: 4 min

Handicap : Safran travaille main dans la main avec les associations

Engagé de longue date en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, Safran s’appuie sur un réseau d’associations partenaires pour détecter les talents en situation de handicap. Stages, alternance ou recrutement : toutes les portes leur sont ouvertes pour rejoindre le Groupe.

Il est encore trop fréquent qu'un jeune en situation de handicap renonce à poursuivre des études par peur de ne pas trouver de travail ou de ne pas bénéficier des aménagements dont il a besoin. C'est la mauvaise expérience qu'a connue Emilie Tejedor, 27 ans, chargée de mission Handicap et Diversité en alternance au sein du service RSE & Diversité de Safran. « Je voulais faire de la chimie, se souvient-elle, mais on m'en a dissuadée à cause de mon handicap. Alors j'ai choisi une formation plus généraliste : une licence de Sciences politiques et un master de Sociologie à l'université Paris VIII. Aujourd'hui, je ne regrette rien, car au cours de mes études, j'ai pu travailler sur l'insertion des étudiants porteurs d'un handicap et j'ai découvert que c'était ma voie. J'achève actuellement une spécialisation RH en alternance au sein de Safran et j'aimerais poursuivre ma vie professionnelle dans l'accompagnement à l'emploi des personnes en situation de handicap. »

Encourager les jeunes à poursuivre leurs études

Dans le cadre de son poste, Emilie fait le lien entre le Groupe et les associations avec lesquelles il a noué des partenariats pour l'insertion et le maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés. Hanvol, créée à l'initiative du GIFAS, se spécialise ainsi dans la reconversion professionnelle vers les métiers de l'aéronautique et du spatial. Tremplin, @talentEgal et Atout pour tous accompagnent quant à elles des jeunes dans leur parcours de formation et les incitent à poursuivre des études. « Le principal problème du recrutement des candidats en situation de handicap, explique Emilie, c'est leur niveau d'études qui reste peu élevé. En les aidant à trouver un stage ou une alternance pour effectuer un diplôme, ces associations leur permettent d'être plus attractifs sur le marché de l'emploi. Au-delà de son engagement en tant qu'entreprise responsable, le Groupe contribue ainsi, par le biais de ses partenariats avec les associations, à constituer un vivier de talents pour répondre à ses besoins en recrutement. »

Une relation de proximité

La mission principale d'Emilie est de collecter les candidatures envoyées par les associations partenaires et de les orienter vers les sociétés du Groupe en fonction de la mobilité géographique des candidats. « Je recueille aussi les candidatures transmises par le biais du service Relations écoles de Safran, précise-t-elle, ainsi que celles émanant du site Internet du Groupe. » Elle pilote par ailleurs de nombreuses actions pour entretenir et renforcer les liens entre Safran et ses partenaires tout au long de l'année : participation du Groupe à des événements organisés par les associations (forums emploi-handicap, concours Tous « HanScène »…), visites de sites du Groupe proposées aux jeunes accompagnés par les associations… « Nous encourageons également la constitution de réseaux locaux entre les sociétés du Groupe et les associations partenaires, les Cap Emploi* ou encore les écoles implantées dans la région », ajoute Emilie. De leur côté, lorsque leurs candidats sont recrutés, les associations restent présentes aux côtés des sociétés du Groupe pour faciliter si besoin l'accueil et l'intégration au poste.

Aller plus loin

Fort de ces actions concrètes, le Groupe souhaite élargir son réseau de partenaires au-delà des associations, en mobilisant les responsables Handicap des écoles et des universités. Avec toujours le même objectif : favoriser la poursuite des études. « Il faudrait aussi développer la communication directe auprès des jeunes dans les collèges et les lycées, suggère Emilie. C'est une chose d'être encouragé par le responsable Handicap d'une école ou le représentant d'une association, mais lorsque le discours émane d'une entreprise voire de ses collaborateurs, c'est encore plus percutant et rassurant ! »

Emilie Tejedor - service RSE & Diversité.jpg
* Organismes locaux de placement spécialisés pour les personnes en situation de handicap.

 

EN SAVOIR PLUS :

Claire Franson, responsable d'un laboratoire de caractérisation

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer