Safran : résultats du premier semestre 2016

  • Hausse du chiffre d‘affaires de 6,5 % sur une base organique grâce à la dynamique soutenue dans les activités de services en Aéronautique et dans la Sécurité
  • Marge opérationnelle courante record, à 14,6 %, avec une forte progression des Equipements aéronautiques
  • Bonne génération de cash grâce à la maîtrise du BFR
  • Confirmation des perspectives de croissance organique pour 2016

 

Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées[1], sauf mention contraire. Les définitions des retraitements ainsi que la table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour le premier semestre 2016 sont disponibles dans ce communiqué. Les comparaisons sont établies par rapport aux comptes 2015. Les définitions sont disponibles dans les Notes en page 12 et suivante de ce communiqué.

Les sociétés du Groupe communiquent désormais toutes sous un seul logo : Safran. Les dénominations sociales intègrent toutes la marque Safran dans leur nom, associée à un descriptif de leur activité. La correspondance entre les anciens et les nouveaux noms a été annoncée par communiqué le 19 mai 2016, disponible sur le site internet de Safran.

 

Chiffres clés du premier semestre 2016

  • Le chiffre d'affaires ajusté s'établit à 8 936 M€, en hausse de 6,3 % par rapport au premier semestre 2015. La croissance est de 6,5 % sur une base organique.
     
  • Le résultat opérationnel courant ajusté[2] s'élève à 1 309 M€ (14,6 % du chiffre d'affaires), en progression de 11,8 % sur un an. Compte tenu des éléments non récurrents de (13) M€, le résultat opérationnel ajusté ressort à 1 296 M€.
     
  • Le résultat net ajusté (part du Groupe) s'établit à 862 M€ (soit un résultat par action de base de 2,07 € et un résultat par action dilué de 2,03 €). Au premier semestre 2015, le résultat net ajusté comprenait une plus-value résultant de la cession de titres Ingenico Group. Hors cette plus-value, le résultat net affiche une progression de 15,7 %.
     
  • Le résultat net consolidé - non ajusté (part du Groupe) s'établit à 1 818 M€, soit 4,37 € par action. Il comprend un profit, sans incidence sur le cash flow, de 1 015 M€ avant impact des impôts différés, découlant de la variation de la juste valeur du portefeuille d'instruments dérivés de change destinés à couvrir les flux de trésorerie futurs et d'une plus-value d'apport de 368 M€ résultant de l'apport d'actifs à Airbus Safran Launchers (voir Note 1 p. 12).
     
  • La génération de cash flow libre du premier semestre 2016 s'élève à 566 M€, comparés aux 96 M€ enregistrés au 30 juin 2015, notamment grâce à une bonne maîtrise du besoin en fonds de roulement.
     
  • La dette nette, qui s'élève à 1 015 M€ au 30 juin 2016, comprend une souscription par Safran à une augmentation de capital reservée d'Airbus Safran Launchers pour un montant de 470 M€ dans le cadre du rééquilibrage économique nécessaire à sa participation dans la co-entreprise. Une deuxième souscription de 280 M€ sera effectuée au deuxième semestre 2016, portant ainsi le montant total du rééquilibrage économique au montant précédemment annoncé de 750 M€.
     
  • Au premier semestre 2016, les activités d'après-vente pour moteurs civils[3] ont augmenté de 8,5 % en USD, tirées notamment par les premières révisions des moteurs CFM56 récents et des GE90, ainsi que les services.
     
  • Confirmation des perspectives 20161

1 A périmètre constant.

 

Faits marquants

  • Plus de 30 000 moteurs CMF56 produits depuis l'origine et plus de 11 100 commandes et intentions d'achat enregistrées pour le moteur LEAP à l'issue du salon aéronautique de Farnborough.
     
  • Production record de CFM56 avec 886 moteurs livrés au premier semestre.
     
  • LEAP-1A : CFM a commencé la montée en cadence du moteur LEAP-1A et a fourni 11 unités à Airbus. Le premier Airbus A320neo équipé de moteurs LEAP-1A a été livré le 19 juillet 2016 à Pegasus Airlines.
     
  • LEAP-1B : Le moteur a obtenu la double certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et de l'Administration fédérale américaine de l'aviation civile (FAA) le 4 mai 2016, ouvrant la voie à une entrée en service commercial au premier semestre 2017. À ce jour, quatre Boeing 737 MAX participent au programme d'essais et ont enregistré plus de 800 heures sur plus de 300 vols. Les mesures réalisées montrent que le moteur devrait parfaitement répondre aux spécifications souhaitées.
     
  • LEAP-1C : Le système de propulsion est prêt pour le premier vol prévu d'ici la fin de l'année.
     
  • Airbus Group et Safran ont finalisé la création de leur entreprise commune détenue à parts égales, Airbus Safran Launchers, ouvrant ainsi un nouveau chapitre dans l'histoire de l'industrie des lanceurs. Depuis le 1er juillet 2016, cette co-entreprise est une société d'envergure mondiale entièrement intégrée regroupant environ 8 400 collaborateurs. Le 20 juillet 2016, la Commission européenne a autorisé l'acquisition de la participation du CNES dans Arianespace par Airbus Safran Launchers.
     
  • Safran Helicopter Engines a été sélectionné par Korean Aerospace Industries (KAI) pour la motorisation de ses hélicoptères LCH (Light Civil Helicopter) et par le Defence Acquisition Program Administration sud-coréen pour la motorisation de ses hélicoptères LAH (Light Armed Helicopter).
     
  • Safran Landing Systems a signé plusieurs contrats pour la fourniture de freins carbone, notamment avec Hainan pour équiper 39 Boeing 787 (en plus des 10 Boeing 787 déjà équipés) et avec Azul pour 58 A320neo et 5 A350.
     
  • Safran Electrical & Power a été sélectionné pour fournir les harnais électriques des Embraer Legacy 450 & 500.
     
  • Plus de 3 millions de voyageurs inscrits au programme TSA Pre✓pour lequel MorphoTrust est l'unique fournisseur de services d'inscription.
     
  • Le 21 avril 2016, Safran a annoncé avoir conclu un accord pour la cession de Morpho Detection LLC, et d'autres activités de détection, à Smiths Group pour une valeur d'entreprise de 710 millions de dollars. L'acquisition, qui est soumise aux autorisations réglementaires et doit remplir les autres conditions habituellement exigées, devrait être finalisée en début d'année 2017. Pour plus d'informations, consulter le communiqué de presse en date du 21 avril.

 

Paris, le 29 juillet 2016 

Le Conseil d'administration de Safran (Euronext Paris : SAF) s'est réuni à Paris le 28 juillet 2016 sous la présidence de Ross McInnes pour statuer sur les comptes du premier semestre 2016.

 

Commentaires du Directeur Général

Philippe Petitcolin a déclaré :

« Safran a tenu tous ses engagements opérationnels et financiers au premier semestre 2016. Je suis particulièrement fier que nous ayons parfaitement respecté le calendrier de livraison des premiers ensembles propulsifs  LEAP-1A à Airbus et ainsi livré notre client de lancement Pegasus Airlines dans les temps. Parallèlement, les cadences de production des équipements et des moteurs pour les appareils actuels n'ont jamais été aussi élevées. Nous avons établi un record de production pour le CFM56 avec la livraison de 886 moteurs en six mois et nous mettons tout en oeuvre pour répondre à la demande. Le résultat opérationnel du Groupe, en hausse de 11,8 %, ressort à un taux record de 14,6 % du chiffre d'affaires, grâce à la croissance des services et aux progrès réalisés dans les Equipements aéronautiques, la Défense et la Sécurité, conformément à nos objectifs.

Le défi que représente la montée en cadence du programme LEAP va s'intensifier dans les mois à venir. Nos équipes sont pleinement mobilisées pour continuer à tenir nos engagements. Je suis convaincu que Safran, grâce à une préparation minutieuse, a toutes les cartes en main pour réussir. »

 

Résultats du premier semestre 2016
 

Safran affiche une très forte progression de sa performance au premier semestre 2016.

Croissance solide du chiffre d'affaires. Au premier semestre 2016, le chiffre d'affaires de Safran s'élève à 8 936 M€, comparé à 8 403 M€ au premier semestre 2015, en hausse de 6,3 % sur un an. Cette croissance de 533 M€ traduit une progression des activités d'Aéronautique (propulsion et équipements) et de Sécurité.

Sur une base organique, le chiffre d'affaires du Groupe augmente de 547 M€, représentant une hausse de 6,5 %. La croissance organique a été calculée à taux de change constants et avant prise en compte des effets de variation de périmètre de consolidation. Les calculs suivants ont donc été appliqués :

Croissance publiée     6.3%
Impact des variations de périmètre (2) M€ (0.0)%  
Effet de change 15 M€ (0.2)%  
Croissance organique     6.5%

Le chiffre d'affaires a été impacté par un effet de change défavorable de (16) M€ au premier semestre 2016, traduisant un effet de conversion négatif du chiffre d'affaires en devises étrangères, notamment en GBP. Le taux de change spot USD/EUR moyen est de 1,12 USD pour 1 € au premier semestre 2016, stable par rapport à la même période il y a un an. Le taux couvert du Groupe s'est amélioré à 1,24 USD pour 1 € au premier semestre 2016, contre 1,25 USD pour 1 € au premier semestre 2015.

La marge opérationnelle courante atteint 14,6 % du chiffre d'affaires. Au premier semestre 2016, Safran affiche un résultat opérationnel courant de 1 309 M€, en hausse de 138 M€ (11,8 %) par rapport aux 1 171 M€ au premier semestre 2015. La croissance organique ressort à 139 M€, en raison d'un effet de change négligeable et d'un impact des variations du périmètre de consolidation de (1) M€.

La croissance du résultat opérationnel courant provient principalement des Equipements aéronautiques dont la progression des activités de services a été soutenue, notamment pour les roues et freins. Les activités de Défense et de Sécurité ont également contribué à cette croissance.

Les éléments non récurrents représentent (13) M€ au premier semestre 2016.

In Euro million S1 2015 S1 2016
Résultat opérationnel courant ajusté 1 171 1 309
% of revenue 13,9% 14,6%
     
Total des éléments non récurrents (4) (13)
Plus-vale (moins-value) de cession - -
Reprise (charge) de dépréciation - -
Autres éléments non opérationnels inhabituels et significatifs (4) (13)
     
Résultat opérationnel ajusté 1 167 1 296
% du chiffre d'affaire 13,9% 14,5%

Le résultat net ajusté (part du Groupe) est de 862 M€ (2,07 € par action), comparé à un résultat net ajusté (part du Groupe) de 1 164 M€ au premier semestre 2015 (2,80 € par action) qui comprenait une plus-value après impôts de 419 M€ résultant de la cession de titres Ingenico Group.

Outre la croissance du résultat opérationnel, cette progression comprend :

  • Des frais financiers nets de (59) M€, dont (24) M€ de coût de la dette ;
  • Une charge d'impôts de (342) M€ (taux d'imposition apparent de 27,6 %).

 

Dividendes distribués aux actionnaires

Lors de l'Assemblée générale annuelle du 19 mai 2016, les actionnaires ont approuvé un dividende de 1,38 € par action. Un acompte sur dividende (0,60 € par action) a été versé en décembre 2015 et le solde de 0,78 € par action a été payé en mai 2016. 

 

Structure bilantielle et trésorerie

Les opérations ont généré 566 M€ de cash flow libre. La dette nette s'élève à 1 015 M€ au 30 juin 2016, comparée à une dette nette de 748 M€ au 31 décembre 2015. La génération de cash flow libre résulte d'un flux de trésorerie opérationnel de 1 359 M€, consacré principalement aux investissements corporels (360 M€), dont le montant est resté stable, et de manière maitrisée à une augmentation de 64 M€ du besoin en fonds de roulement afin de soutenir les montées en cadence.

Les autres utilisations de la trésorerie du semestre incluent notamment la souscription à la première augmentation de capital reservée d'Airbus Safran Launchers pour un montant de 470 M€ dans le cadre de la finalisation de la JV, ainsi que le paiement du solde du dividende de 325 M€ (0,78 € par action) aux actionnaires de la société mère.

Safran disposait au 30 juin 2016 d'un montant de trésorerie et équivalents de trésorerie de 2,4 Mds€ ainsi que de facilités de crédit confirmées et non tirées de 2,5 Mds€.

 

Investissements corporels

Les investissements corporels s'élèvent à 360 M€ au premier semestre 2016, un montant stable par rapport au premier semestre 2015. Comme indiqué précédemment, 2016 sera une nouvelle année d'investissements corporels soutenus pour assurer la transition de production et la montée en cadence, notamment de moteurs LEAP. 

 

Recherche et Développement

Les dépenses totales de R&D (y compris celles financées par les clients) atteignent 969 M€.

L'effort de R&D autofinancée (avant le Crédit d'Impôt Recherche – CIR) s'établit à 613 M€, soit 6,9 % du chiffre d'affaires au premier semestre 2016, en baisse de 68 M€ par rapport au premier semestre 2015. Comme prévu, la R&D capitalisée a également diminué de 75 M€ pour s'établir à 168 M€, principalement en raison de la baisse des dépenses sur les programmes LEAP. Suite à la livraison à Airbus des premiers moteurs pour les A320neo, les dépenses liées au programme LEAP-1A sont intégralement comptabilisées en charges depuis le 1er mai 2016 et l'amortissement de la R&D capitalisée a commencé. Ainsi, l'impact sur le résultat opérationnel courant de la R&D comptabilisée en charges atteint 419 M€, en hausse de 12 M€ par rapport à l'année précédente.

 

Technofan

Le 15 juin 2016, l'Autorité des marchés financiers a autorisé l'offre d'achat présentée par Safran suivie d'un retrait obligatoire visant les actions de Technofan non détenues par Safran. Safran a ainsi acquis les 30 495 actions de Technofan qu'il ne possédait pas déjà, soit 4,85 % du capital de Technofan, à un prix de 245 € par action pour un montant total de 7,5 M€. Technofan n'est donc plus coté sur le marché réglementé Euronext Paris. 

 

Finalisation de la seconde phase de la JV Airbus Safran Launchers

Le 30 juin 2016, Safran a apporté à Airbus Safran Launchers (ASL) tous les actifs et passifs relatifs à ses activités de conception, développement, production et commercialisation de systèmes de propulsion de lanceurs pour applications civiles et militaires. Afin de respecter l'équilibre 50/50 entre les deux partenaires, Safran procédera à une compensation économique s'élevant à 750M€ sur la base de la valeur à date des apports des deux groupes. Au 30 juin 2016, concomitamment avec l'apport de ses actifs, Safran a également souscrit à une augmentation de capital réservée d'ASL Holding SAS pour un montant de 470 M€. Airbus Group et Safran doivent finaliser les ajustements relatifs à leurs apports respectifs et procéder au reclassement des titres de la JV au sein de chaque groupe au deuxième semestre 2016. À l'issue de ces opérations internes, Safran souscrira à une deuxième augmentation de capital réservée d'ASL Holding SAS pour un montant de 280 M€, portant ainsi à 750 M€ le montant nécessaire à la détention de 50 % des titres d'ASL Holding SAS. 

 

Perspectives pour l'année 2016

Safran confirme la perspective de croissance organique de son activité indiquée en début d'année. Sur la base du périmètre à fin 2015, Safran prévoit sur l'ensemble de l'exercice 2016:

  • Une hausse du chiffre d'affaires ajusté comprise entre 2 et 4 % par rapport à 2015, au taux de change moyen estimé de 1,11 USD pour 1 €.
  • Une augmentation d'environ 5% du résultat opérationnel courant ajusté, accompagnée d'une nouvelle hausse du taux de marge par rapport à 2015 (au cours couvert de 1,24 USD pour 1 €). La politique de couverture isole en grande partie le résultat opérationnel courant ajusté des fluctuations actuelles du cours EUR/USD, sauf pour la partie des activités localisée aux États-Unis exposée à l'effet de conversion en euro de leur résultat réalisé en USD.
  • Un cash flow libre représentant plus de 40 % du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant le rythme de paiement de plusieurs États clients.

A partir du 1er juillet 2016, Safran consolidera sa participation dans ASL par mise en équivalence et par conséquent ne reconnaitra plus le chiffre d'affaires de ces activités spatiales. En 2016, ce changement devrait diminuer le chiffre d'affaires d'environ 400 M€ et avoir un effet légèrement positif sur le résultat opérationnel courant ajusté.

Safran confirme les hypothèses sur lesquelles ces perspectives sont basées.

Les perspectives 2016 sont ainsi basées sur les hypothèses suivantes :

  • Augmentation soutenue des livraisons de première monte en Aéronautique
  • Croissance des activités de services pour les moteurs civils dans le bas de la fourchette initiale
  • Coût du lancement de la production en série des moteurs LEAP
  • Réduction du niveau de R&D autofinancée de l'ordre de 100 M€, avec une baisse plus marquée des montants capitalisés liée à une diminution des dépenses sur le LEAP, l'A350 et les turbines d'hélicoptères à l'approche de la certification et de l'entrée en service. En raison de la baisse des dépenses capitalisées et de la hausse des amortissements, la R&D comptabilisée en charges devrait augmenter d'environ 100 M€
  • Niveau soutenu d'investissements corporels, y compris les extensions, les nouvelles capacités de production et les outillages, de l'ordre de 850 M€, comme requis par la transition de production et la montée en cadence
  • Croissance rentable des activités de Sécurité
  • Poursuite de l'amélioration de la productivité

 

Couvertures de change

Le portefeuille de couverture de Safran s'élevait à 18,2 Mds USD le 27 juillet 2016.
Au cours du deuxième trimestre 2016, la couverture de l'exposition USD/EUR nette pour 2018 a augmenté pour s'établir à 5,7 Mds USD (contre 4,3 Mds USD précédemment). La couverture totale à atteindre reste inchangée à 8 Mds USD, et le cours couvert cible reste situé entre 1,17 et 1,20 USD. Les accumulateurs, les barrières désactivantes des options et les maturités restent inchangés.
Aucun autre changement significatif dans les couvertures de change du Groupe n'est à noter depuis les informations qui ont été communiquées dans la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2016 (23 avril 2016). 

 

Commentaires sur l'activité

Propulsion aéronautique et spatiale

Le chiffre d'affaires s'élève à 4 857 M€, en hausse de 8,3 % (8,2 % sur une base organique) par rapport aux 4 486 M€ du premier semestre 2015. Cette croissance a été portée par les activités de première monte pour moteurs civils et de services pour les programmes civils et militaires.

Le chiffre d'affaires des moteurs civils en première monte est en hausse, principalement porté par les livraisons de moteurs CFM56 (886 unités ont été livrées au premier semestre 2016, soit 8,6 % de plus qu'au premier semestre 2015). Les toutes premières livraisons de moteurs LEAP ont eu lieu au deuxième trimestre : un chiffre d'affaires a été comptabilisé pour 11 unités. Les ventes de moteurs militaires progressent également grâce à des quantités plus importantes de moteurs M88 et TP400 comparé au premier semestre 2015. Neuf moteurs M88, dont sept étaient destinés aux marchés export, ont été livrés.

Le chiffre d'affaires des turbines d'hélicoptère a diminué de l'ordre de 9 %, en raison d'une baisse des ventes en première monte et d'un repli de l'activité de services, notamment auprès des clients du secteur gazier et pétrolier, et du fait de l'immobilisation au sol de la flotte d'hélicoptères H225 au deuxième trimestre.

Le chiffre d'affaires généré par les services augmente de 9,8 % en euros et représente 55,1 % du chiffre d'affaires des activités de propulsion du semestre. Les activités d'après-vente pour moteurs civils, en croissance de 8,5 % en USD par rapport au premier semestre 2015, sont toujours tirées par les révisions des moteurs CFM56 récents et des GE90, ainsi que par les services qui ont notamment bénéficié d'une contribution positive non récurrente au deuxième trimestre. Les activités de services des moteurs militaires enregistrent une forte croissance.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 942 M€ au premier semestre 2016 (19,4 % du chiffre d'affaires), un montant stable par rapport aux 944 M€ enregistrés au premier semestre 2015 (21,0 % du chiffre d'affaires). La forte activité des services ainsi qu'une hausse des livraisons de moteurs CFM56 ont contribué positivement à ce résultat. Le résultat de la propulsion est en revanche impacté par une baisse dans les turbines d'hélicoptère, par la marge négative des premiers moteurs LEAP livrés et en production, ainsi que par un niveau de R&D en charges plus élevé qu'en 2015. Les dépenses de R&D relatives au LEAP-1A sont comptabilisées en charges depuis mai 2016, à l'issue de la première livraison des moteurs de série. L'amélioration du taux de couverture a eu un impact légèrement positif sur la rentabilité. Safran poursuit la mise en oeuvre de son plan d'action de réduction progressive des coûts de production du LEAP afin d'atteindre le point mort en terme de marge brute d'ici la fin de la décennie, comme déjà expliqué.

 

Équipements aéronautiques

Le chiffre d'affaires s'élève à 2 542 M€, en hausse de 5,3 % comparé au premier semestre 2015. Sur une base organique, le chiffre d'affaires augmente de 4,9 %.

Les livraisons de systèmes électriques et de trains d'atterrissage à Airbus pour l'A350 ont doublé par rapport à la même période il y a un an. Celles du programme Boeing 787 ont de nouveau enregistré une croissance cette année. Le repli des livraisons d'inverseurs de poussée pour l'A330 reflète le ralentissement annoncé des cadences d'assemblage de l'appareil. Les volumes d'inverseurs de poussée pour l'A320ceo ont atteint des niveaux record et les livraisons de nacelles pour l'A320neo ont débuté au deuxième trimestre (8 unités). Au premier semestre 2016, 56 nacelles d'A380 ont été livrées, soit 7 de plus qu'à la même période il y a un an.

Le chiffre d'affaires généré par les services augmente de 14,9 % et représente 31,2 % des ventes des équipements aéronautiques. L'ensemble des activités ont contribué à cette croissance : freins carbone, trains d'atterrissage et nacelles.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 271 M€, en hausse de 36,2 % par rapport aux 199 M€ réalisés au premier semestre 2015. La marge opérationnelle a augmenté de 2,5 points et atteint 10,7 % grâce à une croissance des volumes et aux premiers résultats des importantes mesures de réduction des coûts et de productivité mises en oeuvre pour améliorer la rentabilité, notamment pour les systèmes d'atterrissage et les systèmes électriques. Une baisse des coûts de R&D du fait de l'entrée en service de certains programmes a également eu un impact favorable sur la rentabilité.

 

Défense

Le chiffre d'affaires des activités de Défense au premier semestre 2016 s'établit à 584 M€, en repli de 5,2 % par rapport au premier semestre 2015 comme prévu.

Le chiffre d'affaires de l'activité d'optronique accuse un recul en raison d'une diminution des ventes de viseurs et de la fin du programme FELIN. Cette baisse est partiellement compensée par une augmentation des activités d'avionique (hausse des volumes de systèmes de commandes de vol et des kits de guidage, notamment à l'export) et d'électronique (progression des ventes de FADEC).

Le résultat opérationnel courant s'établit à 22 M€ (3,8 % du chiffre d'affaires) par rapport aux 15 M€ réalisés au premier semestre 2015 (2,4 % du chiffre d'affaires). Les augmentations de volumes en avionique et en électronique ont plus que compensé le recul de l'optronique. Le niveau de R&D en charges a sensiblement chuté par rapport au premier semestre 2015. Néanmoins, la R&D autofinancée reste supérieure à 10 % du chiffre d'affaires afin de maintenir l'avance technologique dans un contexte de fin des livraisons d'équipements FELIN.
 

Sécurité

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2016 s'élève à 949 M€, en hausse de 7,2 % par rapport aux 885 M€ enregistrés au premier semestre 2015. Hors impact des effets de change, le chiffre d'affaires a progressé de 10,4 % sur une base organique.

Les activités d'Identité & Sécurité ainsi que les activités de Détection ont contribué à cette croissance. Les solutions d'identité ont fortement progressé, notamment les contrats du gouvernement fédéral des États-Unis, les solutions gouvernementales au Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique, et les solutions destinées aux forces de l'ordre en Europe. Le chiffre d'affaires des cartes à puce a augmenté sur une base organique grâce à une hausse des volumes pour les clients du secteur bancaire et des télécommunications.

Le résultat opérationnel courant progresse de 19,7 % à 79 M€ (8,3 % du chiffre d'affaires), par rapport aux 66 M€ réalisés au premier semestre 2015 (7,5 % du chiffre d'affaires). La contribution en hausse des projets d'identité gouvernementaux, notamment aux États-Unis, de la sécurité numérique et de l'authentification ainsi que l'impact positif des mesures de réduction des coûts ont porté cette croissance, bien que partiellement absorbée par l'effet de conversion de change négatif.

 

Holding et autres

Le secteur « Holding et autres » comprend les coûts de pilotage et de développement du Groupe ainsi que les services transversaux fournis à l'ensemble du Groupe, y compris les affaires financières et juridiques, la politique fiscale et de change, la communication et les ressources humaines. En outre, la holding facture aux filiales les services partagés, notamment les centres de services administratifs (paie, recrutement, informatique, comptabilité), un organisme de formation centralisé et le centre R&T du Groupe.

La forte baisse (48 M€) de l'impact du secteur « Holding et autres » sur le résultat opérationnel courant du Groupe traduit d'importantes mesures de réduction de coûts et de rationalisation ainsi que des reprises de provisions. 

 

Calendrier

  • Chiffre d'affaires T3 2016  : 24 octobre 2016

* * * *

Safran organise aujourd'hui à 8h30, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers, les investisseurs et les médias. Pour participer, composer le 01 70 77 09 36 depuis la France, le +44 203 367 9461 depuis le Royaume-Uni, ou le +1 855 402 7764 depuis les États-Unis. Une ré-écoute sera disponible au 01 72 00 15 00, au +44 203 367 9460 et au +1 877 642 3018 (code d'accès 302147#).

Le communiqué de presse, la présentation et les états financiers consolidés sont disponibles sur le site Internet à l'adresse www.safran-group.com.

* * * *

Chiffres clés

 

Compte de résultat
(en millions d'euros)
S1 2015 S1 2016 % change
Chiffre d'affaire 8 403 8 936 6,3%
Autres produits et charges opérationnels courants (7 248) (7 646)
Quote-part dans le résultat net des co-entreprises 16 19
Résultat opérationnel courant 1 171 1 309 11,8%
% du chiffre d'affaire 13,9% 14,6% +0,7 pt
Autres produits et charges opérationnels non courants (4) (13)
Résultat opérationnel 1 167 1 296 (11,1)%
% du chiffre financier 13,9% 14,5% 0,6pt
Résultat financier (39) (59)
Produit (charge) d'impôts (353) (342)
Quote-part dans le résultat net des entreprises associées 4 0
Résultat de cession des titres Ingenico Group 419 -
Résultat attribuable aux intérêts minoritaires (participations ne donnant pas le contrôle) (34) (33)
Résultat net part du groupe 1 164 862 (25,9%)
Résultat par action (en €) 2,80* 2,07** (0,73)%
EPS (dilué in €) 2,80* 2,03** (0,77)%

(*) Basé sur le nombre moyen pondéré de 416 432 773 actions au 30 juin 2015
(**) Basé sur le nombre moyen pondéré de 416 388 893 actions au 30 juin 2016
(***)Après dilution, basé sur le nombre moyen pondéré de 423 666 098 au 30 juin 2016

Bilan consolidé - Actif
(en millions d'euros)
31.12.2015 30.06.2016
Écarts d'acquisition 3 590 2 987
Immobilisations corporelles et incorporelles 8 593 8 461
Participations dans les co-entreprises et les entreprises associées 765 1 864
Autres actifs non courants 1 403 860
Dérivés actifs 408 551
Stocks et en-cours de production 4 518 4 356
Créances clients et autres débiteurs 6 515 6 107
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 845 2 353
Autres actifs courants 870 800
Actifs destinés à être cédés - 639
Total actif 28 507 28 978
Bilan consolidé - Passif
(en millions d'euros)
31.12.2015 30.06.2016
Capitaux propres 5 893 7 259
Provisions 3 456 3 199
Dettes soumises à des conditions particulières 708 712
Passifs portant intérêts 2 628 3 459
Dérivés passifs 4 108 3 139
Autres passifs non courants 703 593
Fournisseurs et autres créditeurs 10 602 9 967
Autres passifs courants 409 550
Passifs destinés à être cédés - 100
Total passif 28 507 28 978
Tableau des flux de trésorerie
(en millions d'euros)
S1 2015 2015 S1 2016
Résultat net ajusté 1 164 1 482 862
Amortissements, dépréciations et provisions 458 1 688 298
Autres (127) (357) 199
Flux de trésorerie opérationnels 1 495 2 813 1 359
Variation du besoin en fonds de roulement (529) (60) (64)
Investissements corporels (359) (758) (360)
Investissements incorporels (252) (500) (188)
Capitalisation des frais de R&D* (259) (521) (181)
Cash flow libre 96 974 566
Dividendes versés (285) (540) (351)
Cessions/acquisitions et divers 193 321 (482)
Variation nette de trésorerie 4 755 (267)
Position financière nette - ouverture (1 503) (1 503) (748)
Position financière nette - clôture (1 499) (748) (1 015)

* dont (13) millions d'euros d'intérêts capitalisés au 30 juin 2015.

Chiffre d'affaires ajusté par activité
(en millions d'euros)
S1 2015 S1 2016 % variation % variation
organique
Propulsion aéronautique et spatiale 4 486 4 857 8,3 % 8,2 %
Équipements aéronautiques 2 414 2 542 5,3 % 4,9 %
Défense 616 584 (5,2) % (5,2) %
Sécurité 885 949 7,2 % 10,4 %
Autres 2 4 - -
Total Groupe 8 403 8 936 6,3 % 6,5 %
Résultat opérationnel courant par activité
(en millions d'euros)
S1 2015 S1 2016 % variation
Propulsion aéronautique et spatiale
% du chiffre d'affaires
944
21,0 %
942
19,4 %
(0,2) %
Équipements aéronautiques
% du chiffre d'affaires
199
8,2 %
271
10,7 %
36,2 %
Défense
% du chiffre d'affaires
15
2,4 %
22
3,8 %
46,7 %
Sécurité
% du chiffre d'affaires
66
7,5 %
79
8,3 %
19,7 %
Autres (53) (5) n.a.
Total Groupe
% du chiffre d'affaires
1 171
13,9 %
1 309
14,6 %
11,8 %
Chiffres d'affaires 2015 par trimestre
(en millions d'euros)
T1 2015 T2 2015 T3 2015 T4 2015 2015
Propulsion aéronautique et spatiale 2 070 2 416 2 220 2 613 9 319
Équipements aéronautiques 1 172 1 242 1 180 1 349 4 943
Défense 278 338 266 384 1 266
Sécurité 414 471 474 519 1 878
Autres 1 1 1 5 8
Chiffre d'affaires total 3 935 4 468 4 141 4 870 17 414
Chiffres d'affaires 2016 ajusté par trimestre
(en millions d'euros)
T1 2016 T2 2016 S1 2016
Secteur Propulsion aéronautique et spatiale 2 301 2 556 4 857
Équipements aéronautiques 1 219 1 323 2 542
Défense 269 315 584
Sécurité 449 500 949
Autres 2 2 4
Chiffre d'affaires total 4 240 4 696 8 936
Change euro/dollar S1 2015 2015 S1 2016
Cours de change spot moyen 1,12 1,11 1,12
Cours de change spot (fin de période) 1,12 1,09 1,11
Cours couvert 1,25 1,25 1,24

Notes

[1] Données ajustées

Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit, en parallèle de ses comptes consolidés, un compte de résultat ajusté.

Ce dernier est ajusté des incidences :

  • de l'allocation du prix d'acquisition réalisée dans le cadre des regroupements d'entreprises. Ce retraitement concerne depuis 2005 les dotations aux amortissements des actifs incorporels liés aux programmes aéronautiques, réévalués lors de la fusion Sagem/Snecma. À compter de la publication des comptes semestriels 2010, le Groupe a décidé de retraiter les effets des écritures relatives à l'allocation du prix d'acquisition des regroupements d'entreprises, notamment les dotations aux amortissements des actifs incorporels, reconnus lors de l'acquisition, avec des durées d'amortissement longues, justifiées par la durée des cycles économiques des activités dans lesquelles opère le Groupe, ainsi que le produit de réévaluation d'une participation antérieurement détenue dans une activité en cas d'acquisition par étapes ou d'apport à une co-entreprise.
  • de la valorisation des instruments dérivés de change afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe :
    • ainsi, le chiffre d'affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en oeuvre de la stratégie de couverture, et
    • la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change afférentes aux flux des périodes futures est neutralisée.

Les variations d'impôts différés résultant de ces éléments sont aussi ajustées.

Table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour le premier semestre 2016 :

S1 2016
(en millions d'euros)
Chiffre d'affaires consolidé Couverture de change Regroupement d'entreprises Données ajustées
Revalorisation du chiffre d'affaires Différés des résultats sur couvertures Amortissements incorporels - fusion Sagem/Snecma Effets des autres regroupements d'entreprises
Chiffre d'affaires 9255 (319) - - - 8 936
Autres produits et charges opérationnels courants (7 761) (3) 11 36 71 (7 646)
Quote-part dans le résultat net des co-entreprises 19 - - - - 19
Résultat opérationnel courant 1 513 (322) 11 36 71 1 309
Autres produits et charges opérationnels non courants 355 - - - (368) (13)
Résultat opérationnel 1 868 (322) 11 36 (297) 1 296
Coût de la dette (24) - - - - (24)
Résultat financier lié au change 718 322 (1 015) - - 25
Autres charges et produits financiers (60) - - - - (60)
Résultat financier 634 322 (1 015) - - (59)
Produit (charge) d'impôts (652) - 345 (12) (23) (342)
Résultat net des activités poursuivies 1 850 - (659) 24 (320) 895
Résultat attribuable aux intérêts minoritaires (participations ne donnant pas le contrôle) (32) - - (1) - (33)
Résultat net - part du Groupe 1818 - (659) 23 320 862

Il est rappelé que seuls les états financiers consolidés font l'objet d'un examen limité par les commissaires aux comptes. Il est rappelé que seuls les états financiers consolidés font l'objet d'un examen limité par les commissaires aux comptes, y compris les agrégats « chiffre d'affaires » et « résultat opérationnel » fournis en données ajustées dans la note 4 « Information sectorielle » des comptes consolidés semestriels.

Les données financières ajustées, autres que celles fournies dans la note 4 « Information sectorielle » des états financiers consolidés, font l'objet de travaux de vérification au titre de la lecture d'ensemble des informations données dans le rapport financier semestriel.
 

[2] Résultat opérationnel courant

Afin de mieux refléter les performances opérationnelles récurrentes, ce sous-total nommé « résultat opérationnel courant » exclut les éléments (charges et produits) qui ont peu de valeur prédictive du fait de leur nature, fréquence et/ou importance relative (pertes/reprises de pertes de valeur, plus et moins-value de cessions d'activités, produits de réévaluation de participations antérieurement détenues dans des activités dont le Groupe prend le contrôle et autres éléments inhabituels et/ou significatifs).
 

[3] Activités de services pour moteurs civils (agrégat exprimé en USD)

Cet agrégat extracomptable (non audité) comprend le chiffre d'affaires des pièces de rechange et des contrats de prestations de service (maintenance, réparation et révision) pour l'ensemble des moteurs civils de Safran Aircraft Engines et de ses filiales, et reflète les performances du Groupe dans les activités de services pour moteurs civils comparativement au marché. 

Contactez-nous
Contact Presse
Contact Analystes et Investisseurs