: 3 min

Safran Additive Manufacturing Campus : un nouveau site dédié à la fabrication additive

La fabrication additive offre des opportunités de différenciation et de compétitivité sur de nombreux produits de Safran. C’est pourquoi, le Groupe a décidé de regrouper toutes les activités liées à cette technologie en un lieu unique : Safran Additive Manufacturing Campus. Les travaux de cette usine du futur commenceront mi avril 2020. Présentation du projet.

Alors que les procédés de fabrication traditionnels reposent sur l'enlèvement de métal par usinage, la fabrication additive consiste à fabriquer une pièce à partir de fines couches de poudre métallique fondues par un faisceau laser. Une véritable révolution qui offre de nombreux avantages : conceptions différenciantes, flexibilité, gains de masse et de matière première, rupture du monopole de certains fournisseurs (forges, fonderies), possibilité de produire des pièces complexes à moindre coût par rapport à l'usinage ou des pièces qui ne pourraient être obtenues via les technologies habituelles…

Accélérer et optimiser

Conscient de ce potentiel, le Groupe travaille sur la fabrication additive depuis près de 20 ans. Aujourd'hui, la technologie est arrivée à maturité et commence à être utilisée pour la production de pièces de série dans certaines sociétés. Mais pour aller plus vite, il restait un pas à franchir : réunir en un même endroit toutes les étapes de la mise en oeuvre, depuis la conception jusqu'à la fabrication en passant par le développement et l'industrialisation. D'où la création de Safran Additive Manufacturing Campus, une nouvelle entité entièrement dédiée à la fabrication additive. « La fabrication additive ne se résume pas à l'impression 3D, explique François-Xavier Foubert, directeur général du Safran Additive Manufacturing Campus. Une grande partie de la valeur ajoutée réside dans le design et dans les opérations de finition. Si l'on veut faire un bond en termes de montée en cadence et de compétitivité, il faut donc optimiser l'ensemble du procédé et réunir des fonctions jusque-là séparées. »

Une usine moderne et eco-responsable

C'est au Haillan, à proximité du site de Safran Ceramics, que le Campus ouvrira ses portes. Il occupera une surface de 12 500 m² accueillant des activités de recherche & technologie, de conception, de développement, de méthodes de fabrication et de production, ainsi que des fonctions support. L'atelier comportera jusqu'à 50 imprimantes 3D capables de traiter divers matériaux (aluminium, titane, bases nickel, polymères…) et différentes familles de pièces (aubages, structures, carters, équipements…). "La dimension digitale sera aussi omniprésente, précise François-Xavier Foubert, car la fabrication additive est basée sur une chaîne numérique intégrée de la conception à la production. »

Enfin, celle-ci sera classée bas carbone et fonctionnera entièrement à partir d'énergie électrique ou de récupération de chaleur

Des compétences à développer

À terme, le site devrait accueillir près de 200 collaborateurs dans un environnement parfaitement adapté aux activités liées à la fabrication additive De nombreux postes sont d'ores et déjà ouverts à des profils allant de la recherche & technologie à la production. « La fabrication additive nécessite de nouveaux savoir-faire, notamment en conception ou en pilotage de lignes d'impression, souligne François-Xavier Foubert. Nous avons donc prévu un espace de formation pour accompagner la montée en compétences des collaborateurs qui nous rejoignent et de ceux qui travaillent sur la fabrication additive dans les sociétés du Groupe. Nous sommes aussi en train de mettre en place des partenariats avec des écoles d'ingénieurs pour former les spécialistes de demain. »

Les travaux de construction commenceront mi avril 2020 et devraient s'achever à la fin du premier trimestre 2021.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer