Snecma dévoile ses futures « pulse lines » dédiées à l’assemblage final du nouveau moteur LEAP

Le Bourget (Paris), France – le 16 juin 2015

print-portrait-cor_s.jpg

Avec plus de 8 900 commandes et intentions de commandes*, un an avant son entrée en service, le nouveau moteur LEAP® de CFM(1) est déjà le moteur en développement le plus vendu de l'histoire de l'aéronautique. 

Snecma (Safran) prépare donc sa Supply Chain et ses capacités industrielles à une montée en cadence de la production encore jamais réalisée. Le CFM56® – prédécesseur du LEAP – a vu sa production s'accroître progressivement en fonction des besoins du marché pour atteindre, en 12 ans, une cadence de près de 1 600 moteurs par an. Pour le LEAP, le défi est tout autre : il s'agit d'atteindre une production supérieure à 1 800 moteurs par an dès 2020, soit en quatre ans !

Conformément à la répartition des activités au sein de la société commune, Snecma est responsable de l'assemblage final de la moitié des moteurs produits par CFM, assemblage réalisé en France sur le site de Villaroche, en région parisienne (Seine-et-Marne).

Pour relever ce défi industriel, Snecma va créer aux côtés des deux lignes existantes de production des CFM56, deux nouvelles lignes d'assemblage dédiées au LEAP. Ces « pulse lines » (lignes d'assemblage pulsées) de 60 mètres de long sur 20 mètres de large auront une capacité permettant d'atteindre  500 moteurs par an et par ligne, et permettront d'assembler les 3 versions du LEAP(2). Elles seront opérationnelles respectivement en janvier 2017 et début 2018 et permettront à Snecma d'être en mesure d'assembler jusqu'à 1000 moteurs par an à Villaroche (soit plus de 4 moteurs par jour).

Les deux « pulse lines » actuelles du CFM56, mises en opérations en 2009, avaient déjà permis de réduire le temps d'assemblage d'un moteur de 30%. Les deux nouvelles lignes d'assemblage du LEAP prolongent cette démarche

print_3_s.jpg

grâce à de nombreuses innovations. Les mouvements des moteurs seront gérés via des écrans tactiles, la manutention aérienne par balancelles permettra notamment la rotation des moteurs sur leur axe horizontal (brevet exclusif Snecma) afin de supprimer le travail en hauteur ; les positionnements des équipements sur les moteurs seront assistés par des systèmes de projection laser et de réalité virtuelle, enfin les opérateurs disposeront d'outils connectés, etc. Ces lignes, qui ont été conçues en prenant en compte les retours d'expérience et recommandations des opérateurs, permettront d'améliorer significativement l'ergonomie des postes de travail.

Une 3ème ligne d'assemblage LEAP pourra être ajoutée ultérieurement aux deux premières, afin d'augmenter si nécessaire la capacité de production.

print-paysage-cor_s.jpg

* fin mai 2015

(1) CFM International est une société commune 50/50 entre Snecma (Safran) et GE.

(2) LEAP-1A pour l'Airbus A320neo, LEAP-1B pour le Boeing 737 MAX et LEAP-1C pour le Comac C919.

Contactez-nous
Attachée de presse Snecma (Safran)
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer