Safran en ligne avec ses objectifs 2020

Paris, le 30 octobre 2020

Covid-19

  • Poursuite des efforts intenses pour réduire la base de coûts
  • Légère amélioration de l'activité au 3e trimestre par rapport au 2e trimestre 2020

Données ajustées

  • Chiffre d'affaires de 3 382 M€ au 3e trimestre, en baisse de -44,5 % sur une base publiée et de -42,0 % sur une base organique
  • Chiffre d'affaires des neuf premiers mois de 12 149 M€, en baisse de -33,2 % sur une base publiée et de -33,4 % sur une base organique

 

Données consolidées

  • Le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 3 380 M€ au 3e trimestre 2020
  • Le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 12 282 M€ pour les neuf premiers mois de 2020

Préambule

  • Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées[1], sauf mention contraire. Les définitions des retraitements ainsi que la table de passage du chiffre d'affaires consolidé au chiffre d'affaires ajusté pour le 3e trimestre et les neuf premiers mois de 2020 sont disponibles dans ce communiqué. Les définitions sont disponibles dans les Notes en page 10 de ce communiqué ;
  • Les variations organiques excluent les effets de périmètre et les effets de change pour la période.

 

Commentaire du Directeur Général

Philippe Petitcolin a déclaré :

« Après un deuxième trimestre très marqué par les impacts de la crise du Covid-19 sur l'ensemble de nos activités, le troisième trimestre a connu une moindre détérioration.
Grâce aux efforts des équipes Safran dans le monde, la mise en place très tôt dans l'année d'un plan d'adaptation ambitieux a été clé dans un contexte de crise prolongée du trafic aérien, ce qui nous permet de confirmer nos objectifs financiers pour l'année. Plus que jamais, nous continuons à réduire nos coûts, mais sans compromettre nos feuilles de route technologiques. J'ai la conviction que l'innovation sera au coeur de la sortie de crise.»

 

Point sur l'impact du Covid-19 pour Safran

Malgré une reprise lente du trafic, les divisions ont connu une amélioration au 3e trimestre par rapport au 2e trimestre. Malgré tout, l'activité a encore été fortement impactée par la crise du Covid-19, pour la première monte comme pour les services. Safran a donc poursuivi ses efforts visant à réduire ses coûts.

Les cycles de vol des moteurs CFM56 et LEAP se sont légèrement améliorés, principalement en Chine.
Au 25 octobre 2020 :

  • Les cycles de vol hebdomadaires de la flotte de CFM56 sont en baisse de -48 % par rapport à la même période de 2019 (-52 % fin juillet) ;
  • Les cycles de vol hebdomadaires de la flotte de LEAP sont en baisse de -15 % par rapport à la même période de 2019 (-23 % fin juillet).

Safran adapte son organisation pour répondre aux différentes contraintes sanitaires.
Au 16 octobre 2020 :

  • 67 % des salariés du Groupe travaillaient sur site, 10 % étaient en télétravail et 12 % étaient en activité partielle ;
  • 4 sites étaient temporairement fermés, contre 30 au 18 mai 2020 et 14 au 17 juillet 2020.

Safran continue à suivre la situation de ses fournisseurs clés, et a contribué à hauteur de 58 M€ au fonds aéronautique dédié « Ace Aéro Partenaires » qui est désormais opérationnel avec un premier investissement réalisé dans un groupe spécialisé dans la fabrication de presses et machines, ainsi que de pièces mécaniques complexes pour les principaux acteurs de l'industrie aéronautique et spatiale dont Safran.
 

1. Activité

L'activité de Safran s'est améliorée depuis le creux du 2e trimestre, notamment durant le mois de septembre. Elle a été en particulier portée par les services pour moteurs civils, et par une légère reprise au 3e  trimestre des activités de première monte de la Propulsion et des Équipements.

Propulsion :

  • amélioration par rapport au 2e trimestre grâce aux activités de première monte (moteurs civils) et de services (activités de maintenance, réparation et révision (MRO) et pièces de rechange pour moteurs de long-courriers) ;
  • progression des ventes de turbines d'hélicoptères ;
  • activités militaires en ligne avec les tendances antérieures à la crise du Covid-19.

Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems :

  • amélioration par rapport au 2e trimestre due aux activités de première monte (trains d'atterrissage et nacelles) et plus particulièrement en septembre ;
  • bonne resistance des activités de Défense avec une légère croissance des systèmes de visée et de navigation.

Aircraft Interiors

  • baisse des cadences de production des programmes d'avions long-courriers et exposition aux décisions de reports et d'annulations des compagnies aériennes ;
  • légère amélioration au 3e trimestre par rapport au 2e trimestre grâce aux activités de première monte (Cabin). Contrairement aux autres divisions, l'activité d'Aircraft Interiors a néanmoins connu une baisse d'activité en septembre.
     

2. Plan d'adaptation

Au 3e trimestre, Safran a poursuivi la mise en oeuvre de son plan d'adaptation. Fin septembre, le Groupe était en bonne voie pour atteindre ou dépasser les objectifs qu'il s'était fixés afin de réduire ses coûts :

  • les effectifs ont été ajustés à environ 81 200 personnes au 16 octobre 2020, soit une baisse de -16 % des effectifs et une baisse de -20 % en tenant compte des intérimaires ;
  • les programmes d'achats ont été réduits en ligne avec la diminution de l'activité : baisse de -42 % des achats de matières premières et de fournitures et réduction de -42 % des dépenses de sous-traitance ;
  • les engagements d'investissement (CAPEX) ont été réduits de -74 % sur les neuf premiers mois de 2020, dépassant l'objectif d'une diminution de -60 % en 2020 ;
  • les dépenses de R&D ont été réduites de -33 % sur les neuf premiers mois de 2020, dépassant l'objectif d'une diminution de -30 % en 2020 ;
  • les coûts opérationnels1 ont été réduits de plus de -20 % au cours des neuf premiers mois de 2020, en ligne avec l'objectif à fin 2020.

1 Hors achats et y compris dépenses de R&D.

 

Faits marquants

1. Propulsion aéronautique et spatiale

Livraisons de moteurs d'avions court et moyen-courriers
À fin septembre 2020, les livraisons de moteurs CFM56 et LEAP totalisaient 745 unités, contre 1 643 pour les neuf premiers mois de 2019.

  • Livraisons LEAP
    Au 3e trimestre 2020, CFM International a livré 172 LEAP (contre 455 au 3e trimestre 2019), portant le total des livraisons à 622 moteurs pour les neuf premiers mois de 2020 (contre 1 316 à la même période l'année dernière).
     
  • Livraisons CFM56
    123 moteurs CFM56 ont été livrés durant les neuf premiers mois de 2020, dont 39 au 3e trimestre. En 2019, 327 moteurs avaient été livrés à fin septembre, dont 69 au 3e trimestre.

Activités de services pour moteurs civils2
Le chiffre d'affaires des activités de services pour moteurs civils a baissé de -41,8 % en USD durant les neuf premiers mois de 2020 après un recul de -3,3 % au 1er trimestre, de -66,0 % au 2e trimestre, et de -56,2 % au 3e trimestre 2020. La baisse enregistrée depuis le début de l'année est liée d'abord aux ventes de pièces de rechange pour les moteurs CFM56. Les ventes de pièces de rechange pour les moteurs de forte puissance (notamment le GE90) et les contrats de services ont baissé moins que prévu au 3e trimestre.
 

Programme M88
Des discussions sont en cours avec Dassault Aviation et le ministère français de la Défense suite à l'annonce de l'intention de la Grèce d'acquérir 18 Rafale (dont 12 avions d'occasion et 6 neufs) pour équiper son armée de l'air.
 

Turbines d'hélicoptères
L'hélicoptère H160 équipé du moteur Arrano de Safran, a reçu sa certification de type de la part de l'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA).

2 Activités de services pour moteurs civils (agrégat exprimé en USD) : cet agrégat extracomptable (non audité) comprend le chiffre d'affaires des pièces de rechange et des contrats de prestations de service (maintenance, réparation et révision) pour l'ensemble des moteurs civils de Safran Aircraft Engines et de ses filiales et reflète les performances du Groupe dans les activités de services pour moteurs civils comparativement au marché.

2. Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems

Dans le contexte de la crise du Covid-19, les activités de Défense ont enregistré de nouveaux contrats. Les systèmes optroniques d'observation Euroflir de nouvelle génération de Safran ont été sélectionnés pour équiper les hélicoptères H160 de la Marine Nationale française.
Safran a également signé des contrats avec deux compagnies aériennes asiatiques pour la fourniture de freins carbone pour A320neo et Boeing 787-10.
 

3. Aircraft Interiors

Peu de commandes en première monte ont été annulées durant le 3e trimestre, mais les compagnies aériennes ont reporté leurs programmes de retrofit de 2020 vers 2021 et au-delà.
Safran a été choisi par une compagnie aérienne américaine pour fournir les sièges de classe affaires de ses nouveaux Boeing 787, et par une compagnie aérienne asiatique pour les sièges de classe économie de ses futurs A321, ainsi que les sièges de classe affaires de ses nouveaux Boeing 787.

 

Chiffre d'affaires du 3e trimestre 2020

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre 2020 s'élève à 3 382 M€, en baisse de -2 713 M€, soit -44,5 %, par rapport à la même période de l'année dernière. L'impact net de l'effet de périmètre représente -10 M€. L'effet de change net s'élève à -141 M€, traduisant un effet de conversion négatif du chiffre d'affaires en devises étrangères, notamment en USD. Le taux de change spot EUR/USD moyen est de 1,17 $ pour 1 € au 3e trimestre 2020, comparé à 1,11 $ pour 1 € sur la même période il y a un an. Le taux couvert du Groupe est de 1,16 $ pour 1 € au 3e trimestre 2020, contre 1,18 $ pour 1 € au 3e trimestre 2019.

Sur une base organique, le chiffre d'affaires recule de -42,0 %, la baisse concerne toutes les divisions :

  • baisse du chiffre d'affaires de la Propulsion de -45,9 % due aux services (notamment les activités de services pour moteurs civils) et à la première monte (moteurs civils). Les ventes de turbines d'hélicoptères ont enregistré une hausse légèrement supérieure à 10 % par rapport à 2019. Les activités militaires ont évolué conformément aux prévisions ;
  • le chiffre d'affaires des activités Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems enregistre un recul de -33,6 % dû au repli des ventes en première monte des activités de câblage, de nacelles, d'avionique et, dans une moindre mesure, de trains d'atterrissage. Les ventes de maintenance des trains d'atterrissage, des freins carbone, des nacelles et, dans une moindre mesure, d'Aerosystems ont été les plus affectées. Les activités Electronics & Defense ont mieux résisté à la crise ;
  • le chiffre d'affaires d'Aircraft Interiors (-51,8 %) a été fortement impacté par les activités de Cabin et de Seats (première monte et services) et, dans une moindre mesure, par les activités de Passenger Solutions.

 

Couvertures de change

Le 15 octobre 2020, le portefeuille de couverture de Safran s'élevait à 24,9 Mds$.

2020 est totalement couvert, avec un cours couvert de 1,16 $, pour une exposition nette estimée de 8,0 Mds$ (inchangée).
2021 est totalement couvert, avec un cours couvert cible entre 1,14 $ et 1,16 $. L'exposition nette estimée a été revue à la baisse de 9,0 Mds$ à 8,5 Mds$.
2022 est presque intégralement couvert, avec un cours couvert cible entre 1,12 $ et 1,14 $. L'exposition nette estimée a été revue à la baisse de 10,0 Mds$ à 9,0 Mds$.
2023 : la couverture ferme de l'exposition nette estimée est de 5,5 Mds$. L'exposition nette estimée a été revue à la baisse de 11,0 Mds$ à 10,0 Mds$.
Le portefeuille de couverture comprend des options à barrières désactivantes placées de 1,21 $ à 1,27 $ avec des échéances jusque fin 2021, représentant un risque de perte de couverture et un risque sur l'atteinte des cours couverts cibles dans certains cas de fluctuations soudaines et significatives des taux de change.

 

Financement et liquidité

Le 12 octobre 2020, Safran a placé une émission d'obligations convertibles3 à échéance le 15 mai 2027 pour un montant nominal de 200 millions d'euros à un rendement négatif de -0,419 %.

À fin septembre, la ligne de crédit relais mise en place le 22 avril 2020, avec une maturité maximum de deux ans, n'a pas été tirée. Son montant initial de 3,0 Mds€ a été réduit à 1,6 Md€ (inchangé par rapport au 30 juin). À la suite de l'émission d'obligations convertibles du 12 octobre 2020, le montant disponible de cette ligne de crédit relais a été ramené à 1,4 Md€. En moins de 6 mois, Safran a ainsi refinancé plus de 50 % de cette ligne de crédit relais à court terme non tirée par des instruments de dette à long terme (7 à 12 ans).

Pour mémoire, Safran dispose d'une ligne de crédit non tirée de 2,52 Mds€ arrivant à échéance en décembre 2022. Cette facilité sert principalement de ligne de sécurité pour le programme de papier commercial (NEU CP) dont l'encours était de 1,6 Md€ au 30 septembre 2020. Le plafond du programme de NEU CP est de 3,0 Mds€.

3Obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles et/ou existantes (OCEANE).

 

Confirmation des objectifs pour l'exercice 2020

Malgré les incertitudes qui subsistent quant au rythme de reprise du trafic aérien, Safran est confiant dans l'atteinte de ses objectifs pour l'exercice 2020 :

  • une baisse du chiffre d'affaires ajusté d'environ -35 %, au taux de change spot moyen estimé de 1,14 $ pour 1 € (précedemment 1,10 $). Variation similaire en organique ;
  • une marge opérationnelle courante d'environ 10 % du chiffre d'affaires, sur la base d'un cours couvert de 1,16 $ pour 1 € ;
  • une génération de cash-flow libre positive au 2e semestre, malgré les incertitudes élevées sur l'évolution du besoin en fonds de roulement.

Les hypothèses sont inchangées par rapport à la publication des résultats du premier semestre 2020, le 30 juillet 2020. Les tendances des activités de services pour moteurs civils se sont améliorées au 3e trimestre, mais des incertitudes subsistent. De plus, des défis restent à relever dans les différentes activités ainsi que des incertitudes sur la clôture de fin d'année.

 

Conseil d'administration

Par arrêté ministériel en date du 27 octobre 2020, Suzanne Kucharekova Milko est nommée représentant de l'État français au Conseil d'administration de Safran en remplacement d'Hélène Dantoine. Pour plus d'informations, consulter le site Internet de Safran.

 

Commentaires sur l'activité du 3e trimestre et des neuf premiers mois de 2020

Propulsion aéronautique et spatiale

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre 2020 s'élève à 1 559 M€, en baisse de -47,8 % par rapport aux 2 987 M€ enregistrés en 2019. Sur une base organique, le chiffre d'affaires accuse une baisse de -45,9 %.

  • Les activités de première monte ont chuté de -48,8 % (-47,0 % sur une base organique) par rapport au 3e trimestre 2019, compte tenu de la baisse des ventes de moteurs installés et de rechange équipant les avions court et moyen-courrier (LEAP et CFM56). La baisse des moteurs de forte puissance a été compensée par les livraisons de moteurs SAM 146 (11 contre 0 au 3e trimestre 2019). Comme prévu, les livraisons de moteurs M88 sont en recul, à 6 unités contre 20 au 3e trimestre 2019. Le chiffre d'affaires des turbines d'hélicoptères a progressé grâce aux livraisons de moteurs Makila et Arriel.
     
  • Le chiffre d'affaires généré par les services a diminué de -47,0 % (-45,1 % sur une base organique), représentant 56,7 % des ventes. Le chiffre d'affaires des activités de services pour moteurs civils (en USD) continue d'être impacté par la crise du Covid-19, et s'est contracté de -56,2 % (en USD). Ce recul s'explique principalement par une baisse des ventes de pièces de rechange pour les moteurs CFM56 et par la moindre contribution des contrats de services pour les CFM56 et les moteurs de forte puissance. Les activités de services militaires ont également reculé par rapport au 3e trimestre 2019. Les activités de maintenance pour turbines d'hélicoptères, à la fois les contrats « Time & Materials » et les contrats à l'heure de vol « Per Hour », ont progressé durant le trimestre.

Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois de 2020 s'élève à 5 606 M€, en baisse de -36,9 % par rapport aux 8 889 M€ enregistrés en 2019. Sur une base organique, le chiffre d'affaires recule de -37,3 %.

  • Les activités de première monte ont chuté de -42,0 % (-42,4 % sur une base organique) par rapport aux neuf premiers mois de 2019, compte tenu de la baisse des ventes de moteurs équipant les avions court et moyen-courrier (LEAP et CFM56). La crise du Covid-19 a eu un impact sur les livraisons de moteurs installés et de rechange. Les livraisons de moteurs de forte puissance marquent une baisse moins importante en 2020 que les moteurs court et moyen-courrier. Concernant les activités militaires, comme prévu, les livraisons de moteurs M88 fléchissent depuis le début de l'année et s'élèvent à 25 unités, contre 42 à la même période de l'année dernière. Les ventes de turbines d'hélicoptères en première monte ont légèrement augmenté durant les neuf premiers mois de l'année.
     
  • Le chiffre d'affaires généré par les services a diminué de -33,1 % (-33,5 % sur une base organique), représentant 60,6 % des ventes. Depuis le début de la crise sanitaire, en mars, le chiffre d'affaires des activités de services pour moteurs civils (en USD) a été fortement affecté et marque une baisse de -41,8 % (en USD). Ce recul s'explique principalement par une baisse des ventes de pièces de rechange pour les moteurs CFM56. Les services pour moteurs militaires ont également diminué par rapport à la même période de 2019, qui constitue une base de comparaison élévée. Les activités de maintenance pour turbines d'hélicoptères ont également baissé (principalement les contrats « Time & Materials ») durant les neuf premiers mois de l'année.
     

Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre 2020 s'élève à 1 461 M€, en baisse de -36,4 % par rapport aux 2 298 M€ enregistrés au 3e trimestre 2019. Sur une base organique, le chiffre d'affaires enregistre un repli de -33,6 %.

  • Le chiffre d'affaires des activités de première monte s'est contracté de -34,2 % (-31,5 % sur une base organique) par rapport au 3e trimestre 2019, sous l'effet de la baisse des volumes de nacelles pour l'A320neo et l'A330neo, ainsi que des activités de câblage et de distribution électrique et, dans une moindre mesure, des trains d'atterrissage. Les livraisons de nacelles pour les A320neo équipés de LEAP-1A ont atteint 102 unités au 3e trimestre 2020 (contre 157 au 3e trimestre 2019). Les activités d'avionique et d'Aerosystems (évacuation, oxygène et systèmes de contrôle de carburant) ont été impactées durant le trimestre. Dans les activités de Défense, les systèmes de visée et de navigation restent stables par rapport à la même période de 2019.
     
  • Le chiffre d'affaires généré par les services a diminué de -41,1 % (-38,2 % sur une base organique), représentant 30,1 % des ventes au 3e trimestre 2020. Cette baisse des services concerne les freins carbone, les trains d'atterrissage, les nacelles (principalement pour l'A320neo et l'A380) et, dans une moindre mesure, les activités d'Aerosystems.

Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois de 2020 s'élève à 5 099 M€, en baisse de -25,6 % par rapport aux 6 851 M€ enregistrés à la même période de 2019. Sur une base organique, le chiffre d'affaires enregistre un repli de -25,7 %.

  • Le chiffre d'affaires des activités de première monte recule de -24,5 % (identique sur une base organique) depuis le début de l'année, principalement du fait des activités de câblage, de la contraction des volumes de trains d'atterrissage pour le Boeing 787, l'A330, l'A350 et la famille A320, ainsi que des nacelles pour l'A320neo et l'A330neo. Les livraisons de nacelles pour les A320neo équipés de LEAP-1A ont atteint 350 unités en septembre 2020 (contre 437 en 2019). La crise du Covid-19 a également affecté les activités d'avionique et de FADEC pour les moteurs LEAP, ainsi que d'Aerosystems (évacuation, oxygène et systèmes de gestion du carburant). Dans les activités de Défense, les systèmes de visée et de navigation enregistrent une légère croissance par rapport à la même période de 2019.
     
  • La baisse de -27,8 % des services (-28,2 % sur une base organique), qui représentent 31,4 % du chiffre d'affaires de la division, est due aux freins carbone, aux trains d'atterrissage, et aux activités d'après-vente pour nacelles (particulièrement pour l'A320neo et l'A380).

 

Aircraft Interiors

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre 2020 s'élève à 357 M€, en baisse de -55,7 % par rapport aux 805 M€ enregistrés en 2019. Sur une base organique, le chiffre d'affaires accuse une baisse de -51,8 %.

  • Le chiffre d'affaires en première monte recule de -51,9 % (-47,7 % sur une base organique) par rapport au 3e trimestre 2019. Le chiffre d'affaires de Cabin a été fortement affecté par la baisse des volumes de toilettes (avions régionaux), de galleys (programmes Boeing 737 MAX, A320 et A330), ainsi que par celle des équipements de restauration. Les programmes de sièges ont également fortement souffert du report des livraisons de sièges de classe affaires. Pour Passenger Solutions, les activités Connected Cabin (IFE), Air Management et intérieurs de cabine sur mesure ont été les plus impactées.
     
  • Le chiffre d'affaires des services a diminué de -64,9 % (-61,9 % sur une base organique), principalement du fait des services pour Seats, mais aussi des ventes de rechanges pour Cabin (galleys, trolleys, inserts) et des activités de maintenance, réparation et révision (MRO).

Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois 2020 s'élève à 1 429 M€, en baisse de -41,6 % par rapport aux 2 445 M€ enregistrés en 2019. Sur une base organique, le chiffre d'affaires accuse une baisse de -40,6 %.

  • Le chiffre d'affaires en première monte recule de -41,8 % (-40,5 % sur une base organique) durant les neuf premiers mois de l'année. Le chiffre d'affaires a été fortement impacté par les activités de Cabin (volumes plus faibles pour les galleys, les inserts et les toilettes) et par les programmes de sièges (toutes classes). Les activités Connected Cabin (IFE) se sont également contractées en raison de la baisse d'activité.
     
  • La baisse de -41,0 % du chiffre d'affaires des services (identique sur une base organique) provient de toutes les activités, de Cabin (ventes de pièces de rechange pour les galleys, les trolleys, les inserts et les activités MRO), de Seats et, dans une moindre mesure, de Passenger Solutions.

 

Calendrier

  • Résultats annuels 2020  : 25 février 2021
  • Chiffre d'affaires T1 2021 : 30 avril 2021

 

* * * *

Safran organise aujourd'hui à 8h30, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers, les investisseurs et les médias. Pour participer, composer le +33 1 72 72 74 03 depuis la France, le +44 207 194 3759 depuis le Royaume-Uni ou le +1 646 722 4916 depuis les États-Unis (code d'accès tous pays confondus : 60997582#).
Veuillez demander la conférence Safran et donner votre nom. Les participants sont invités à se connecter dix minutes avant le début de la conférence téléphonique.

Une ré-écoute de la conférence téléphonique sera disponible jusqu'au 28 janvier 2021 au +33 1 70 71 01 60, +44 203 364 5147 et au +1 646 722 4969 (code d'accès pour tous les pays : 418950187#).

Le communiqué de presse et la présentation sont disponibles sur le site Internet à l'adresse www.safran-group.com (section Finance).

* * * *

Chiffres clés

q32020-fr-01.jpg

Notes

[1] Chiffre d'affaires ajusté

Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit un chiffre d'affaires ajusté.

Ce dernier est ajusté des incidences :

  • de la valorisation des instruments dérivés de change afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe :
    • ainsi le chiffre d'affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en oeuvre de la stratégie de couverture.

Table de passage du chiffre d'affaires consolidé au chiffre d'affaires ajusté du 3e trimestre 2020 et des neuf premiers mois de 2020 :

q32020-fr-02.jpg

 

Safran est un groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de l'aéronautique (propulsion, équipements et intérieurs), de l'espace et de la défense. Sa mission : contribuer durablement à un monde plus sûr, où le transport aérien devient toujours plus respectueux de l'environnement, plus confortable et plus accessible. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 81 000 collaborateurs et occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Safran s'engage dans des programmes de recherche et développement qui préservent les priorités environnementales de sa feuille de route d'innovation technologique.

Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie des indices CAC 40 et Euro Stoxx 50.

Pour plus d'informations : www.safran-group.com / Suivez @Safran sur Twitter 

 

AUTRES INFORMATIONS IMPORTANTES
Ce document contient des informations et déclarations prospectives relatives à Safran qui ne se fondent pas sur des faits historiques mais sur des anticipations, elles-mêmes issues des estimations et opinions des dirigeants, et impliquent des risques et des incertitudes, connues ou non, qui pourraient aboutir à des résultats, performances ou évènements significativement différents de ceux mentionnés dans ces déclarations. Ces déclarations ou informations sont susceptibles de porter sur des objectifs, intentions ou anticipations relatifs à des tendances, synergies, accroissements de valeur, plans, évènements, résultats d'opérations ou situations financières futures, ou comprendre d'autres informations relatives à Safran, fondées sur les opinions actuelles des dirigeants, ainsi que sur des hypothèses établies à partir de l'information actuellement à la disposition des dirigeants. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots « s'attendre à », « croire », « planifier », « anticiper », « pourrait », « prévoir », ou « estimer », ainsi que par d'autres termes similaires. Ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Safran. Les investisseurs et les porteurs de titres devraient dès lors utiliser ces déclarations avec la plus grande précaution. Les facteurs qui pourraient impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux reflétés dans ces déclarations prospectives comprennent, sans que cela soit limitatif : les incertitudes liées notamment à l'environnement économique, financier, concurrentiel, fiscal ou règlementaire ; le risque que les nouvelles entités combinées ne réalisent pas les avantages escomptés, et notamment les synergies et les économies envisagées ; la capacité de Safran à mener à terme ses plans et sa stratégie, et à atteindre ses objectifs ; des résultats, obtenus par Safran, à l'issue de ces plans et de cette stratégie, inférieurs aux anticipations ; les risques décrits dans le Document d'Enregistrement Universel ; le plein impact de la pandémie du Covid-19.

La liste de facteurs qui précède n'est pas exhaustive. Les déclarations prospectives ne valent que le jour où elles sont données. Safran décline toute obligation de mettre à jour les informations publiques ou déclarations prospectives dans ce document pour refléter des événements ou circonstances postérieurs à la date du présent document, sauf si cette mise à jour est requise par les lois applicables.

 

UTILISATION D'INFORMATIONS FINANCIÈRES NON-GAAP
Ce document contient des informations financières complémentaires non-GAAP. Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que ces indicateurs ne sont ni audités, ni reflétés directement dans les états financiers du Groupe établis selon les normes IFRS et qu'ils ne doivent donc pas être considérés comme des substituts aux indicateurs financiers GAAP. De plus, de tels indicateurs financiers non-GAAP pourraient également ne pas être comparables à d'autres informations de même intitulé, utilisées par d'autres sociétés.

Contactez-nous
Contacts Presse
Contact Analystes et Investisseurs
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer