L’Arrano à pleine puissance

L’Arrano, le dernier-né des moteurs de Turbomeca (Safran), a été retenu comme motorisation exclusive pour le futur H160 d’Airbus Helicopters. Cette turbine de nouvelle génération conjugue innovations technologiques, robustesse et performances.

Lors du dernier salon international Heli-Expo, Airbus Helicopters a dévoilé le H160 qui succèdera au Dauphin à partir de 2018. Précédemment connu sous le nom de code « X4 », il sera le premier appareil à être motorisé par l'Arrano, le nouveau moteur d'une puissance de 1 100 à 1 300 chevaux, développé et produit par Turbomeca. « En 2012, Airbus Helicopters avait sélectionné deux motoristes pour cet appareil, rappelle Patrick Moncoutié, chef du Programme Arrano chez Turbomeca. Mais fin 2014, l'hélicoptériste a revu son cahier des charges et a demandé un supplément de puissance de 10 %, en conditions d'exploitation par temps chaud. Des discussions techniques et commerciales ont conduit au choix de l'Arrano comme motorisation exclusive de cet appareil. Cette décision de passer de deux motoristes à un seul est un événement rarissime dans l'aéronautique, qui témoigne des qualités de notre moteur et de la confiance que nous accorde Airbus Helicopters. »

L’Arrano (Safran Helicopter Engines) a été sélectionné comme motorisation exclusive pour ce nouveau bimoteur H160 de la classe des 5 à 6 tonnes.

Des innovations matures

Le programme Arrano revêt une importance stratégique pour Turbomeca. « Une forte demande existait pour les moteurs d'une puissance située entre celle de l'Arriel et de l'Ardiden, explique Patrick Moncoutié. Ce marché nous a alors incités à lancer cette nouvelle gamme de moteurs destinés aux hélicoptères bimoteurs de 4 à 6 tonnes ou monomoteurs de 2,5 à 3 tonnes. »

Conçu avec l'objectif de réduire la consommation de carburant de 10 à 15 % par rapport aux précédentes générations, l'Arrano intègre de nombreuses innovations techniques, validées par le démonstrateur Tech 800*. « Nous avons retenu uniquement les technologies matures au moment du lancement de l'Arrano, précise Patrick Moncoutié. En effet, nous devons pouvoir livrer un moteur fiable et performant dès son entrée en service. »

Pour optimiser la performance de son moteur, Turbomeca a notamment introduit un système d'IGV (Inlet Guide Vanes), constitué de petites ailettes à calage variable positionnées en amont du compresseur. Objectif : améliorer le cycle thermodynamique du moteur en vol de croisière. « C'est une des innovations qui contribuent à la réduction de la consommation en carburant, souligne Patrick Moncoutié. Un critère essentiel pour nos clients car cela permet d'augmenter la distance franchissable et de réduire le coût d'opération ainsi que l'empreinte environnementale. »

De nouvelles méthodes de fabrication seront également utilisées pour la production de l'Arrano, comme la fabrication additive utilisant la fusion laser sur lit de poudre métallique. Les injecteurs de la chambre de combustion seront fabriqués selon ce procédé permettant d'obtenir une pièce unique de forme complexe en un temps record.

Le moteur Arrano équipera  le H160 d'Airbus Helicopters.

Une maintenance optimisée

« L'Arrano a également été conçu pour réduire le coût de maintenance, ajoute Patrick Moncoutié. En fonction des missions, ce moteur, pourra voler près de 5 000 heures avant de devoir subir une révision générale. Nous avons également beaucoup travaillé pour réduire le nombre de contrôles périodiques à effectuer par l'opérateur. Cela représente un gain de temps et de disponibilité appréciable pour nos clients. »

Les essais du moteur ont débuté il y a un an, en vue du premier vol du H160, prévu fin 2015. Ils se poursuivront jusqu'en 2017, avec des tests de certification et d'endurance destinés à démontrer sa maturité, avant l'entrée en service en 2018 du nouvel hélicoptère.

Les caractéristiques techniques de l'Arrano, sa compétitivité économique et la dynamique créée par sa sélection comme motorisation unique du H160 pourraient inciter d'autres clients potentiels à officialiser leur intérêt pour ce moteur.

* Le démonstrateur Tech 800 est le fruit de la collaboration de 34 partenaires issus de dix pays européens. Les technologies validées par ce démonstrateur ont pour but de réduire les émissions, en conformité avec les objectifs définis par le programme européen Clean Sky. Ce démonstrateur a tourné au banc la première fois en avril 2013.

En savoir + sur les moteurs d'hélicoptères du Groupe, cliquez ici

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer