: 3 min

Fondation Safran pour la musique : gros plan sur Fedor Rudin

Découvrez Fedor Rudin, violoniste, tout juste nommé violon solo à l’Orchestre Philharmonique de Vienne, comptant parmi les musiciens les plus accomplis et polyvalents de sa génération.

Né à Moscou en 1992, Fedor Rudin quitte la Russie pour Paris à l'âge de 2 ans. Petit-fils du compositeur avant-gardiste russe Edison Denisov, il étudie auprès de Svetlin Roussev à Paris, de Zakhar Bron à la haute école de musique de Cologne et de Pierre Amoyal au Mozarteum de Salzburg.

Lauréat de prestigieux concours internationaux – parmi lesquels le Premio Paganini à Gênes ou le George Enescu à Bucarest, Fedor Rudin compte aujourd'hui parmi les musiciens les plus accomplis et polyvalents de sa génération. Il se produit en soliste dans des salles renommées, parmi lesquelles le Stern Auditorium du Carnegie Hall, à New York ; le Konzerthaus de Berlin ou la Philharmonie de Paris. Il a ainsi joué sous la baguette de grands chefs comme Maxim Vengerov, Christoph Poppen, Conrad van Alphen, Isaac Karabtchevsky… Il joue également dans des ensembles de musique de chambre, aux côtés de pianistes tels que François Dumont ou Itamar Golan.

 

Fedor Rudin

 

De multiples talents

A 27 ans, le jeune violoniste a été nommé violon solo à l'Orchestre philharmonique de Vienne, considéré comme l'un des meilleurs au monde, où il remplacera l'un des quatre violons solos « Konzertmeister » pour une période de deux ans avant d'être titularisé.

Fedor Rudin est aussi l'un des membres fondateurs de l'Ensemble Frates, qualifié par la presse de « nouvelle génération de la musique classique », pour son instrumentation atypique : violon, saxophone et piano. Autre talent : la direction d'orchestre. Passionné par les répertoires de musique symphonique et d'opéras, Fedor dirige régulièrement de grandes formations comme l'orchestre Petrobras de Rio de Janeiro et Reino de Aragon, ou l'orchestre philharmonique de Lviv…

La Fondation Safran pour la musique, qui le soutient depuis 2015, a financé son premier CD, «Reflets», nommé aux International Classical Music Awards. Cette même année, Fedor Rudin était récompensé par le Prix de la Fondation. Il joue un violon de Lorenzo Storioni, Crémone 1779, qui lui est généreusement prêté par la Deutsche Stiftung Musikleben à Hambourg.

 

Ecouter Fedor Rudin en concert

Jean Sibelius, Concerto en ré mineur op. 47

Caprice No 9 de Paganini, arrangé pour violon et cordes par son grand-père Edison Denisov. Orchestre Symphonique de Tomsk, direction Mikhail Granovsky

Huit saisons de Piazzolla et Vivaldi, avec l'Orchestre de chambre Musica Viva

Gershwin-Heifetz, Porgy & Bess, avec Thomas Hoppe (piano)

Rondo du concerto pour violon de Beethoven, avec l'orchestre symphonique de Bursa, direction Cemi Can Deliorman

Edison Denisov, musique de chambre pour alto, clavecin et cordes. Orchestre symphonique de Tomsk, direction Mikhail Granovsky

Bizet, symphonie en ut (3e mouvement). Fedor Rudin dirige l'Orchestre Petrobras de Rio de Janeiro

Extraits du CD Reflets, enregistré avec le pianiste Florian Noack (ARS Production - juin 2017)

 

Demandez le programme !

  • 13 octobre : concerto de Mozart, Niederbayerische Philharmonie à Berlin
  • 27 novembre : récital avec Alexander Ivanov en Allemagne
  • 23 décembre : concert avec Camerata Saygun à Istanbul.
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer