: 2 min

Retour sur l’épopée de l’Oiseau Blanc, 90 ans après

Cette énigme qui a passionné le grand public des deux côtés de l’Atlantique dans les années 1920 continue de fasciner aujourd’hui. Qu’est devenu l’Oiseau Blanc ?

Le 8 mai 1927, l'Oiseau Blanc, un avion biplan, disparaissait lors de la première tentative de traversée de l'océan Atlantique sans escale entre Paris et New-York. A son bord, deux avionneurs français : Charles Nungesser et François Coli, eux aussi portés disparus.

moteur Lorraine 12Eb
Moteur Lorraine 12 Eb

Le moteur Lorraine 12 Eb propulsant l'Oiseau Blanc constitue une pièce majeure du patrimoine historique de Safran et de l'industrie aéronautique. Ce moteur d'une puissance de 450 chevaux fut développé dans les années 1920 et fabriqué à plus de 8 000 exemplaires par la société Lorraine-Dietrich, reprise en 1941 par l'entreprise Gnome & Rhône, ancêtre du Safran d'aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

Le salon « Taste of France », qui a eu lieu les 28 et 29 septembre 2013 à Bryant Park, en plein cœur de New-York, est le plus grand événement de promotion du patrimoine français à l’étranger. Tous les domaines du patrimoine y étaient représentés : industrie, tourisme, gastronomie, culture, technologie et innovation. Dans le cadre de sa participation, Safran y a présenté ses moteurs, qui équipent de nombreux avions monocouloirs américains, ainsi que ses produits et technologies, dont un certain nombre sont fabriqués aux Etats-Unis et utilisés chaque jour par les citoyens américains.
Maquette de l'Oiseau Blanc

Depuis maintenant 90 ans, plusieurs hypothèses ont vu le jour pour expliquer la disparition de l'Oiseau Blanc et de ses deux pilotes. La plus commune d'entre-elles est que l'avion, pris dans un épais brouillard, se serait écrasé dans l'océan. Mais d'autres recherches laissent à penser que le biplan aurait atteint Terre-Neuve avant d'aller s'écraser à proximité de l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, ou encore près de la côte du Maine, aux États-Unis. D'autres encore ont abouti à la conclusion que l'Oiseau Blanc, confondu avec un avion des garde-côtes américains, aurait été la cible de tirs de contrebandiers d'alcool – un scénario plausible à l'époque de la prohibition.

Moins de deux semaines après la disparition du tristement célèbre biplan, l'Américain Charles Lindbergh réussit la traversée de l'océan Atlantique à bord du Spirit of St. Louis, en partant cette fois-ci de New-York pour atterrir à l'aéroport du Bourget le 21 mai 1927. 

Une question persiste : qui a traversé l'Atlantique sans escale en premier ? 

 

Charles Nungesser et Francois Coli

Aujourd'hui encore, les noms de Charles Nungesser et François Coli restent très présents dans l'imaginaire collectif. Outre des rues qui portent leur nom dans de nombreuses villes un peu partout en France, une statue a été érigée en leur honneur à l'aéroport de Paris-Le Bourget, leur point de départ, ainsi qu'un monument à Étretat, où ils ont été aperçus pour la dernière fois depuis la France. Mais on associe moins souvent leur exploit à Safran, dont l'ancêtre propulsait l'Oiseau Blanc !

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer