Safran et Cella Energy concluent un accord de partenariat exclusif portant sur le développement de systèmes de stockage d’hydrogène destinés à des applications aérospatiales

Paris, le 22 septembre 2014

Safran et Cella Energy ont le plaisir d'annoncer qu'elles ont signé un accord de partenariat exclusif portant sur le développement de systèmes de stockage d'hydrogène pour alimenter des piles à combustible.

Basée au Royaume-Uni, Cella Energy a mis au point un matériau léger, ne présentant aucun danger et capable de stocker de l'hydrogène sous forme solide. Semblable à une matière plastique, il libère de l'hydrogène lorsqu'il est chauffé à température modérée. Alliant les compétences de Cella dans le domaine des matériaux de stockage de l'hydrogène et celles de Safran dans celui de l'ingénierie aérospatiale, ces deux entreprises accéléreront le développement d'équipements qui pourront exploiter ce matériau unique en vue d'applications embarquées sur aéronef.

Stephen Bennington, Directeur général et fondateur de Cella Energy, a déclaré : « Ce partenariat est une chance extraordinaire pour nous ; il nous permet d'accéder à des techniques aérospatiales de classe internationale et nous ouvre directement la voie au marché ».

Les deux entreprises utiliseront une pile à combustible qui transformera l'hydrogène en énergie électrique, pour réaliser un dispositif qui emmagasinera beaucoup plus d'énergie qu'une batterie du même poids. Cette technologie s'inscrit dans l'optique de développement de "l'avion plus électrique", l'un des programmes stratégiques de Safran dans le domaine aérospatial. La méthode de stockage de l'hydrogène la plus couramment utilisée aujourd'hui consiste à le comprimer sous très haute pression. Les performances du système que Cella et Safran mettront au point dans le courant de l'année prochaine seront comparables à celles des systèmes de stockage d'hydrogène en fibres de carbone les plus récentes ; cette solution améliorera les opérations logistiques de l'hydrogène pour des applications aérospatiales embarquées.

Le partenariat qui vient d'être signé en juillet prévoit l'accès exclusif de Safran à la technologie de Cella Energy, à l'exclusion des drones, et le financement nécessaire à Cella pour construire un prototype avec Safran.

Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l'Aéronautique et de l'Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 66 300 personnes pour un chiffre d'affaires de 14,7 milliards d'euros en 2013*. Composé de nombreuses sociétés, Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l'évolution des marchés, le Groupe s'engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2013 des dépenses de 1,8 milliard d'euros. Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie de l'indice CAC 40.
*  Le chiffre d'affaires 2013 retraité des impacts IFRS11 s'établit à 14,4 milliards d'euros
Pour plus d'informations, www.safran-group.com  / Suivez @SAFRAN sur Twitter






Cella Energy est une entreprise spécialisée dans le domaine de la recherche et de de la propriété intellectuelle ; elle possède des compétences dans le secteur des matériaux et du stockage de l'hydrogène. Elle a développé des matériaux de stockage de l'hydrogène, de faible coût, ne présentant aucun danger et issus d'une technologie brevetée unique. Cella est une émanation du Rutherford Appleton Laboratory (RAL), l'un des laboratoires exploités par le SFTC (Conseil des moyens scientifiques et technologiques du Royaume-Uni). Les travaux de développement de cette technologie ont été lancés en 2007, sous la conduite du Professeur Stephen Bennington, avec la collaboration du Centre des nanotechnologies de l'University College de Londres (UCL) et de la Faculté de chimie de l'Université d'Oxford. Ils ont été financés, pour l'essentiel par le SFTC. La société Cella Energy a vu le jour grâce à un investissement initial de Thomas Swann, une entreprise du secteur de la chimie installée dans le nord-est de l'Angleterre. En octobre 2011, au terme d'une nouvelle série de négociations pilotée par Space Florida, l'Agence de développement économique de l'aérospatial de la Floride, Cella a bénéficié d'un investissement, et construit actuellement un deuxième établissement de recherche au Centre spatial Kennedy. Cella Energy a reçu en 2011 le Shell Spring Board Award ainsi qu'un prix de l'Innovation énergétique.

Contactez-nous
Safran
Cella
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer