La Fondation Safran pour l’Insertion agit pour l’égalité des chances

L’aide à l’insertion professionnelle est un objectif majeur de la Fondation Safran pour l’Insertion qui correspond à un engagement fort du Groupe. Françoise Descheemaeker, Présidente des Fondations d’entreprise Safran, présente quelques exemples d’actions menées en faveur de l’égalité des chances.

La Fondation Safran pour l'Insertion soutient l'association Frateli depuis 2008. Pouvez-vous nous dire ce qui a motivé ce choix et en quoi l'action de cette association correspond aux objectifs de Safran en matière d'insertion professionnelle ?
Créée en 2004, l'association Frateli est engagée en faveur de l'égalité des chances. Sa démarche repose sur le parrainage d'étudiants, brillants mais d'origine modeste, par de jeunes collaborateurs ayant suivi le parcours auquel se destine leur filleul. Le parrainage dure tout au long des études supérieures, jusqu'à leur insertion professionnelle. On est donc là au coeur de la mission de la Fondation, dont l'axe prioritaire est de favoriser l'insertion professionnelle de publics en difficulté. Toutefois, la Fondation pour l'Insertion et Safran croient à la force mobilisatrice de parcours de réussite exemplaires, aussi bien à l'égard de publics internes que de publics externes.

La problématique dont il s'agit ici est un handicap social, les fortes contraintes financières du milieu familial et, surtout, l'absence de réseaux et de codes sociaux, s'avérant un obstacle considérable à l'orientation académique et à la réussite professionnelle. La Fondation Safran pour l'Insertion s'efforce de démontrer que celle-ci est possible pour tous et se veut partenaire de ceux qui, comme l'association Frateli, partagent ces valeurs de justice, d'engagement et de lien social.

Partenaire historique de Frateli depuis 2008, la Fondation accompagne ainsi la montée en puissance et la diversification croissante des services de l'association en liaison constante avec les directions des ressources humaines du Groupe et de ses sociétés, très impliquées dans les différents programmes. Aujourd'hui, les études d'impact fournies par Frateli sur l'insertion des filleuls montrent que près de 80 % d'entre eux trouvent leur premier emploi en moins de deux mois. Enfin, la Fondation pour l'Insertion ne s'engage sur des partenariats de long terme que par exception et sur la base d'évaluations annuelles de résultats obtenus.

 

Safran a lancé en novembre 2013 auprès de ses salariés une opération de parrainage d'étudiants soutenus par l'association Frateli. En quoi cela a-t-il consisté ? Quels ont été les résultats de cette campagne ?
En novembre 2013, avec la direction des ressources humaines Groupe, nous avons effectivement lancé un appel à parrainage sur notre Intranet. Nous avons mis en lumière toutes les actions menées par l'association pour soutenir et accompagner les jeunes. Les salariés de Safran ont répondu favorablement à cette campagne : quinze salariés se sont portés volontaires pour apporter aide et conseils à un filleul. Les parrains Safran sont aujourd'hui une quarantaine et représentent le plus grand nombre de parrains parmi les sociétés partenaires de Frateli !

Quelles sont les autres actions que vous menez en faveur de l'égalité des chances ?
Agir en faveur de l'égalité des chances pour les publics touchés par le handicap moteur, sensoriel, mental ou social, de façon à leur donner le maximum de moyens pour réussir à s'insérer professionnellement ou socialement, est le commun dénominateur des actions de la Fondation Safran pour l'Insertion.

Le projet Elan est un bon exemple d'implication des DRH du Groupe aux côtés de la Fondation. Initié en 2006 par Christian Mari, Directeur Recherche et Rayonnement technologique de Messier-Bugatti-Dowty et administrateur de la Fondation Safran pour l'Insertion, son objectif était de démontrer que de jeunes handicapés pouvaient accéder à une large variété de métiers et de qualifications par une formation professionnelle diplômante en alternance dans les sociétés du Groupe.

Depuis, grâce la mobilisation des tuteurs de Safran, le succès de l'opération a été constant et a démontré que les personnes handicapées pouvaient, grâce à leurs qualités, s'insérer professionnellement et socialement et occuper une grande diversité de postes dans une entreprise. Près de deux cents personnes ont ainsi été accompagnées par la Fondation et le Groupe dans le cadre de ce projet.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer