La transmission de puissance à bord de l’avion plus électrique

Hispano-Suiza (Safran) développe, en partenariat avec GE et Snecma, un système permettant d’intégrer un générateur électrique dans un boîtier de transmission de puissance. Cette nouvelle génération d’équipement participe à l’avènement de l’avion plus électrique.

Hispano-Suiza, spécialiste des systèmes de transmission de puissance (lire encadré), révolutionne cet équipement en y intégrant la fonction de génération électrique. Baptisé IGGB® (Integrated Generator GearBox), ce système innovant permet d'entraîner l'ensemble des accessoires moteur et avion, en présentant l'intérêt supplémentaire de fournir de la puissance électrique à l'avion, comme celle nécessaire au démarrage du moteur.
Actuellement, le générateur électrique est un équipement autonome, monté en porte à faux sur la transmission de puissance, dont la dimension et la masse impliquent des contraintes d'installation significatives. « En l'intégrant dans le boîtier de transmission de puissance, nous bénéficions d'une meilleure intégration des composants permettant de gagner en compacité, masse et fiabilité, explique Samuel Becquerelle, responsable développement R&T chez Hispano-Suiza. Particulièrement adaptée aux futurs avions plus électriques, cette transmission de puissance permet à Safran de renforcer son leadership dans ce domaine. »

Un plan de maturation séquentiel
Lancé en 2009, la démonstration technologique de l'IGGB est aujourd'hui en cours de finalisation avec le franchissement des TRL 5 et 6 (Technology Readiness Level). Ce référentiel, largement répandu dans l'aéronautique, permet de mesurer le degré de maturité d'une technologie sur une échelle de 1 à 9, depuis les premiers jalons liés à la recherche jusqu'au développement opérationnel et la mise en production du système*.

Deux jalons majeurs
Les tests pour atteindre le niveau TRL5 ont été réalisés en novembre 2013 sur le banc d'essais Copper Bird**, banc modulaire dédié au développement et à l'optimisation de systèmes électriques. Menée en présence des partenaires de ce projet, GE Aviation System et Snecma, cette campagne a démontré la conformité du système. Quant au niveau TRL6, il a été passé avec succès en février dernier, à la suite d'essais réalisés sur un moteur CFM56, à Villaroche, un site de production de Snecma.

Mais le développement du système n'en est pas pour autant terminé : « Nous continuons d'intégrer les remarques de différents avionneurs et affinons encore ce nouvel équipement, souligne Samuel Becquerelle. Notre participation à la plate-forme de recherche GENOME (GEstioN OptiMisée de l'Energie) devrait nous y aider : piloté par Airbus, ce programme vise à promouvoir de nouvelles architectures de gestion énergétique dans le cadre de l'avion plus électrique. » Le succès de ce plan de démonstration rend cette technologie éligible aux prochains développements moteurs et avions.

* L'échelle TRL comporte neuf niveaux représentant chacun le degré de maturité d'une technologie. Chaque étape irrigue les suivantes, en fonction des besoins du programme : (1) Concept, (2) Faisabilité (3) Maquette fonctionnelle, (4) Prototype, (5) Essais au banc (6) Essais au sol, (7) Essais en vol, (8) Entrée en service, (9) Retour d'expérience.
** Copper Bird (Characterization & Optimization of Power Plant & Equipment Rig) Le système de transmission de puissance
Hispano-Suiza (Safran) maîtrise toutes les étapes de la réalisation d'un système de transmission de puissance. Cet équipement sert à prélever une part de la puissance du moteur pour la distribuer à différents équipements nécessaires au fonctionnement du moteur et de l'avion, comme la pompe à carburant ou les générateurs électriques. C'est un système complexe et critique, qui intègre plus de 400 références de composants répartis en plusieurs sous-systèmes : prise de puissance moteur, boîte de renvoi d'angle, boîtier d'accessoires et réservoir d'huile.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer