: 5 min

Comment la lumière UV peut-elle désinfecter les cabines d'avion : notre éclairage

Dans la lignée des technologies sans contact, Safran Cabin innove pour développer des solutions permettant de limiter la propagation des virus à bord des avions. La société travaille activement au développement de technologies utilisant la lumière UV pour désinfecter les surfaces dans les cabines. On vous explique.

Dans le contexte de la pandémie Covid-19, les réglementations en matière d'hygiène sont toujours plus exigeantes dans le transport aérien. Safran Cabin contribue activement à cet effort généralisé en proposant aujourd'hui à ses clients des dispositifs visant à réduire les risques de contaminations à bord des avions.

« Il a été prouvé que le Covid-19 pouvait rester sur une surface pendant plusieurs minutes, augmentant ainsi le risque de transmission. Les surfaces peuvent être contaminées par un éternuement ou simplement par le fait d'être touchée par une personne contagieuse », détaille Michael Glück, Directeur du développement commercial et de l'innovation chez Safran Cabin. « A bord des avions, les technologies sans contact apportent une première réponse efficace, mais certaines surfaces sont toujours susceptibles d'être touchées et donc contaminées. »

En 2020, en pleine pandémie Covid-19, les équipes de Safran Cabin ont lancé le développement de solutions permettant de désinfecter des surfaces solides via un traitement de la lumière UV, en se concentrant en priorité sur une utilisation dans les toilettes.

 

Et la lumière UV fut

La lumière UV présente des propriétés très efficaces pour désinfecter des objets et son utilisation n'est pas nouvelle, que cela soit dans le traitement de l'air ou même de l'eau. « Nous avons déjà développé des solutions pour nettoyer l'eau à bord des avions via un traitement à la lumière UV. Cette solution est déjà en place dans tous les avions Boeing 787. Elle permet de maintenir le niveau de qualité de l'eau lors des approvisionnements réalisés dans certaines régions du monde où l'eau potable ne répond pas à nos exigences de qualité », précise Michael Glück.

 

Sur la bonne longueur d'onde

Il existe différents types de lumière UV – UVA, UVB et UVC. Ce sont les longueurs d'onde qui diffèrent, présentant chacune des propriétés particulières, comme nous l'explique Michael Glück : « On retrouve les UVA et les UVB dans la lumière du soleil, tandis que les UVC ont une longueur d'onde qui est bloquée par la couche d'ozone de notre atmosphère : ils ne font donc pas partie de notre lumière naturelle. Il faudrait des heures pour nettoyer une surface en utilisant la lumière UVA ou UVB, ce qui n'est pas le cas pour la lumière UVC. Celle-ci est en outre très efficace contre les agents pathogènes : ainsi, elle est déjà utilisée aujourd'hui pour désinfecter les outils chirurgicaux dans les hôpitaux, par exemple. Jusqu'à présent, tous les agents pathogènes connus peuvent être supprimées par les rayons UVC. »

Ainsi, en s'appuyant sur les propriétés de la lumière UVC, Safran Cabin travaille à la commercialisation de deux produits : LED UVC et FarUVC. « Ces deux solutions doivent pouvoir nettoyer en 60 secondes des surfaces dans une cabine, en détruisant 99,9 % des agents pathogènes comme le SARS-CoV-2 (Covid-19), bien sûr, mais aussi d'autres virus et bactéries, comme la grippe, le MERS-CoV, l'Ebola, le SARM, l'E-coli, la salmonelle… », précise Michael Glück.

 

LED UVC – flexible et efficace

Cette technologie permet une désinfection très rapide. Le système fonctionne à faible puissance et basse tension, son utilisation n'a donc pas d'impact sur l'alimentation électrique de l'avion. « Un autre avantage : la solution UV LED est flexible et très facile à installer », ajoute Michael Glück.

Toutefois, la longueur d'onde utilisée peut entraîner des effets nocifs sur les humains. « La sécurité est notre priorité ! », explique Michael Glück. « C'est pourquoi nous développons une architecture de système globale avec notamment l'intégration d'un système de détection, via un système infrarouge, pour nous assurer qu'au moment de la désinfection, personne ne se trouve dans les toilettes et que la porte est bien fermée. »

 

FarUVC – la sécurité d'abord

Selon des études réalisées par des experts dans le domaine, le rayonnement UVC élimine aussi efficacement les agents pathogènes même si la surface est éloignée, et l'utilisation d'une dose limitée n'a pas d'effet sur l'homme. C'est pourquoi Safran Cabin étudie également les « far-UVC » comme un moyen sûr et efficace de désinfecter les surfaces dites « multi-touch » dans les cabines d'avion, en particulier dans les toilettes, pour éliminer les agents pathogènes sur les surfaces fréquemment touchées par les passagers.

FarUVC utilise la technologie de la lampe Excimer qui produit la lumière désinfectante. « L'installation de FarUVC est moins flexible que celle de la solution UVC-LED », ajoute Michael Glück. « Cependant, le fait que nous puissions l'utiliser en toute sécurité à des doses limitées permet de prévoir une architecture moins complexe pour son installation. Nous prévoyons d'utiliser dans un avenir proche cette technologie dans des applications commerciales. »

sca.jpg

 

Safran Cabin procède aujourd'hui à des tests sur ces deux technologies et avance déjà avec un démonstrateur intégré dans des toilettes de cabine d'avion. Safran Cabin travaille avec tous ses ingénieurs experts du monde entier pour développer ces produits. 

 

En savoir plus

Covid-19 : Safran et la saga du « sans contact »

Safran remporte 3 prix au Crystal Cabin Award 2021

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer