: 6 min

L'exploitation des données au service de la maintenance des moteurs

Safran propose des méthodes innovantes de maintenance prédictive aux compagnies aériennes et aux opérateurs d'avions d'affaires et d'hélicoptères. Ses systèmes de recueil et d'analyse des données issues des moteurs en exploitation facilitent la planification et la coordination des interventions des équipes de maintenance.

L'exploitation des données au service de la maintenance des moteurs 8 min

Lire la story

Safran propose des méthodes innovantes de maintenance prédictive aux compagnies aériennes et aux opérateurs d'avions d'affaires et d'hélicoptères. Ses systèmes de recueil et d'analyse des données issues des moteurs en exploitation facilitent la planification et la coordination des interventions des équipes de maintenance.

Au coeur de la

maintenance prédictive

Technicien de maintenance chez Safran Aircraft Engines, Alain peut se prévaloir de ses trente années d'expérience professionnelle. C'est d'ailleurs pour cela qu'il prend sous son aile les apprentis qui arrivent dans son équipe.

La veille, il a accueilli Théo, âgé de 21 ans. Celui-ci, après 
un bac pro « aéronautique », prépare en alternance un BTS 
de maintenance d'exploitation des matériels aéronautiques.

Bientôt, il rejoindra l'atelier pour être formé à la maintenance préventive et curative des moteurs d'avions. Mais avant la pratique, Alain lui propose de l'informer sur toutes les activités 
de Safran dans le domaine de la maintenance prédictive qui 
se base sur les conditions d'exploitation d'un aéronef 
pour prévoir des actions de MRO spécifiques.

Détecter les signes

avant-coureurs

Tout en lui faisant visiter le site, Alain demande au jeune apprenti : « On t'a déjà parlé des nouvelles technologies que nous utilisons en matière de maintenance ? Parce que tu sais, aujourd'hui, la priorité va à l'acquisition et à l'analyse des données ! ».

Théo acquiesce : « Le Big Data ? ». Alain affiche un sourire : « Je vois 
que l'on va gagner du temps. Il est vrai que tu fais partie de la génération Internet… ». Il lui explique que toutes les données, issues notamment des capteurs installés sur les équipements en fonctionnement - comme
 les variations de température et de pression, les vibrations, l'usure d'une pièce…, une fois analysées, représentent un outil très puissant, tant pour optimiser les produits et développer de nouveaux services que pour améliorer les processus de production et l'organisation industrielle.

« En analysant ces informations, nous sommes capables d'anticiper 
des pannes avant même qu'elles ne surviennent ! Ce qui permet de limiter 
les temps d'intervention, donc l'immobilisation des appareils. 
Et au final, de réduire les coûts ! C'est le nerf de la guerre pour 
les compagnies aériennes. »

Des services spécifiques

aux avions de lignes…

Tout en l'entraînant vers une autre zone de l'atelier, Alain poursuit : 
« Je vais te parler rapidement de quelques outils existants. Il y a le WEFA - Wireless Extension For ACMS (Aircraft Condition Monitoring System). 
C'est un système destiné au suivi des avions commerciaux, notamment 
de la famille des Airbus A320. Une grande quantité de données 
est collectée en vol, puis transmise à la compagnie aérienne qui peut ainsi, 
si c'est nécessaire, programmer rapidement une ou des opérations 
de maintenance » .


Théo interroge : « Wireless ? Ça veut dire que les données sont transmises sans liaison filaire ? ». Alain confirme : « En effet, elles le sont via une connexion sécurisée. » . Il lui parle ensuite de l'offre de services Cassiopée de Safran qui vise l'amélioration de la sécurité des vols, la réduction 
de la consommation de carburant et l'optimisation 
de la maintenance des aéronefs : « Là encore, les données brutes 
générées par les équipements sont récupérées, puis traitées par 
les experts de Safran. Elles sont transformées en informations utiles 
et diffusées aux personnels de maintenance afin qu'ils puissent 
intervenir dans les meilleurs délais. »

… Et des systèmes pour l'aviation 
d'affaires et les hélicoptères

Le jeune apprenti interroge : « Pourquoi autant d'outils différents ? ». 
Alain lui répond : « Tout simplement parce que chaque type d'appareil possède des caractéristiques propres ! Par exemple pour les avions d'affaires , Safran dispose d'un réseau de service et de support dans 
le monde appelé ForeVision™ qui permet de surveiller les performances 
et le comportement du moteur en temps réel grâce aux capteurs embarqués. Ces informations sont automatiquement transmises 
à l'opérateur durant le vol et donnent lieu, si besoin, 
à des recommandations de maintenance… ».

Puis il enchaîne avec le système BOOST (Bank Of Online Services and Technologies) développé par Safran Helicopter Engines  : « Il s'agit 
d'un service en ligne, de gestion et de planification de la maintenance 
des moteurs, spécifique aux exploitants d'hélicoptères. »

Mieux entretenir pour moins consommer

En invitant Théo à s'asseoir, Alain précise : « Comme tu peux le voir, 
les nouvelles technologies révolutionnent la maintenance. 
Pour être complet, je vais t'expliquer ce qu'est l'offre SFCO2 (Smart Fuel CO2). Cette offre proposée par Safran, qui fait également partie du service Cassiopée dont je t'ai parlé tout à l'heure, vise à réduire les coûts pour 
les compagnies aériennes, en diminuant la consommation 
de carburant – et au passage, les émissions de CO2… » .

L'apprenti écoute attentivement son maître de stage en train
 de lui expliquer ce service. Grâce à SFCO2, les informations qui parviennent des enregistreurs de vol sont compilées et comparées 
à la documentation opérationnelle de la compagnie aérienne.

C'est à partir de cette analyse que les équipes fournissent 
des recommandations d'amélioration des pratiques opérationnelles 
pour réduire la consommation de carburant sans pour autant augmenter les coûts de maintenance… Théo se dit qu'il a décidément beaucoup à retenir. Alain semble lire ses pensées : « Ne t'inquiète pas, 
tu n'auras pas d'interrogation écrite demain ! Retiens juste qu'aujourd'hui nous avons la chance de disposer de technologies capables de localiser
à distance, et en temps réel, une anomalie et que notre rôle est de réagir rapidement et intelligemment ! » .

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer