L’E-Fan, vers un avion toujours plus électrique

Le 17 juin 2015, l’avion entièrement électrique E-Fan a effectué son 99ème vol au Salon du Bourget. Christophe Claisse, de la Direction de l’Innovation Safran, revient pour nous sur les enjeux du programme et la participation de Safran.

Pouvez-vous nous rappeler ce qu'est l'E-Fan ?

Il s'agit d'un avion entièrement électrique. Le premier prototype, l'E-Fan 1.0, a été mis au point par Airbus Group et Aéro Composite Saintonge (ACS), une PME française spécialisée dans les matériaux composites ; c'est cet appareil qui vole aujourd'hui au Bourget.
Le développement de l'E-Fan est assuré par onze partenaires rassemblés en consortium, dont Safran, mais aussi Zodiac Aerospace, le CEA*, Serma Technologies, Evtronic, l'école d'ingénieurs Arts & Métiers ParisTech, ou encore l'ISAE et l'ENAC**.

L'E-Fan est destiné aux aéroclubs et aux écoles de pilotage, où il pourra servir à la formation des pilotes professionnels. Cet appareil est doté d'une autonomie en vol d'une heure, et ses batteries pourront être rechargées en moins de 45 minutes, ce qui lui permettra d'assurer environ cinq rotations par jour.

E-Fan 2.0

C'est l'E-Fan 2.0, développé par le consortium en partenariat avec l'avionneur Daher, qui sera industrialisé. La production se fera à Pau, dans une usine dédiée.
Une version 4.0 est également envisagée : elle devrait comporter quatre places, et sera équipée d'un « range extender*** » électrique qui lui permettra de dépasser les trois heures d'autonomie en vol.

 

Quel est le rôle de Safran dans le développement de l'E-Fan ?

L'E-Fan 2.0 est actuellement en phase d'étude d'avant-projets. Une maquette de ce futur appareil biplace est présentée au Salon du Bourget sur le stand d'Airbus Group Innovations (réseau mondial de recherche de l'avionneur), et une maquette de son propulseur, développée par Safran, est exposée sur notre stand (Hall 2A, 228 – 252).

Trois sociétés du Groupe, Snecma, Labinal Power Systems et Aircelle, se sont associées pour mettre au point la propulsion en vol. Il s'agit d'un système intégré de propulsion électrique (eIPS) composé du moteur électrique, de son électronique de puissance et de régulation, de la soufflante et de la nacelle. Les deux moteurs électriques de l'E-Fan ont une puissance combinée de 60 kW, et sont alimentés par des batteries au lithium-ion polymère de 270 V placées dans les ailes. Ils actionnent des hélices carénées, ce qui permet d'atténuer le bruit et d'accroître la sécurité.

 

Que représente le développement de cet avion pour Safran et ses partenaires ?

L'E-Fan est pour nous une occasion concrète d'accompagner Airbus Group Innovation dans ses travaux sur l'avion plus électrique, et d'acquérir une toute première expérience dans la certification d'un avion à propulsion électrique. C'est aussi pour Safran une manière de recueillir des retours d'expérience de la part des utilisateurs – à partir du moment où l'E-Fan sera en service.
Les technologies que nous mettons au point pour ce projet nous serviront de base pour adapter progressivement les différents systèmes électriques à des appareils de taille toujours plus grande, et contribuer ainsi au développement de l'avion plus électrique.

L'électrification des aéronefs est l'un enjeux majeurs de l'aéronautique : elle permettra d'alléger les appareils et de simplifier le fonctionnement de leurs équipements, tout en réduisant les émissions de CO2 et de bruit.

La participation de Safran au programme E-Fan se situe dans la continuité de la stratégie d'innovation du Groupe, qui développe sans cesse de nouveaux systèmes pour mettre au point de nouvelles formes de mobilité, plus sûres et plus respectueuses de l'environnement.

 

* Commissariat à l'Energie Atomique et aux énergies alternatives
** Respectivement l'Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace et l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile.
*** Auxiliaire de puissance permettant d'allonger la portée d'un véhicule électrique

 

En savoir plus :

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer