Labinal Power Systems, pour un avion toujours «plus électrique»

Début 2014, Safran regroupait toutes ses activités électriques au sein d’une nouvelle entité, Labinal Power Systems. Un peu plus d’an après, Alain Sauret, son président, revient sur les missions de cette filiale de Safran et sur les enjeux de l’avion « plus électrique ».
Comité de direction de Safran Electrical & Power.
Alain Sauret, Président Safran Electrical & Power

Alain Sauret, Président de Labinal Power Systems

Pouvez-vous nous rappeler les raisons qui ont conduit Safran à regrouper l'ensemble de ses activités électriques ?

Il y a aujourd'hui une tendance de fond dans l'aéronautique qui vise à remplacer progressivement les systèmes pneumatiques et hydrauliques des avions par des systèmes électriques. Safran, qui a perçu très en amont cette évolution, se positionne aujourd'hui comme un acteur de référence dans le domaine de l'avion « plus électrique ». C'est pour cette raison que plusieurs sociétés du Groupe, Labinal, Technofan, ainsi que les entités Safran Power et Aerosource ont été regroupées pour former Labinal Power Systems. À terme, nous proposerons aux avionneurs des workpackages électriques complets, comprenant la génération électrique, le câblage, l'électronique de puissance et la distribution. En parallèle, nous accompagnons les équipementiers du Groupe dans l'électrification de leurs systèmes : freinage, roulage, inverseurs de poussée, etc.

 

Labinal Power Systems est aussi le fruit de plusieurs acquisitions…

En effet, il manquait à Safran certaines briques technologiques pour maîtriser l'ensemble de la chaîne électrique à bord des aéronefs. Avec le rachat de Goodrich Electrical Power Systems en mars 2013, puis des activités de distribution électrique embarquée d'Eaton Aerospace, en janvier 2014, nous disposons désormais d'une maîtrise complète de la chaîne de l'énergie électrique à bord de l'avion.

 

Quels sont vos objectifs dans les prochains mois ?

Nous allons continuer à faire émerger des synergies entre nos divisions afin de pouvoir proposer des offres optimisées aux avionneurs. Notre objectif est d'être un systémier de référence dans le domaine de l'avion « plus électrique ». Cela passe aussi par un investissement continu en R&D, à laquelle nous consacrons un budget annuel supérieur à 30 millions d'euros. Nous travaillons, par exemple, sur la conception de nouvelles architectures électriques ainsi que sur des distributions électriques utilisant des contacteurs intelligents.

 

Le site de Sarasota, en Floride, est spécialisé dans les activités de distribution électrique (protection des circuits, contacteurs et relais, panneaux de distribution électrique).

Quelles sont vos perspectives commerciales ?

Durant cette première année, nous sommes allés à la rencontre de l'ensemble de nos clients, afin de leur présenter notre nouveau périmètre d'activité. Leur intérêt, notamment chez Airbus et Boeing, s'est concrétisé par notre consultation au sein de plusieurs appels d'offres et par notre intégration dans leur réflexion sur leurs futurs programmes. Avec un premier succès commercial en novembre 2014 : nous avons été retenus pour fournir le système de génération électrique principal et auxiliaire du MA700, un turbopropulseur conçu par Xi'an Aircraft Industry Corporation, une filiale d'AVIC*. Et nous devrions officialiser d'autres contrats dans le courant de l'année.

* Aviation Industry Corporation of China

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer