Boeing et Safran s’associent pour la conception, la fabrication et les services de Groupes Auxiliaires de Puissance

  • La nouvelle joint-venture s'appuiera sur les compétences complémentaires de deux leaders du secteur aéronautique en regroupant les meilleurs technologies et services au bénéfice des clients
  • Ce partenariat de long terme créera une offre compétitive destinée à répondre aux besoins du marché
     

Chicago et Paris, le 4 juin 2018 - Boeing [NYSE : BA] et Safran [EPA : SAF] s'associent en vue de concevoir, fabriquer et assurer le support après-vente de Groupes Auxiliaires de Puissance (Auxiliary Power Units, APU) dans un partenariat créateur de valeur pour les deux groupes et leurs clients. Un APU est un système embarqué non propulsif dont l'objectif principal est de produire de l'énergie pour démarrer les moteurs principaux et alimenter les différents systèmes de bord au sol et, si besoin, en vol.

Cet accord constitue un partenariat significatif entre deux leaders mondiaux de l'aéronautique pour développer ensemble des produits et offrir des services élargis au bénéfice des clients et, plus généralement, du secteur. La joint-venture, détenue à 50% par chacun des deux groupes, sera basée aux Etats-Unis. La réalisation de cet accord est soumise aux conditions habituelles, notamment l'obtention des approbations des autorités réglementaires et de la concurrence. L'opération devrait être finalisée au second semestre 2018.

Stan Deal, Président-directeur général de Boeing Services Globaux, a déclaré : « Ce partenariat stratégique, qui s'appuiera à la fois sur la connaissance approfondie de Boeing en matière d'avions et d'attente des clients et sur l'expérience de Safran dans la conception et la production de systèmes complexes de propulsion, apportera à nos clients des services enrichis et innovants. »

Safran fournit actuellement un large éventail d'équipements pour les programmes commerciaux et militaires de Boeing, notamment en tant que partenaire-fournisseur du moteur LEAP-1B de CFM pour le 737 MAX (à travers CFM International, joint-venture détenue à 50/50 par Safran Aircraft Engines et GE). Boeing et Safran sont également partenaires dans MATIS, une joint-venture établie au Maroc qui produit des systèmes de câblage pour plusieurs avionneurs et motoristes.

Philippe Petitcolin, Directeur Général de Safran, a déclaré : « Cette joint-venture marquera une nouvelle étape du long et fructueux partenariat entre Boeing et Safran. Nous sommes extrêmement fiers de la confiance que Boeing continue à accorder à notre société. Depuis 1962, Safran fournit des groupes auxiliaires de puissance fiables et performants pour de prestigieux programmes aéronautiques militaires et civils internationaux. Ensemble, nous avons la volonté d'apporter à nos clients de nouveaux APU à la pointe de la technologie et une qualité de services de classe mondiale. » Il a ajouté : « Ce partenariat n'aura pas d'incidence sur nos perspectives 2018, ni sur le retour de cash aux actionnaires de 2,3 milliards d'euros sur 18 à 24 mois. »

Greg Smith, Directeur financier et Directeur de la performance et de la stratégie de Boeing, a quant à lui déclaré : « Ce partenariat renforcera la verticalisation ciblée de Boeing alors que nous élargissons notre offre de services et réalisons des investissements stratégiques visant à accélérer nos plans de croissance. » Ajoutant : « La création de cette joint-venture n'aura pas d'impact sur les perspectives 2018 de Boeing, ni sur son engagement de distribuer environ 100 % du cash-flow libre à ses actionnaires. »

Safran est un groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de la propulsion et des équipements aéronautiques, de l'espace et de la défense. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie plus de 58 000 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 16,5 milliards d'euros en 2017. Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l'évolution des marchés, le Groupe s'engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2017 des dépenses de près de 1,4 milliard d'euros. Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie des indices CAC 40 et Euro Stoxx 50.
En février 2018, Safran a pris le contrôle de Zodiac Aerospace, élargissant ainsi son périmètre d'activités dans le domaine des équipements et systèmes aéronautiques. Zodiac Aerospace emploie environ 32 500 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 5,1 milliards d'euros au 31 août 2017. Pour plus d'informations : www.safran-group.com / Suivez @Safran sur Twitter 

Boeing est le premier groupe mondial d'aéronautique et l'un des premiers constructeurs d'avions civils, ainsi que de systèmes de défense, de sécurité et spatiaux. Boeing est également le leader mondial dans les services auprès des compagnies aériennes et gouvernements, dans plus de 150 pays. La gamme de produits et services personnalisés de Boeing inclut des avions civils et militaires, des satellites, des systèmes d'arme, des systèmes électroniques et de défense, des lanceurs, des systèmes informatiques et de communications de pointe, ainsi que des services de formation et de logistique. Boeing emploie environ 140 000 personnes aux États-Unis et dans plus de 65 pays.

Les informations prospectives sont sujettes à des risques et incertitudes
Certaines déclarations de ce communiqué peuvent être « prospectives » au sens du Private Securities Litigation Reform Act (loi américaine sur les litiges relatifs aux valeurs mobilières) de 1995, notamment des déclarations sur le calendrier anticipé de la finalisation de l'opération, les perspectives d'activité futures, et les avantages et synergies découlant de l'opération, ainsi que d'autres déclarations qui ne concernent pas directement des faits historiques ou actuels. Les déclarations prospectives sont fondées sur des hypothèses actuelles sur des événements futurs, et pourraient s'avérer inexactes. Ces déclarations ne sont pas des garanties et sont sujettes à des risques, des incertitudes et des changements de circonstances difficiles à prédire. Les résultats réels pourraient être significativement différents de ces déclarations prospectives sous l'effet de nombreux facteurs. En conséquence, ces déclarations ne sont valides qu'à la date à laquelle elles sont formulées, et nous ne nous engageons pas à les actualiser ou à les réviser, sauf si la loi nous y oblige. Les facteurs spécifiques qui pourraient entraîner des différences significatives entre les résultats réels et les déclarations prospectives comprennent l'effet de la conjoncture économique mondiale, la capacité des parties à finaliser l'opération et à obtenir l'approbation des autorités de la concurrence, ainsi que d'autres facteurs importants divulgués précédemment et de temps à autre dans les rapports déposés par Boeing et Safran auprès de leurs agences respectives.

Contactez-nous
Boeing
Safran
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer