: 9 min

Protection de l'environnement maritime : le moteur Arriel en action

La United States Coast Guard (USCG, Garde côtière des Etats-Unis) dispose d’un peu plus de 100 hélicoptères MH-65C Dolphin pour assurer quotidiennement des missions exigeantes, principalement en mer. Tous sont équipés des moteurs Arriel 2C2-CG de Safran Helicopter Engines. Cette motorisation, qui répond aux plus hauts standards du marché en termes de fiabilité et de robustesse, fait encore une fois la preuve de ses performances lorsqu’il s’agit, par exemple ici, de débusquer des navires pollueurs.

La United States Coast Guard (USCG, Garde côtière des Etats-Unis) dispose d'un peu plus de 100 hélicoptères MH-65C Dolphin pour assurer quotidiennement des missions exigeantes, principalement en mer. Tous sont équipés des moteurs Arriel 2C2-CG de Safran Helicopter Engines. Cette motorisation, qui répond aux plus hauts standards du marché en termes de fiabilité et de robustesse, fait encore une fois la preuve de ses performances lorsqu'il s'agit, par exemple ici, de débusquer des navires pollueurs.

Temps couvert sur San Francisco

Neuf heures du matin. Les nuages ont envahi le ciel du nord de la Californie. Certains commencent même à flirter avec les arches du célèbre Golden Gate Bridge qui enjambe la baie. C'est dire si le ciel est bas !

Sur le tarmac de la base des US Coast Guards (USCG) de San Francisco, un équipage de quatre personnes se dirige vers un hélicoptère MH-65C Dolphin d'Airbus Helicopters. Ce sont eux qui assurent les opérations de sauvetage en mer, de sécurité portuaire et de protection de l'environnement maritime. Ils sont opérationnels 24 heures sur 24, pour couvrir les 300 milles (555 km) de littoral, depuis Point Conception jusqu'à Fort Bragg.

 

Décollage pour une nouvelle mission au-dessus du Pacifique…

Steve, l'officier dirigeant l'opération, s'installe aux commandes, à côté d'Andrew, le second pilote. Le mécanicien treuilliste et le plongeur sauveteur prennent place derrière eux. Actionnées par les deux moteurs Arriel 2C2-CG de Safran Helicopter Engines, les pales brassent l'air de plus en plus rapidement. Bénéficiant au décollage des 839 shp (« shaft horsepower » ou chevaux - puissance s'exerçant sur l'arbre de transmission du rotor) de chaque moteur, les quatre tonnes de l'hélicoptère se soulèvent en quelques secondes.

 

Steve sait combien il est important de pouvoir compter sur une telle réserve de puissance lors de certaines manoeuvres. C'est notamment le cas pour l'hélitreuillage. Plusieurs fois déjà, il a dû secourir des naufragés piégés par une mer démontée.

 

… pour débusquer les pollueurs des mers

Aujourd'hui, c'est un autre programme qui les attend. L'équipage part à la chasse aux bateaux pollueurs. En effet, certains pétroliers n'hésitent pas à effectuer des opérations de dégazage en mer, interdites par la loi.

Celles-ci consistent à se débarrasser des gaz contenus dans les citernes du bateau en les laissant s'échapper en pleine mer, souvent accompagnés de pétrole et d'huile. Cela pollue alors massivement les écosystèmes, empoisonnant la faune et souillant les plages et les eaux de baignade... Un véritable fléau.

 

Le but de cette mission : surprendre en flagrant délit les navires qui se livreraient à de tels actes. Pour se rendre le plus rapidement possible sur la zone à explorer, les moteurs Arriel 2 sont un atout de taille. Ils sont, en effet, dotés d'une puissance de fonctionnement plus importante que les moteurs de la génération précédente. Les 779 shp délivrés par chaque turbine en régime de croisière permettent d'atteindre une vitesse de 320 km/h.

 

Ainsi, tandis que l'hélicoptère gagne de l'altitude, Andrew briefe son équipe :

Nous allons faire un vol de reconnaissance au large de Santa Cruz, jusqu'à 80 km de la côte. Avec ce mauvais temps, il est possible que des armateurs peu scrupuleux en profitent pour dégazer.

Une fois sur le secteur, ils effectueront un survol à basse vitesse de la principale route maritime au large des côtes.

 

Si une nappe de pétrole est présente, le radar la détectera, parce que l'huile aplatit légèrement les vagues… explique le co-pilote.

 

Un vol en toute sécurité

Malgré les turbulences et les nuages noirs de l'orage qui menace, Steve maintient le cap. En-dessous, de nombreux navires, pétroliers et porte-conteneurs se croisent. Le trafic est continu.

Où en est-on au niveau du carburant ? 

demande Steve au co-pilote qui lui confirme que « l'affichage indique que le niveau du réservoir est full ».

 

Le FADEC (Full Authority Digital Engine Control) remplit parfaitement son rôle. Ce système de régulation numérique optimise notamment le contrôle des accélérations et des décélérations, ainsi que la consommation de carburant. Résultat : une motorisation économe qui permet de réduire le coût global des missions de surveillance.

 

Pollueurs en ligne de mire

Cela fait près de deux heures que l'hélicoptère a décollé de sa base. Alors que l'engin quadrille l'océan, l'équipage repère une nappe d'hydrocarbure. Celle-ci s'étend sur plusieurs centaines de mètres derrière un pétrolier qui semble filer à pleine vitesse.

 

Nous allons réaliser un survol à très basse altitude...

prévient Steve. Il demande au mécanicien treuilliste de prendre des clichés du bateau sous divers angles, et à Andrew de communiquer les coordonnées géographiques au QG pour qu'un navire des garde-côtes puisse intervenir et arraisonner le pollueur.

Afin de bien relever son immatriculation et ses caractéristiques, l'hélicoptère s'approche du navire contrevenant à quelques mètres seulement au-dessus du niveau de la mer.

Pour réaliser de telles manoeuvres en toute sécurité, le pilote peut compter sur la très haute fiabilité des deux moteurs.

 

Mission accomplie : retour au bercail

Dans peu de temps, le navire pollueur sera intercepté par un patrouilleur des Coast Guards. La mission s'achève donc pour l'équipage du MH-65C Dolphin. Après une dernière rotation au-dessus du pétrolier, le pilote met le cap sur sa base, où l'appareil sera immédiatement préparé pour une nouvelle mission.

> Credits
© HakuNellies / 2017 iStockphoto
© Spondylolithesis / 2017 iStockphoto
© sierrarat / 2017 iStockphoto
© NicolasMcComber / 2017 iStockphoto
© Philippe Stroppa / Safran
© Dikuch / 2017 iStockphoto
© Whirler / 2017 iStockphoto
© nightman1965 / 2017 iStockphoto
© petesphotography / 2017 iStockphoto
© nightman1965 / 2017 iStockphoto
© Christel Sasso / CAPA Pictures / Safran
© inhauscreative / 2017 iStockphoto
© P_Wei / 2017 iStockphoto
© nightman1965 / 2017 iStockphoto
© Ivan Cholakov / 2017 iStockphoto
© CT757fan / 2017 iStockphoto
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer