: 5 min

Paris Air Forum 2021 : décarbonation et innovation

Ce lundi 21 juin s’est déroulé le Paris Air Forum 2021, un événement annuel organisé par le journal La Tribune et consacré aux secteurs de l’aéronautique, de la défense et de l’espace. Cette 8e édition a eu lieu au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget sous forme de tables rondes, diffusées en direct. Plusieurs représentants du Groupe y ont participé, dont Olivier Andriès, Directeur général de Safran.

116 intervenants ont pris la parole au cours de cette 8e édition du Paris Air Forum, un rendez-vous incontournable qui réunit les grands acteurs de notre secteur. Cet événement 100 % digital a été l'occasion pour les acteurs de l'aéronautique, de la défense et de l'espace d'échanger sur les enjeux et défis actuels et à venir.

La décarbonation ainsi que la situation post-pandémique étaient au coeur des échanges lors des différentes tables rondes auxquelles plusieurs représentants de Safran ont participé, dont Olivier Andriès, Directeur général de Safran.

 

L'avion du futur sera-t-il vraiment à hydrogène ?

C'est dans la salle des 8 colonnes du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget qu'Olivier Andriès, accompagné de Guillaume Faury, Président-directeur général d'Airbus et Patrick Ky, Directeur exécutif de l'EASA, ont échangé sur le futur de l'aviation et l'utilisation d'énergies durables, dont l'hydrogène.

« La décarbonation est l'objectif n°1 du Groupe. C'est un véritable enjeu d'écosystème, un enjeu planétaire qui s'impose à tous », a rappelé Olivier Andriès. Patrick Ky et Guillaume Faury ont également souligné la nécessité d'une approche commune afin de réduire l'empreinte carbone de l'aviation.

La discussion s'est ensuite orientée sur l'utilisation de l'hydrogène dans le secteur aéronautique. « L'hydrogène est une solution séduisante sur laquelle nous devons travailler, elle va prendre du temps à arriver car il faut travailler sur la maturation des technologies. Néanmoins, la décarbonation ne peut pas attendre, il faut aller chercher d'autres solutions de rupture », souligne Olivier Andriès.

L'échange s'est poursuivi autour du programme CFM Rise, lancé par Safran et GE Aviation ce lundi 14 juin, qui a pour objectif de réduire de plus de 20 % la consommation de carburant et les émissions de CO2 par rapport aux moteurs actuels. Pour Guillaume Faury, Directeur général d'Airbus, le programme CFM Rise est « une très bonne nouvelle, une pièce majeure de l'édifice qui se met en place. Il réduit fortement la consommation, et permettra donc de réduire la problématique de stockage dans l'avion du carburant hydrogène, un carburant plus volumineux ».

Tout comme les autres intervenants, Olivier Andriès a appelé de ses voeux la mise en oeuvre de mesures réglementaires pour encourager l'utilisation de ces carburants alternatifs dès aujourd'hui. « Il faut que l'on soit ambitieux en Europe sur l'utilisation de biocarburants », a-t-il ajouté.

 

Sortie de crise et innovation

Jean-Michel Hillion, Vice-Président Stratégie de Safran, a également participé à une table ronde aux côtés de Mauro Sponza, Directeur des activités Aéronautiques du groupe Michelin, sur la sortie de crise et l'innovation du secteur aéronautique.

« A quoi  doit ressembler le monde d'après ? Pour moi, la Covid a accéléré les enjeux du climat et de l'environnement et changé nos modes de vie, notamment nos relations au travail et au transport », a déclaré Jean-Michel Hillion.

Le secteur aéronautique a su faire preuve de résilience au cours de la crise sanitaire et ne cesse de se réinventer pour répondre aux défis actuels. Pour Mauro Sponza « une période de crise est propice à l'innovation ». Du côté de Safran, le Groupe se fixe l'objectif d'être neutre en carbone d'ici 2050. « Pour la prochaine génération d'avions court/moyen-courrier, nous allons développer un moteur très innovant qui va permettre de gagner 20 % de performance, notamment par l'apport des nouveaux matériaux et de l'hybridation », ajoute Jean-Michel Hillion.

 

Les aspirations des jeunes talents

Gilles Garczynski, Directeur des talents et cadres dirigeants chez Safran, a participé à une table ronde sur le thème « L'aérospatiale durable et les aspirations des jeunes ». Il a notamment fourni des informations et des lignes directrices clés aux étudiants et aux jeunes professionnels de l'aérospatiale : "adaptation et anticipation, diversification et surtout suivi de leurs « aspirations profondes »" !

Gilles Garczynski est intervenu sur le sujet de l'attractivité du secteur pour les jeunes talents. 

 "Les compétences de demain se préparent aujourd'hui et nous voyons déjà la reprise s'amorcer ", a ajouté Gilles Garczynski. " L'accueil des alternants est resté à très haut niveau pendant la crise, signe avant-coureur de notre volonté de reprendre les recrutements. La transition écologique, associée à la transformation numérique qui concerne tous les métiers, pose des défis majeurs et vont générer de belles opportunités professionnelles.

 

Les objectifs Safran

2020-2025 : Maturation des technologies hydrogène

2035 : Mise sur le marché d'un nouveau moteur issu du programme CFM Rise

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer