: 4 min

Deux nouvelles chaires de recherche pour l’Ecole Polytechnique Montréal et Safran

Partenaires depuis plus de 10 ans, Safran et l’Ecole Polytechnique Montréal (EPM) ont créé, le 24 avril dernier à Montréal, deux nouvelles chaires de recherche sur la conception d’une nouvelle génération d’avions plus légers, plus performants et moins bruyants. L’occasion de célébrer une décennie de collaborations fructueuses entre les deux entités.

De nouveaux partenariats pour bâtir l'aéronautique du futur

Stéphane Cueille, Directeur Groupe R&T et Innovation, était présent le 24 avril dernier à l'Ecole Polytechnique de Montréal pour acter la création de deux nouvelles chaires industrielles avec l'école canadienne : une sur la fabrication additive des composites à matrice organique (FACMO) et une sur les traitements acoustiques passifs multifonctionnels pour structures composites de turboréacteurs (TAPPIS). Deux chaires qui viennent « renforcer les recherches menées conjointement depuis 10 ans et qui ont pour objectif de développer des technologies de rupture dans le domaine aéronautique », a-t-il souligné.  

Ces deux chaires permettront en effet de répondre à deux nécessités importantes auxquelles fait face le secteur aéronautique : fabriquer des appareils toujours plus légers, plus fiables et résistants à la corrosion et réduire fortement les nuisances sonores dues aux décollages et aux atterrissages.

La première chaire, dirigée par le professeur Daniel Therriault du Département de génie mécanique de l'EPM, a ainsi pour objectif de développer la nouvelle génération d'approches de fabrication avancées et de modèles mathématiques pour la création de structures composites haute performance pour l'industrie aéronautique. La seconde chaire, dirigée par la professeure Annie Ross du Département de génie mécanique de l'EPM, vise quant à elle à proposer des matériaux multifonctionnels avancés destinés à absorber et à dissiper le bruit produit par les moteurs d'avion. Les travaux de cette seconde chaire incluent la construction d'un démonstrateur technologique dans lequel les matériaux seront intégrés à un carter de soufflante grandeur nature.

Un partenariat de longue date qui porte des fruits

Pour répondre à l'évolution des marchés dans le monde, Safran s'engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté des dépenses d'environ 1,5 milliard d'euros en 2018. Implanté au Canada depuis plus de 70 ans, le Groupe y est aujourd'hui un acteur industriel majeur dont la réussite repose non seulement sur l'expertise technologique mais aussi sur les relations de confiance établies depuis plusieurs années avec des partenaires locaux tels que l'Ecole Polytechnique Montréal, université d'ingénierie d'excellence. Comme l'a rappelé Stéphane Cueille, c'est « dans le cadre d'un partenariat fort et durable que les hommes et les femmes de Safran et de Polytechnique explorent des voies technologiques innovantes pour répondre aux grands défis environnementaux de l'industrie de demain. ».

Le Groupe  accompagne et soutient les initiatives de l'EPM en matière de recherche et d'innovation dans de nombreux domaines (traitements de surface, céramiques innovantes, « health monitoring »,…), des initiatives qui se traduisent en réalités concrètes dans l'industrie aéronautique. Leurs travaux de recherche communs dans le domaine des matériaux composites ont par exemple contribué au développement des aubes de soufflante du moteur LEAP de CFM International*. « Les chaires industrielles que nous annonçons aujourd'hui illustrent parfaitement la pertinence d'allier les intérêts en recherche universitaire à ceux de la recherche industrielle pour répondre aux besoins technologiques, environnementaux et sociétaux en constante évolution d'un chef de fil de l'industrie » a d'ailleurs expliqué François Bertrand, directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal.

Ces deux chaires de recherche permettront la formation de 80 étudiants de tous les cycles universitaires dans des domaines très recherchés correspondant aux besoins de l'industrie canadienne, principalement en transport et en aérospatiale. D'autres projets devraient suivre car Safran et l'EPM discutent déjà des prochains sujets de collaborations possibles !

 

*CFM International est une société commune 50/50 entre GE et Safran Aicraft Engines

 

Deux nouvelles chaires de recherche pour l’Ecole Polytechnique Montréal et Safran

 

En savoir plus :

Safran au Canada en 3 chiffres-clés :

  • Présent depuis plus de 70 ans
  • 2 000 collaborateurs
  • 5 sites industriels

 

Polytechnique Montréal en bref :

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal, université d'ingénierie, est l'une des plus importantes universités d'enseignement et de recherche en génie au Canada.

  • Plus de 120 programmes de formation, 260 professeurs et 8 600 étudiants
  • 81 millions de dollars pour le budget de recherche
  • Plus de 49 000 diplômés
  • 22 % des ingénieurs en exercice sont membres de l'Ordre des ingénieurs du Québec

Polytechnique et Safran : 10 ans de passion et d'innovation en aéronautique

 

Les nouvelles chaires vues par la presse :

Des chaires de recherche pour des avions plus légers et plus silencieux, La presse.ca

Polytechnique de Montréal réduira la pollution des avions, Journal Metro

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer