: 4 min

Le tutorat : transmettre ses compétences au quotidien

Essentielle pour l’avenir du Groupe, la transmission des savoirs peut prendre de multiples formes. Zoom sur le tutorat à travers les témoignages de Julie, 29 ans, concepteur spécialiste de méthodes de fabrication additive chez Safran Tech, et Arthur, 27 ans, son apprenti depuis un an.
itw_tuteur-tutore_-_600x600.jpg

 

Le tutorat est une méthode de transmission des savoirs particulièrement adaptée pour pérenniser des compétences critiques et préparer au mieux la transition lors du départ d'un collaborateur. Mais c'est aussi un moyen privilégié pour former et accompagner de jeunes talents ! Depuis son arrivée chez Safran Tech, Julie a ainsi accueilli trois stagiaires et encadre actuellement un doctorant. Il y a un an, elle a souhaité poursuivre cette expérience en devenant la tutrice d'Arthur, alors étudiant en 2e année d'école d'ingénieurs. « J'aime transmettre mes connaissances, explique-t-elle. C'est une façon d'aider l'autre à grandir, mais également de grandir moi-même, car je suis amenée à me remettre en question, à revenir sur des bases qui me semblaient évidentes, à adapter mon discours pour vulgariser mon savoir... ». Arthur partage cet enthousiasme. « Je me suis orienté vers l'apprentissage pour mes deux dernières années d'études, car je souhaitais appliquer mes connaissances dans un environnement concret et apprendre sur le terrain au quotidien. Je ne regrette pas ce choix ! »

 

Un accompagnement sur le terrain

Pour Julie, être tuteur consiste avant tout à accompagner le tutoré dans sa progression, que ce soit sur le plan technique ou dans son évolution professionnelle. « Après un an d'école, on ne connaît pas forcément le monde du travail, estime-t-elle, même si Arthur est une exception, car il avait eu une première expérience professionnelle avant de reprendre ses études. » Julie accompagne donc Arthur dans la découverte de l'univers, de la culture, des produits et des processus du Groupe. « Elle met également tout en oeuvre pour que je dispose des ressources nécessaires à mon apprentissage, ajoute Arthur, que ce soit sur le plan informatique, administratif ou relationnel. Dès mon arrivée, elle m'a présenté à ses collègues de l'équipe Méthodes, Outils et Applications afin que je puisse élargir le périmètre de mon apprentissage au-delà de la fabrication additive. Je me sens vraiment intégré. »

 

Quelques mois après l'arrivée d'Arthur, Julie a eu l'occasion de suivre la formation Safran University « Exercer le rôle de tuteur ». « Cela m'a rassurée : ce que je faisais instinctivement correspondait bien à ce que l'on attend d'un tuteur, explique-t-elle. Cela m'a aussi apporté des outils complémentaires, notamment sur la façon d'inclure l'apprenti dans un plan de progression pendant les deux ans de son contrat. » Pour Arthur, cette vision à long terme est structurante. « Co-construire mon projet d'apprentissage avec Julie en tenant compte à la fois de ses besoins et de mes envies est un facteur de motivation et me donne une ligne directrice », estime-t-il.

 

 

Une expérience enrichissante

Cela fait à présent un an que Julie et Arthur travaillent ensemble sur des projets de méthodes pour développer le recours à la fabrication additive au sein du Groupe. « Au début, se souvient Julie, j'ai consacré beaucoup de temps à expliquer à Arthur en quoi consistait mon métier et à lui donner des documents à lire pour acquérir du savoir. Très vite, il a été assez autonome pour que l'on passe à un mode moins formel. Je lui confie des projets et je le laisse chercher les solutions par lui-même, tout en restant disponible s'il a besoin de moi. » Arthur apprécie cette relation de confiance qui lui permet de faire ses preuves. « J'ai l'impression de contribuer à part entière aux projets, comme n'importe quel autre membre de l'équipe. C'est très formateur et cela donne évidemment une valeur ajoutée à mon profil en termes d'employabilité. Ce tutorat m'offre véritablement l'opportunité d'acquérir deux ans d'expérience professionnelle. »

 

Quels sont, selon eux, les facteurs clés de succès du tutorat ? « L'envie, la patience et la pédagogie » pour Julie. « La communication, le partage et l'engagement » pour Arthur. On le voit : au-delà de ce qu'il apporte au Groupe, le tutorat est une belle aventure technique et humaine !

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer