: 2 min

Des actionnaires du Groupe ont visité l’Etablissement de Safran Helicopter Engines à Tarnos

Le 21 septembre 2017, une quinzaine d’actionnaires du Groupe ont visité le site de Safran Helicopter Engines à Tarnos spécialisé dans le support aux clients opérateurs de flottes d’hélicoptères.

Alain Peltier, Directeur de l'Etablissement, a présenté la société (leader mondial de la motorisation pour hélicoptères), ainsi que l'établissement et son histoire.

Le 21 septembre 2017, une quinzaine d’actionnaires du Groupe ont visité le site de Safran Helicopter Engines à Tarnos spécialisé dans le support aux clients opérateurs de flottes d’hélicoptères.

Une visite des structures industrielles a permis au groupe de découvrir le processus de réparation des moteurs d'hélicoptères.  Elle a démarré par la ligne de réparation des moteurs Arriel et Arrius où les moteurs sont démontés puis remontés après les contrôles nécessaires à l'arrivée ou au départ du moteur. Ensuite, les visiteurs ont rencontré les équipes du Centre d'Excellence et de Réparation des Pièces et Composants, qui ont présenté leurs activités et les moyens industriels investis pour continuer d'améliorer le service à nos clients.  C'est dans ce département que les pièces et composants provenant du monde entier sont réparés (12 000 pièces et 6 500 accessoires ont ainsi été réparés en 2016). Après un passage par une ligne de production de pièces, nos visiteurs ont été accueillis à la Safran Helicopter Engines Academy. Cette structure gère un réseau mondial de 16 centres de formation répartis sur 4 zones : Amérique du Nord, Asie-Australie-Pacifique, Amérique du Sud et Europe-Afrique-Moyen Orient.

La visite a ensuite mené le groupe vers l'exposition d'un moteur emblématique pour l'établissement de Tarnos : l'Adour. C'est en 1965 que Safran Helicopter Engines (alors Turbomeca) s'est installé à Tarnos pour accroître sa capacité de réparation mais aussi pour lancer la fabrication, en coopération avec Rolls-Royce, de ce moteur destiné aux avions de combat Jaguar et Hawk.

Les actionnaires ont poursuivi la visite avec le « show room » dédié au projet CAP 2020. Ce projet industriel concerne la construction de nouvelles installations sur le site de Tarnos et la modernisation d'autres déjà existantes. Ces nouvelles implantations  doivent être opérationnelles d'ici la fin de la décennie.

CAP 2020 permettra notamment d'optimiser les flux industriels par une meilleure implantation des bâtiments et des équipes, une réduction significative des cycles de réparation et de production

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer