TP400 : un moteur hors normes pour l'A400M

Le premier A400M, l'avion de transport militaire développé par Airbus Military, a été livré à l'Armée française, une livraison célébrée par une cérémonie officielle qui s’est déroulée le 30 septembre à Séville et Orléans. Cet avion polyvalent est équipé de quatre turbopropulseurs auxquels Snecma (Safran) a apporté une contribution majeure. Explications avec Pierre-Yves Bourquin, directeur du programme chez Snecma.

Snecma est l'un des quatre motoristes du consortium européen EuroProp International* (EPI) qui a spécifiquement conçu le TP400 pour l'A400M. Quelle a été la contribution de Snecma à ce programme ?
Avec 32 % du programme, Snecma est le principal partenaire du consortium EPI. Sur le plan technique, Snecma est responsable des parties chaudes du moteur, c'est-à-dire la chambre de combustion et la turbine haute pression. Ce sont les zones les plus sensibles et les plus complexes à développer, exigeant le plus haut niveau de technicité. Nous sommes également chargés de l'intégration d'éléments critiques, comme le système de régulation du moteur (incluant le système carburant et le calculateur FADEC**), l'AGB (accessory gearbox) fournie par Hispano-Suiza (Safran), qui permet d'alimenter l'avion en énergie, ainsi que d'autres équipements. Mais notre contribution va au-delà de la technique : notre longue expérience de motoriste a également été profitable au programme, et nous a permis de résoudre à plusieurs reprises des problèmes complexes. Par ailleurs, Safran a mis à disposition ses bancs d'essai moteur installés à Istres et à Liers, en Belgique, chez Techspace Aero (Safran).

Quelles sont les particularités qui font du TP400 un moteur exceptionnel ?
Avec 11 000 CV, le TP400 est le plus puissant turbopropulseur (moteur à hélice) jamais construit dans le monde occidental. Sa deuxième caractéristique remarquable est un fort taux de dilution***. C'est un paramètre clé du moteur qui conditionne son efficacité énergétique, et donc sa consommation. Pour un tel avion, moins de consommation signifie un rayon d'action plus long ou davantage de charge utile. Autre particularité : le calculateur FADEC pilote à la fois le moteur et l'hélice, pour en optimiser la performance. Enfin, il s'agit du premier turbopropulseur à bénéficier d'une double certification civile et militaire, élevant le niveau d'exigence en termes de sécurité des vols au standard mondial civil et ouvrant à l'avion d'éventuels débouchés dans ce secteur.

L'expérience acquise par Snecma au sein d'EPI pourra-t-elle bénéficier à d'autres projets ?
Ce partenariat sur dix ans avec plusieurs motoristes européens a été très enrichissant pour nos équipes. Il nous a permis par exemple de renforcer nos relations, notamment avec Rolls-Royce et MTU Aero Engines. L'équipementier allemand et Sagem (Safran) ont créé une entreprise commune spécialisée dans le domaine des logiciels et équipements critiques pour les applications militaires et civiles, qui a développé le logiciel du système de contrôle du TP400.

* Le consortium européen EuroProp International regroupe les motoristes Industria de Turbo Propulsores (ITP - Espagne), MTU Aero Engines (Allemagne), Rolls-Royce (Grande-Bretagne) et Snecma (France).

** FADEC : « Full Authority Digital Electronic Control », système (calculateur) qui assure électroniquement la régulation du moteur.

*** Taux de dilution : ce ratio désigne le rapport entre le débit d'air brassé par les hélices et le débit qui traverse les parties chaudes.

  • Safran fournit également au nouvel avion de transport militaire d'Airbus Military le système d'atterrissage, le système de câblages électriques, le système de navigation ainsi que les systèmes d'aide à la maintenance…
  • Voir la vidéo de l'interview de Pierre-Yves Bourquin, responsable du programme A400M chez Snecma (Safran) et de Laurent Dubois, responsable du programme A400M chez Messier-Bugatti-Dowty (Safran).
Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer