Certification de l’A350 XWB

Le nouveau biréacteur long-courrier d’Airbus, l’A350 XWB, a reçu le 30 septembre dernier sa certification de vol par l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA). En tant que fournisseur de premier rang de l’avionneur, Safran a contribué à cette performance grâce à plusieurs de ses sociétés.

Après quinze mois d'essais et plus de 2 500 heures de vol, le nouveau long-courrier d'Airbus, l'A350 XWB, est désormais prêt à entrer en service. Ce qu'il fera avant la fin de l'année sous les couleurs de Qatar Airways. Avec 750 commandes, le succès de ce gros porteur repose en partie sur l'expertise technique et la mobilisation des équipes de Safran. Du cockpit à la queue

Partenaire stratégique de l'avionneur, Safran est largement présent à bord du dernier-né d'Airbus : pas moins de quatre de ses sociétés ont fourni des équipements majeurs.

Le nouveau biréacteur d'Airbus se pose avec des atterrisseurs Messier-Bugatti-Dowty (Safran). Ce système d'atterrissage intègre des matériaux de pointe comme le titane et des aciers résistants à la corrosion. Il comprend également des roues et freins carbone développés par la société.
Côté avionique, le système d'information de bord (acquisition et traitement sécurisé des données), incluant le système de pilotage, a été confié à Sagem (Safran). Le véritable saut technologique de ce système étant la manette des gaz à friction hybride mécanique et magnétique.
Labinal Power Systems (Safran) a conçu et produit le système d'interconnexions électriques pour l'intégralité du fuselage, des mâts moteur et de la dérive. Enfin, concernant la motorisation, Hispano-Suiza (Safran), en partenariat avec Rolls-Royce, a assuré la conception, la production et le support de la transmission de puissance du moteur Trent XWB.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer