Handicap : Safran vise l’exemplarité

Par la signature, fin 2014, d’un nouvel accord avec les partenaires sociaux, Safran entend faire du maintien dans l’emploi des personnes handicapées une priorité forte. Les explications de Francis Baeny, directeur des relations sociales Groupe.

 

Pourquoi Safran a-t-il signé un nouvel accord avec les organisations syndicales ?

Un premier accord avait été signé en avril 2012 pour une durée de trois ans. La dynamique ainsi enclenchée rendait évidente la poursuite de notre politique en faveur de l'insertion et du maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap. Une grande entreprise comme la nôtre se doit de tenir le rôle sociétal qui lui est imparti et de ne pas se priver d'aucune richesse ni d'aucun talent.

Ce nouvel accord, portant sur la période 2015-2017, va nous permettre de poursuivre nos actions pour l'intégration, l'accompagnement et, plus particulièrement, le maintien dans l'emploi de personnes handicapées. S'agissant de ce dernier point, notre objectif est de créer une cellule de maintien dans l'emploi dans chacun de nos établissements.

Livraison des premiers ensembles propulsifs 101-102 Silvercrest® destinés au Falcon 5X le 20 Juin 2014.<br />
Une première pour Aircelle et Snecma qui livraient au client des ensembles propulsifs comprenant la nacelle et le moteur. De nombreuses autres sociétés Safran ont participé au succès de cette première livraison : Labinal Power Systems, Sagem et Techspace Aero.<br />

Quels sont les objectifs de ce nouvel accord ?

Il vise tout d'abord à améliorer le quotidien des collaborateurs concernés. Nous allons ainsi mener des actions pour améliorer l'accessibilité des sites, avec, par exemple, une signalétique adaptée à certains types de handicaps et l'aménagement des postes de travail. L'objectif : faire en sorte que chaque société du Groupe intègre une démarche d'entreprise handi-accueillante. L'accord doit également nous permettre de renforcer le soutien aux aidants familiaux, en aménageant leur temps de travail et, si cela ne suffit pas, en leur offrant l'équivalent de deux jours de congés supplémentaires par an. Enfin, en matière de recrutement, l'accord prévoit l'embauche d'au moins 90 personnes handicapées au cours de cette période, soit 25 % de plus que dans l'engagement précédent. En ce qui concerne la formation, nous nous sommes engagés à accueillir plus de 80 stagiaires et près de 90 alternants qui rejoindront les sociétés de Safran. En outre, nous allons davantage recourir aux entreprises du secteur protégé et adapté (ESAT/EA*).

 

Après plus de trois ans d'engagement en faveur des travailleurs handicapés, quel bilan global faites-vous ?

Premier point positif, nous avons largement dépassé nos objectifs initiaux, avec plus de cent personnes handicapées recrutées depuis 2012, dont 86 % en CDI. Nous avons réalisé une centaine d'aménagements de postes par an pour les collaborateurs du Groupe en situation de handicap.

Autre source de satisfaction, nous avons noté une véritable mobilisation de nos établissements : plus de 90 % d'entre eux ont participé en 2013 et en 2014 à la "Semaine pour l'emploi des personnes handicapées", à travers des quiz, des jeux, et du théâtre sur ce thème. Nous ne serions pas parvenus à de tels résultats sans notre réseau de référents ‘‘handicap / diversité'', dont la mission consiste à déployer les actions en faveur de l'emploi de personnes handicapées, à repérer les bonnes pratiques et à les promouvoir dans le Groupe. Aux côtés des organisations syndicales et de nos managers, ce réseau contribue efficacement au succès de notre politique.

 

* Les Etablissements et services d'aide par le travail (ESAT), représentant le secteur protégé, permettent à des personnes lourdement handicapées d'exercer un métier dans des conditions aménagées. On les distingue des Entreprises adaptées (EA), qui appartiennent au secteur marchand et ont un effectif composé d'au moins 80 % de personnes handicapées. 

 

En chiffres

 

- 1 700 collaborateurs handicapés chez Safran*

- Depuis 2012, Safran a accueilli en formation 110 alternants et 70 stagiaires handicapés

- 4,5 % : taux d'emploi des personnes handicapées chez Safran*

- Le Groupe a réalisé près de 4 millions d'euros* de chiffre d'affaires avec les entreprises du secteur protégé et adapté (ESAT/EA)

 

*Chiffres 2014

 

Plus d'informations sur le modèle social de Safran, cliquez ici.

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer