comptes semestriels 2010, le Groupe a décidé de retraiter :
    • les effets des écritures relatives à l'allocation du prix d'acquisition des regroupements d'entreprises, notamment les dotations aux amortissements des actifs incorporels, reconnus lors de la transaction, avec des durées d'amortissement longues, justifiées par la durée des cycles économiques des activités dans lesquelles opère le Groupe et les effets de revalorisation des stocks, ainsi que
    • le produit de réévaluation d'une participation antérieurement détenue dans une activité en cas d'acquisition par étapes ou d'apport à une co-entreprise ;
      Ces retraitements s'appliquent également à compter de 2018 à l'acquisition de Zodiac Aerospace.
       
  • de la valorisation des instruments dérivés de change afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe :
    • ainsi, le chiffre d'affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en oeuvre de la stratégie de couverture, et
    • la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change afférentes aux flux des périodes futures est neutralisée.

Les variations d'impôts différés résultant de ces éléments sont aussi ajustées.

Table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour le 1er semestre 2018 :

S1 2018
(en millions d'euros)

Données
consolidées

Couverture de change Regroupements d'entreprises Données
ajustées
Revalorisation du
chiffre d'affaires (1)
Différés des
résultats sur
couvertures (2)
Amortissements
incorporels - fusion
Sagem/Snecma (3)
Effets des autres
regroupements
d'entreprises (4)
Chiffre d'affaires 9 393 (113) - - - 9 506
Autres produits et charges opérationnels courants (8 544) (1) - 30 313 (8 202)
Quote-part dans le résultat net des co-entreprises 63 - - - 19 82
Résultat opérationnel courant 912 112 - 30 332 1 386
Autres produits et charges opérationnels non courants (26) - - - - (26)
Résultat opérationnel 886 112 - 30 332 1 360
Coût de la dette (34) - - - - (34)
Résultat financier lié au change (175) (83) 189 - - (69)
Autres produits et charges financiers (11) - - - - (11)
Résultat financier (220) (83) 189 - - (114)
Produit (charge) d'impôts (100) (10) (65) (10) (87) (272)
Résultat net des activités poursuivies 566 19 124 20 245 974
Résultat attribuable aux intérêts minoritaires (31) (1) - (1) (9) (42)
Résultat net - part du Groupe 535 18 124 19 236 932

(1) Revalorisation (par devise) du chiffre d'affaires net des achats en devises au cours couvert (incluant les primes sur options dénouées), par reclassement des variations de valeur des couvertures affectées aux flux comptabilisés en résultat sur la période. Toutefois, l'utilisation du portefeuille de dérivés de change dont disposait Zodiac Aerospace à la date d'acquisition conduit à un reclassement partiel en résultat financier des variations de valeur des couvertures de change pendant une période de transition de six mois.

(2) Variations de valeur des couvertures afférentes aux flux qui seront comptabilisés en résultat sur des périodes futures pour 189 M€ hors impôts, et l'effet de la prise en compte des couvertures dans l'évaluation des provisions pour pertes à terminaison est nul au 30 juin 2018.

(3) Annulation des amortissements/dépréciations des actifs incorporels liés à la revalorisation des programmes aéronautiques issue de l'application de la norme IFRS 3 à l'opération de fusion Sagem/Snecma.

(4) Annulation des effets de revalorisation des stocks lors de l'acquisition de Zodiac Aerospace pour (294) M€ et annulation des amortissements/dépréciations des actifs identifiés lors des regroupements d'entreprises.

Il est rappelé que seuls les états financiers consolidés font l'objet d'un examen limité par les commissaires aux comptes, y compris les agrégats « chiffre d'affaires » et « résultat opérationnel » fournis en données ajustées dans la note 5 « Information sectorielle » des comptes consolidés semestriels.

Les données financières ajustées, autres que celles fournies dans la note 5 « Information sectorielle » des états financiers consolidés, font l'objet de travaux de vérification au titre de la lecture d'ensemble des informations données dans le rapport semestriel d'activité.
 

[2] Résultat opérationnel courant

Résultat opérationnel avant résultats de cession d'activités/changement de contrôle, pertes de valeur, coûts de transaction et d'intégration et autres.
 

[3] Activités de services pour moteurs civils (agrégat exprimé en USD)

Cet agrégat extracomptable (non audité) comprend le chiffre d'affaires des pièces de rechange et des contrats de prestations de service (maintenance, réparation et révision) pour l'ensemble des moteurs civils de Safran Aircraft Engines et de ses filiales et reflète les performances du Groupe dans les activités de services pour moteurs civils comparativement au marché.
 

[4] Cash-flow libre

Cet agrégat extracomptable (non audité) correspond à la capacité d'autofinancement minorée du besoin en fonds de roulement et des investissements incorporels et corporels.

Safran est un groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de la propulsion et des équipements aéronautiques, de l'espace et de la défense. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie plus de 58 000 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 16,5 milliards d'euros en 2017. Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l'évolution des marchés, le Groupe s'engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2017 des dépenses de près de 1,4 milliard d'euros. Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie des indices CAC 40 et Euro Stoxx 50.

En février 2018, Safran a pris le contrôle de Zodiac Aerospace, élargissant ainsi son périmètre d'activités dans le domaine des équipements et systèmes aéronautiques. Avec Zodiac Aerospace, le Groupe compte plus de 91 000 collaborateurs pour un chiffre d'affaires qui s'élèverait à environ 21 milliards d'euros (pro-forma 2016).

Pour plus d'informations : www.safran-group.com / Suivez @Safran sur Twitter 

 

AUTRES INFORMATIONS IMPORTANTES

Ce document contient des informations et déclarations prospectives relatives à Safran, Zodiac Aerospace et leurs entités combinées, qui ne se fondent pas sur des faits historiques mais sur des anticipations, elles-mêmes issues des estimations et opinions des dirigeants, et impliquent des risques et des incertitudes, connues ou non, qui pourraient aboutir à des résultats, performances ou évènements significativement différents de ceux mentionnés dans ces déclarations. Ces déclarations ou informations sont susceptibles de porter sur des objectifs, intentions ou anticipations relatifs à des tendances, synergies, accroissements de valeur, plans, évènements, résultats d'opérations ou situations financières futures, ou comprendre d'autres informations relatives à Safran, Zodiac Aerospace et à leurs entités combinées, fondées sur les opinions actuelles des dirigeants, ainsi que sur des hypothèses établies à partir de l'information actuellement à la disposition des dirigeants. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots « s'attendre à », « anticiper », « croire », « planifier », « pourrait », « prévoir », ou « estimer », ainsi que par d'autres termes similaires. Ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Safran ou de Zodiac Aerospace. Les investisseurs et les porteurs de titres devraient dès lors utiliser ces déclarations avec la plus grande précaution. Les facteurs qui pourraient impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux reflétés dans ces déclarations prospectives comprennent, sans que cela soit limitatif: les incertitudes liées notamment à l'environnement économique, financier, concurrentiel, fiscal ou règlementaire ; le risque que les nouvelles entités combinées ne réalisent pas les avantages escomptés, et notamment les synergies et les économies envisagées ; la capacité de Safran ou de Zodiac Aerospace à mener à terme ses plans et sa stratégie, et à atteindre ses objectifs ; des résultats, obtenus par Safran, Zodiac Aerospace (et leurs entités combinées) à l'issue de ces plans et de cette stratégie, inférieurs aux anticipations ; ou encore les risques décrits dans le document de référence. La liste de facteurs qui précède n'est pas exhaustive. Les déclarations prospectives ne valent que le jour où elles sont données. Safran et Zodiac Aerospace déclinent toute obligation de mettre à jour les informations publiques ou déclarations prospectives dans ce document pour refléter des événements ou circonstances postérieurs à la date du présent document, sauf si cette mise à jour est requise par les lois applicables.

UTILISATION D'INFORMATIONS FINANCIÈRES NON-GAAP

Ce document contient des informations financières complémentaires non-GAAP Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que ces indicateurs ne sont ni audités, ni reflétés directement dans les états financiers du Groupe établis selon les normes IFRS et qu'ils ne doivent donc pas être considérés comme des substituts aux indicateurs financiers GAAP. De plus, de tels indicateurs financiers non- GAAP pourraient également ne pas être comparables à d'autres informations de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés.

Contactez-nous
Contact Presse
Contact Analystes et Investisseurs
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer