: 4 min

L’Arrano à l'avant-garde de la motorisation des hélicoptères

L’Arrano, le dernier-né des moteurs de Safran Helicopter Engines retenu pour motoriser le futur H160 d’Airbus Helicopters, a réalisé son premier vol le 27 janvier 2016. En vedette au dernier salon du Bourget sur le stand Safran, cette turbine de nouvelle génération conjugue innovations technologiques, robustesse et performances. L’entrée en service de l'Arrano est programmée pour 2019. Le point avec Cyrille Ressejac-Duparc, directeur du programme Arrano.

Comment se situe l'Arrano dans la gamme des moteurs de Safran Helicopter Engines ?

Positionnée sur une gamme de puissance allant de 1 100 à 1 300 chevaux sur arbre (shp), la famille Arrano se destine à la motorisation d'hélicoptères bimoteurs de tonnage moyen, de quatre à six tonnes, tels quel le H160, ou des hélicoptères monomoteur entre 2 et 3 tonnes.

Dans la famille des moteurs de Safran Helicopter Engines, il vient s'intercaler entre l'Arriel, plutôt destiné aux appareils légers, et l'Ardiden, conçu pour ce que l'on appelle les « super-medium ». Le segment de puissance occupé par l'Arrano est relativement inédit : c'est le reflet d'une tendance des constructeurs à proposer au marché des hélicoptères un peu plus lourds qu'auparavant, comme le H160 de 6 tonnes, qui va remplacer le Dauphin d'environ 4 tonnes.

Le nouveau turbomoteur Arrano de 1 100 shp a été conçu pour équiper les hélicoptères de quatre à six tonnes.

Quels sont les atouts majeurs de ce nouveau turbomoteur ?

L'atout principal de l'Arrano est de combiner idéalement les technologies de nouvelle génération et les technologies matures, qui le rendent à la fois performant, robuste et fiable et permettent en outre de réduire significativement les coûts d'opération et de maintenance. Son architecture a été pensée pour être la plus simple possible tout en fournissant un rendement optimisé, avec un compresseur à deux étages centrifuges, ainsi qu'une turbine haute pression et une turbine libre mono-étage.

Dès sa conception, nous avons travaillé pour simplifier la maintenance de l'Arrano. Il nécessitera ainsi cinq fois moins d'opérations de maintenance que les moteurs actuels. Ce sera également un moteur 100 % connecté, intégrant ce qui se fait de mieux en matière de « health monitoring », de diagnostic automatique des pannes et de maintenance prévisionnelle. Enfin, il sera aussi entièrement compatible avec BOOST, notre service de suivi opérationnel de nos moteurs.

 

Qu'est-ce qui a été déterminant pour Airbus Helicopters ?

Airbus Helicopters voulait pour le H160 un moteur qui constitue une véritable rupture technologique en matière de performance, sans compromis sur la fiabilité, la robustesse et les coûts. Autre facteur déterminant pour les évolutions du H160 : la possibilité de rendre le moteur plus puissant au fil de nouvelles versions qui pourront être développées par la suite.

H160

En quoi l'Arrano est-il lié au programme européen Clean Sky ?

Cette turbine est en effet un « descendant » du programme de recherche européen Clean Sky auquel Safran participe. Conçu avec l'objectif de réduire la consommation de carburant de 10 à 15 % par rapport aux précédentes générations, l'Arrano intègre en effet de nombreuses innovations techniques, validées par le démonstrateur Tech 800, développé depuis 2013 dans le cadre de Clean Sky.

 

La campagne de certification du moteur Arrano est en cours : quels essais ont-ils déjà été réalisés ?

Une campagne de certification de moteur d'hélicoptère comprend plusieurs essais significatifs, comme les essais en altitude simulée qui se sont déroulés l'année dernière au centre de la DGA Essais Propulseur à Saclay. Les essais de « blade shedding » (protection mécanique contre la survitesse) et de fonctionnement avec interruption de l'alimentation en huile ont déjà été réalisés. Cette année a été consacrée aux essais d'endurance, notamment en conditions d'opération difficiles. Depuis son premier vol en janvier 2016, le moteur totalise à ce jour plus de 4 000 heures d'essais (impliquant pas moins de 25 moteurs), dont 700 heures en vol.

Au premier semestre de cette année, Safran Helicopter Engines a livré à Airbus les premiers moteurs de pré-série. La livraison des premiers moteurs de production est, quant à elle, prévue pour 2018, conformément au calendrier.

 

En savoir plus

- L'Arrano à pleine puissance

- Découvrir les moteurs d'hélicoptères du Groupe

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer