Les optiques spatiales au chalet Safran

Dans le cadre de l’année internationale de la lumière et du lancement du projet de téléscope européen de très grande taille E-ELT, Safran a organisé ce mercredi 17 juin au Bourget un événement autour de son expertise dans le domaine des optiques de haute performance. Clients, partenaires, donneurs d’ordre et journalistes ont ainsi pu découvrir les technologies innovantes du Groupe dans le domaine des optiques de très haute précision pour l’astronomie et le spatial.

Acteur incontournable de l'astronomie terrestre et des optiques spatiales, Reosc, une filiale de Sagem (Safran) leader dans la conception et la production d'optiques de haute performance, a présenté lors d'un événement organisé ce mercredi 17 juin au chalet Safran* ses innovations technologiques en matière de polissage des miroirs de télescopes et de réalisation de composants destinés en particulier aux plans focaux des instruments spatiaux.

Safran a organisé ce mercredi 17 juin au Bourget un événement autour de son expertise dans le domaine des optiques de haute performance. Clients, partenaires et donneurs d’ordre ont ainsi pu découvrir les technologies innovantes du Groupe dans le domaine des optiques de très haute précision pour l’astronomie et le spatial.

Des programmes majeurs de l'astronomie terrestre

Cet événement a également été l'occasion de mettre en lumière ses récentes contributions à des programmes clés de l'astronomie terrestre, comme le nouveau miroir déformable de 1,1 m du « Very Large Telescope » (situé dans le désert d'Atacama au nord du Chili, à plus de 3 000 mètres d'altitude) ou les miroirs segmentés du « Gran Telescopio Canarias » (situé dans les Canaries). De plus, Reosc participe aussi aux appels d'offre de l'ESO (Observatoire européen austral) pour le projet E-ELT** (« European – Extremely Large Telescope » - Télescope Européen Extrêmement Grand), le plus grand et plus puissant télescope terrestre encore jamais réalisé au monde, qui sera lui aussi dans le désert d'Atacama au Chili.

 

Un miroir de 39 mètres de diamètre

En effet, Reosc, qui a déjà obtenu la production des lames segmentées formant la surface optique du miroir M4, se porte candidat pour réaliser les quatre autres. Et notamment le miroir primaire (M1) segmenté de 39 m de diamètre et constitué de 798 dalles hexagonales mesurant 1,45 m pointe à pointe. L'enjeu pour Reosc sera alors d'atteindre la capacité industrielle suffisante pour produire près d'un segment par jour…

 

* allée B – n°139

**L'observatoire du E-ELVT devrait être opérationnel et entrer en service dans le courant de l'année 2024.

 

En savoir plus

Reosc est un leader mondial en conception, réalisation et intégration d'optique de haute performance pour l'astronomie, le spatial, les grands lasers ou l'industrie des semi-conducteurs pour le civil comme pour la défense. Dans le domaine de l'astronomie terrestre, l'entreprise développe et produit notamment des grands miroirs monolithiques, des segments de miroirs primaires pour de très grands instruments et des systèmes de télescopes « clés en main » intégrant télescope, dôme, système de contrôle-commande, équipement de maintenance et génie civil.