Safran : chiffre d'affaires ajusté en hausse de 14,3 % au T1 2015 (2,4 % sur une base organique) principalement porté par les services en Aéronautique et les activités de Sécurité

Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées[1]. Les définitions sont disponibles dans les Notes en page 7.
 

Chiffres clés du 1er trimestre 2015

  • Le chiffre d'affaires ajusté du 1er trimestre 2015 s'établit à 3 935 M€, en hausse de 14,3 % par rapport au 1er trimestre 2014. Cette hausse intègre des effets de change très positifs principalement dus à l'appréciation significative du dollar américain. Le taux de change spot EUR/USD moyen, qui était de 1,37 il y a un an, est passé à 1,13 au 1er trimestre 2015. La croissance du chiffre d'affaires ajusté est de 3,4 % à taux de change constants et de 2,4 % sur une base organique.
     
  • La croissance organique a été portée par une dynamique soutenue dans les activités de services en Aéronautique et les activités de Sécurité.
     
  • Les activités de services pour moteurs civils[2] ont augmenté de 17,8 % en USD, et sont toujours tirées par les premières révisions des moteurs CFM56 récents et des GE90.
     
  • Les perspectives pour l'exercice 2015 sont confirmées : Safran prévoit une hausse de son chiffre d'affaires ajusté comprise entre 7 et 9 % au cours de change moyen estimé de 1,20 USD pour 1 Euro. Le résultat opérationnel courant ajusté devrait progresser à nouveau de manière significative avec une croissance légèrement supérieure à 10 % par rapport à l'exercice 2014 au cours couvert de 1,25 USD pour 1 Euro. Le cash flow libre devrait représenter entre 35 % et 45 % du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant l'encaissement d'acomptes et le rythme de paiement de plusieurs États clients.

 

Faits marquants 

  • Le 13 avril 2015, le premier A320neo équipé de moteurs LEAP est sorti de la chaîne d'assemblage final. L'appareil effectuera des essais au sol en prévision de son premier vol.
     
  • Le carnet de commandes de CFM se maintient à un niveau élevé. Le carnet de commandes total de CFM International (CFMI) compte plus de 13 200 moteurs (commandes fermes et intentions d'achat), comprenant notamment plus de 8 900 moteurs LEAP.
     
  • Vueling a choisi les roues et les freins carbone de Safran pour sa flotte d'A320ceo. Le contrat prévoit les services pour les roues et freins de la flotte exploitée par Vueling. Il couvre les appareils en service, ainsi que les futurs avions, y compris les 30 appareils en commande.
     
  • Safran a inauguré un site à Indianapolis (Indiana – Etats-Unis) dédié à la maintenance, la réparation et l'entretien des nacelles de moteurs d'avions en opération sur le continent américain. Cet établissement étendra également ses activités MRO sur d'autres types de nacelles produites par Safran comme celles pour l'A330neo et pour l'A320neo motorisé par le LEAP-1A.
     
  • La Direction générale de l'armement (DGA) a notifié à Safran le contrat « FELIN V1.3 » portant sur l'intégration de plusieurs améliorations opérationnelles aux équipements d'infanterie FELIN actuellement en service dans l'armée de Terre.
     
  • Les garde-côtes américains ont choisi le système de navigation maritime BlueNaute® de Safran. Ce système, également sélectionné par les garde-côtes norvégiens en 2014, repose sur la technologie du gyroscope résonnant hémisphérique (GRH) et garantit la précision, la fiabilité et la disponibilité opérationnelle.
     
  • Safran fournira à l'aéroport de Londres Heathrow 45 systèmes de détection d'explosifs (EDS) à haut débit CTX 9800 DSi. Le choix des systèmes CTX permet de garantir le respect des règlementations du ministère britannique des Transports, et notamment la conformité à la norme Standard 3 en matière d'inspection des bagages de soute.

 

Paris, le 22 avril 2015 - Safran (Euronext Paris : SAF) publie aujourd'hui son chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015.
 

Commentaires du Président-directeur général

Jean-Paul Herteman a déclaré :

« La croissance de Safran au premier trimestre est principalement tirée par une dynamique toujours soutenue des services dans l'ensemble de nos activités de propulsion. Le chiffre d'affaires de nos activités de services pour moteurs civils progresse grâce à l'augmentation continue du trafic aérien civil, et nos activités de services pour hélicoptères ont renoué avec la croissance.

Nous sommes très satisfaits de l'avancement du programme d'essais et de certification du moteur LEAP, et nous sommes convaincus que ce moteur très innovant répondra pleinement aux attentes. Le moteur LEAP continue de remporter un extraordinaire succès commercial : le carnet de commandes totalise plus de 8 900 unités, ce qui représente 75 % de part de marché sur les futurs avions moyen-courriers. En outre, le moteur actuel CFM56 bénéficie toujours d'une demande très forte, comme en témoigne l'augmentation de notre part de marché.

Nos objectifs pour 2015 sont confirmés. Grâce au solide positionnement de Safran et aux tendances soutenues du marché, nous sommes très confiants dans notre capacité à poursuivre une croissance rentable et pérenne. Cette confiance est renforcée par l'efficacité et le très bon déroulement de la transition à la tête du Groupe. »

 

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015

Le chiffre d'affaires de Safran au 1er trimestre 2015 s'élève à 3 935 M€, comparé à 3 443 M€ au 1er trimestre 2014, représentant une hausse de 14,3 % sur un an. Cette croissance de 492 M€ traduit une progression des activités d'Aéronautique (propulsion et équipements), de Sécurité et de Défense.

Sur une base organique (hors impact des acquisitions, des cessions et des effets de change), le chiffre d'affaires du Groupe augmente de 82 M€, soit une hausse de 2,4 %. La croissance organique a été calculée à taux de change constants et avant prise en compte des effets de variation de périmètre. Les calculs suivants ont donc été appliqués :

cp_20150421_fr_01.png

Le chiffre d'affaires a bénéficié d'un effet de change favorable de 374 M€ au 1er trimestre 2015, traduisant un effet de conversion globalement positif du chiffre d'affaires généré en devises étrangères, notamment la partie de l'activité réalisée en USD naturellement couverte par des coûts en USD. Le taux de change spot USD/EUR moyen est de 1,13 USD pour 1 € au 1er trimestre 2015, comparé à 1,37 USD pour 1 € à la même période il y a un an. Le taux de couverture du Groupe s'est amélioré à 1,25 USD pour 1 € au 1er trimestre 2015, comparé à 1,27 USD pour 1 € au 1er trimestre 2014. 

 

Commentaires sur l'activité
 

Propulsion aéronautique et spatiale

Le chiffre d'affaires au 1er trimestre 2015 s'établit à 2 070 M€, en hausse de 13,4 % (3,7 % sur une base organique) comparé à 1 825 M€ il y a un an. Cette progression tient principalement aux services dont la forte croissance organique a été accompagnée par l'appréciation du dollar américain au 1er trimestre 2015.

Le chiffre d'affaires des activités de propulsion aéronautique généré par les services augmente de 25,6 % en euros et représente 56 % du chiffre d'affaires total du trimestre. Les services pour moteurs civils, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 17,8 % en USD, sont toujours tirés par les premières révisions des moteurs CFM56 récents et des GE90. Les activités de services des turbines d'hélicoptères et des moteurs militaires enregistrent également une solide croissance.

402 moteurs CFM56 ont été livrés au 1er trimestre 2015, soit le même nombre qu'au 1er trimestre 2014. Les nouvelles commandes fermes et intentions d'achat de CFM56 et LEAP totalisent plus de 700 moteurs au 1er trimestre. Au 31 mars 2015, le carnet de commandes pour ces deux moteurs dépasse les 13 200 unités et compte notamment plus de 8 900 moteurs LEAP.

Le chiffre d'affaires des turbines d'hélicoptères a légèrement augmenté car la croissance des activités de services a plus que compensé le léger recul des livraisons de nouveaux moteurs, dû à un retard temporaire de production et à une demande peu dynamique. Le chiffre d'affaires en première monte des moteurs militaires a diminué du fait de la baisse prévue des livraisons de M88 ce trimestre.

 

Équipements aéronautiques

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 s'élève à 1 172 M€, en hausse de 15,4 % par rapport aux 1 016 M€ enregistrés au 31 mars 2014. Le chiffre d'affaires généré par les services augmente de 19,0 % - y compris l'effet de l'appréciation du dollar américain – et représente 27,3 % du chiffre d'affaires total. Sur une base organique, le chiffre d'affaires des Equipements est stable.

Les livraisons d'équipements pour le Boeing 787, qui avaient porté la forte croissance de la première monte en 2014, sont restées globalement stables ce trimestre car la cadence de production de Boeing s'est stabilisée au T1 2015. Les livraisons de câblages et de trains d'atterrissage à Airbus pour le programme A350 s'intensifient comparé au niveau très faible d'il y a un an. Le repli des livraisons de grandes nacelles a entraîné un recul du chiffre d'affaires de la première monte pour cette activité. Un rattrapage des livraisons d'inverseurs de poussée de l'A320 est attendu dans le courant de l'année.

La croissance des activités de services a été tirée par les activités de freins carbone et de trains d'atterrissage.

 

Défense

Au 1er trimestre 2015, le chiffre d'affaires s'élève à 278 M€, en hausse de 8,2 % comparé aux 257 M€ du 1er trimestre 2014 (en baisse de 1,2 % sur une base organique). Le chiffre d'affaires de l'activité d'optronique accuse un repli avec des volumes en baisse, notamment en raison de la fin des livraisons d'équipements Felin à l'armée française. Cette évolution n'est pas totalement compensée par la croissance des activités d'avionique. La perspective de stabilité du chiffre d'affaires de l'activité Défense pour l'exercice demeure inchangée grâce à un niveau de commandes encourageant en 2014.

 

Sécurité

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 s'élève à 414 M€, en hausse de 20,0 % par rapport aux 345 M€ enregistrés au 31 mars 2014. Sur une base organique, le chiffre d'affaires progresse de 6,1 %.

Le chiffre d'affaires des activités d'identification a augmenté, tiré par la demande des clients du secteur public sur le continent américain (contrats avec le gouvernement fédéral américain, Chili) et en Europe (France, Pays-Bas, Albanie) ; cette croissance a toutefois été partiellement atténuée par le recul de la région Afrique et Moyen-Orient. Comme attendu, le chiffre d'affaires des activités de détection est en repli par rapport au 1er trimestre 2014, essentiellement en raison de retards dans la construction ou l'aménagement d'aéroports qui ont décalé certaines livraisons. Les activités de Solutions d'entreprise se redressent et affichent une croissance en ligne avec celle de la division grâce à la progression des livraisons de cartes à puce, notamment aux clients du secteur bancaire.

 

Structure du capital

L'État français a cédé 4 % du capital de Safran à des investisseurs institutionnels par le biais d'un placement réalisé le 3 mars 2015 à la suite duquel sa participation s'élève à 18,0 % du capital. Le titre Safran bénéficie donc d'un élargissement de son flottant (67,8 % des actions en circulation au 31 mars 2015) et d'une amélioration de sa liquidité.

 

Perspectives 2015

Les perspectives de l'exercice 2015 sont confirmées pour le Groupe dans sa structure actuelle. Elles ne tiennent pas compte des effets potentiels en 2015 de la finalisation du regroupement de ses activités de lanceurs avec celles d'Airbus Group dans la joint-venture commune Airbus Safran Launchers.

Safran prévoit sur l'ensemble de l'exercice :

  • une hausse du chiffre d'affaires ajusté comprise entre 7 % et 9 % par rapport à 2014, au cours de change moyen estimé de 1,20 USD pour 1 € ;
  • une augmentation du résultat opérationnel courant ajusté légèrement supérieure à 10 % par rapport au résultat opérationnel courant 2014 (au cours couvert de 1,25 USD pour 1 €). La politique de couverture isole le résultat opérationnel courant ajusté des fluctuations actuelles du cours EUR/USD, sauf pour la partie des activités localisée aux États-Unis exposée à l'effet de conversion en euro de leur résultat réalisé en USD ;
  • un cash flow libre représentant entre 35 % et 45 % du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant l'encaissement d'acomptes et le rythme de paiement de plusieurs États clients.

Ces perspectives 2015 sont basées sur les hypothèses suivantes :

  • Augmentation soutenue des livraisons de première monte en Aéronautique
  • Croissance d'environ 10 % des activités de services pour les moteurs civils
  • Réduction du niveau de R&D autofinancée de l'ordre de 100 à 150 M€ par rapport à 2014, avec une baisse du niveau de R&D capitalisée : baisse des dépenses sur le LEAP, l'A350 et les turbines d'hélicoptères à l'approche de la certification et de l'entrée en service
  • Niveau soutenu d'investissements corporels de l'ordre de 700 M€, comme requis par la transition de production et la montée en cadence
  • Croissance rentable des activités de Sécurité
  • Poursuite de la démarche Safran+ d'amélioration des coûts et de réduction des frais généraux

 

Couvertures de change

Safran prévoit désormais que son exposition nette annuelle en USD pour la période 2015-2020 se situera entre 7,3 Mds USD et 8,0 Mds USD, en raison de la forte croissance des activités dont les ventes sont réalisées en USD. Le Groupe a tiré parti de l'appréciation du dollar américain pour couvrir l'augmentation de son exposition à un cours favorable.

2015 / 2016 : L'exposition accrue est intégralement couverte au cours de 1,25 USD.
2017 : Accroissement de la couverture à 6,1 Mds USD à un cours de 1,25 USD (incluant l'utilisation d'un portefeuille d'options à barrières désactivantes). Les accumulateurs devraient permettre à la couverture d'atteindre un total de 7,7 Mds USD, tant que le cours de change euro/dollar reste inférieur à 1,42 jusqu'à fin 2015. Le cours couvert cible reste inchangé à 1,25 USD. Les barrières désactivantes des options sont placées à différents niveaux au-dessus de 1,38 USD.
2018 : Accroissement de la couverture à 6,0 Mds USD à un cours de 1,18 USD (utilisant principalement des ventes à terme et un portefeuille d'options à barrières désactivantes à court terme). La couverture devrait atteindre un montant total de 8,0 Mds USD à un cours couvert amélioré inférieur à 1,20 USD grâce aux accumulateurs, tant que le cours de change euro/dollar reste inférieur à 1,28 jusqu'à fin 2015. Les barrières désactivantes des options sont placées à différents niveaux entre 1,12 et 1,45 USD avec des maturités allant de 1 mois à 2 ans.

En raison de l'utilisation de stratégies optionnelles à barrières désactivantes en 2017 et 2018, la couverture pour ces exercices sera acquise progressivement entre 2015 et 2017 en fonction des conditions sur le marché des changes. Si tout ou partie des options devaient être désactivées, les stratégies optionnelles seraient adaptées aux nouvelles conditions de marché.

Les cours couverts sont maintenant les suivants :

  • 2015 : cours couvert cible de 1,25 USD pour 1 € (inchangé)
  • 2016 : cours couvert cible de 1,25 USD pour 1 € (inchangé)
  • 2017 : cours couvert cible de 1,25 USD pour 1 € (inchangé)
  • 2018 : nouveau cours couvert cible inférieur à 1,20 USD 

Au 10 avril 2015, le portefeuille de couvertures fermes s'élève à 24,2 Mds USD.

 

Calendrier

  • Assemblée générale annuelle 23 avril 2015
  • Résultats S1 2015 30 juillet 2015


* * * * *
 

Safran organise aujourd'hui à 8h00, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers et les investisseurs. Pour participer, composer le 01 70 77 09 44 depuis la France, le +44 203 367 9453 depuis le Royaume-Uni, ou le +1 866 907 5928 depuis les États-Unis. Une ré-écoute sera disponible au 01 72 00 15 00, au +44 203 367 9460 et au +1 877 642 3018 (code d'accès 293297#).

Le communiqué de presse et la présentation sont disponibles sur le site Internet à l'adresse www.safran-group.com.
 

* * * * *

 

Chiffres clés

cp_20150421_fr_02.png

 

Notes

[1] Chiffre d'affaires ajusté

Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit un chiffre d'affaires ajusté.

Ce dernier est ajusté des incidences :

  • de la valorisation des instruments dérivés de change, afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe :
    • ainsi, le chiffre d'affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en oeuvre de la stratégie de couverture, et
    • la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change afférentes aux flux des périodes futures est neutralisée.

Table de passage du chiffre d'affaires consolidé au chiffre d'affaires ajusté du 1er trimestre 2015 :

cp_20150421_fr_03.png

[2] Activités de services pour moteurs civils (agrégat exprimé en USD)

Cet agrégat extracomptable (non audité) comprend le chiffre d'affaires des pièces de rechange et des contrats de prestations de service (maintenance, réparation et révision) pour l'ensemble des moteurs civils de Snecma et de ses filiales, et reflète les performances du Groupe dans les activités de services pour moteurs civils comparativement au marché.

 

Annexe – Impacts dIFRIC 21

IFRIC 21, « Taxes », est une interprétation qui porte sur la date de comptabilisation d'un passif au titre d'une taxe (autre que l'impôt sur le revenu). Elle précise que la comptabilisation du passif correspond au fait générateur qui rend la taxe exigible, tel que prévu par la législation.
Compte tenu de ce changement de méthode comptable, l'obligation de payer certaines taxes (en particulier en France et aux États-Unis) court à compter du 1er janvier, et doit donc être comptabilisée comme un passif à cette date. Auparavant, la comptabilisation du passif et de la charge correspondante s'étalait sur un exercice.
Le Groupe applique cette interprétation aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2015.
Le compte de résultat du premier semestre 2014 ainsi que le bilan de l'exercice 2014 ont donc été retraités à des fins de comparaison. En revanche, l'application d'IFRIC 21 n'a eu aucun impact sur le compte de résultat de l'exercice 2014.

Compte de résultat ajusté retraité (S1 2014)

cp_20150421_fr_04.png

 

Information par secteur opérationnel retraitée (S1 2014)

cp_20150421_fr_05.png

 

Bilan consolidé retraité (Année 2014)

cp_20150421_fr_06.png

 

Contactez-nous
Contact Presse
Contact Analystes et Investisseurs
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer