Les frères Seguin et l’aventure industrielle du moteur Omega : aux origines de Safran

Toutes les sociétés qui composent Safran sont riches d’une longue histoire. Ainsi, aux origines de Safran Aircraft Engines, on retrouve notamment les frères Seguin qui ont lancé l’une des plus grandes aventures industrielles du XXème siècle. Dans le cadre de notre série sur les inventeurs dans l’histoire du Groupe, nous vous proposons de découvrir leur parcours.
saf2012_0015091.jpg

Louis et Laurent Seguin sont issus d'une famille d'ingénieurs ayant largement contribué au développement industriel français. Ainsi, c'est à leur grand-père Marc Seguin que l'on doit la première ligne de chemin de fer française qui permit d'expérimenter l'usage des locomotives à vapeur.

Dès le début des années 1900, les frères Seguin, tous deux fraîchement diplômés de l'Ecole Centrale de Paris, s'associent afin de construire des moteurs pour diverses applications industrielles. Ils fondent, en 1905, « La société des moteurs Gnome » et ensemble, ils se fixent un défi : réaliser le premier moteur d'aéroplane véritablement fonctionnel. En effet, jusque-là, la plupart des ingénieurs essayaient d'adapter des moteurs d'automobile à l'aéronautique sans succès. A contre-courant, les frères Seguin décident de partir d'une feuille blanche et d'inventer un moteur léger, robuste et puissant, spécialement conçu pour les aéroplanes.

 

 

saf2012_0014421.jpg

Le premier moteur d'aéroplane réellement fonctionnel

C'est en 1907 qu'ils se lancent dans le projet de réaliser un moteur rotatif pour aéroplane : l'Omega. Original de par son architecture (ce sont les cylindres du moteur qui, disposés en étoile, tournent autour d'un vilebrequin fixe), ce moteur est avant tout un sacré défi technique ! Pour le faire fonctionner, les Seguin vont jusqu'à concevoir leur propre type d'acier, capable de résister à la force centrifuge.

Dès sa commercialisation, l'Omega rencontre un véritable succès. En 1911, l'aviation militaire française adopte les moteurs Gnome et, dès 1912, les premières licences de fabrication sont vendues à l'étranger. Ainsi, en 1914, la société des frères Seguin détient un tiers du marché mondial des moteurs d'avions et l'Omega représente 60 % des moteurs d'aéroplanes utilisés en France.

Le prix de vente de ce moteur à l'unité ? 13 000 francs (en valeur, cela représente plus de 40 000 € aujourd'hui).

 

Plus de 30 records battus !

En plus d'être un succès commercial, ce moteur a permis à quelques grands noms de l'aviation de s'illustrer à travers de nombreux records.

  • 1909 : Henry Farman bat le record du monde de distance et de durée sur un avion du constructeur Voisin équipé du moteur Omega : 180 km en 3h05.
  • 1910 : Henri Fabre fait décoller le premier hydravion du monde sur l'étang de Berre avec ce moteur.
  • 1910 : Léon Morane devient le premier pilote à dépasser la vitesse de 100 km/h, sur un monoplan Blériot équipé d'un moteur Omega.

En bref, le moteur Oméga a permis de battre plus de 30 records !

En 1915, La société des Moteurs Gnome fusionne avec son principal concurrent : la société Le Rhône, et devient Gnome & Rhône. En 1945, l'entreprise est nationalisée et rebaptisée Snecma. En 2005, la fusion de Snecma et Sagem donnera lieu à la naissance de Safran. Le Groupe d'aujourd'hui est l'héritier de cette longue tradition de recherche et d'innovation au service d'un transport aérien toujours plus performant. Le moteur de dernière génération LEAP®* est en quelque sorte le lointain successeur de l'Omega…

 

* Développé et produit en partenariat avec GE au sein de CFM International.

 

moteurs_gnome_info_fr.jpg

 

 

Pour en savoir plus :
- Consultez le site du Musée Safran
- Découvrez la timeline historique du Groupe
- Découvrez la Médiathèque Patrimoine