BlueNauteTM à la conquête des mers

Plus fiable et disposant d’une durée de vie quasi-illimitée, le gyroscope HRG<sup>1</sup> de la nouvelle centrale inertielle BlueNauteTM de Sagem (Safran) constitue une petite révolution technologique dans le secteur de la navigation maritime civile. Explications.

Atteindre 20% de part de marché d'ici à quelques années, tel est l'objectif ambitieux de la nouvelle offre de Sagem dans le domaine des compas gyroscopiques pour les navires civils. Présentée lors du dernier salon Euronaval, la centrale de cap et d'attitudes de nouvelle génération BlueNaute a immédiatement suscité un vif intérêt de la part des professionnels. « Ce système a pour but de fournir à un navire les informations indispensables à la navigation : le cap, ainsi que des données de roulis et de tangage, explique Nicolas Burgaud, directeur marketing Navigation chez Sagem. Il vise principalement le marché des bâtiments de plus de 500 tonnes, qui doivent obligatoirement être équipés d'un gyrocompas et les applications à haute valeur ajoutée de type offshore ou méga-yacht. »

Fiabilité et longévité
Jusqu'à présent les gyrocompas étaient équipés de gyroscopes mécaniques. Composés de plusieurs centaines de pièces, ces compas ont une durée de vie limitée (de 3 à 5 ans) et nécessitent de fréquentes opérations de maintenance, augmentant sensiblement leur coût de possession. « Nous avons décidé de lancer sur ce marché une solution radicalement innovante basée sur une technologie que nous sommes seulement deux au monde à maîtriser : le gyroscope résonant hémisphérique (HRG). Composé de seulement quelques pièces élémentaires, le gyroscope de BlueNaute est extrêmement fiable, mais il a surtout une durée de vie presque infinie car il n'y a aucun phénomène d'usure », précise Nicolas Burgaud.

Un succès technologique
Comment cette technologie de pointe qui équipe habituellement les satellites peut-elle s'appliquer aujourd'hui au secteur maritime ? Tout simplement parce que Sagem a su faire évoluer plusieurs éléments du HRG, notamment les électrodes qui passent d'une forme de trois à deux dimensions, devenant ainsi plus simples à usiner. Ces différentes innovations ont fait l'objet de brevets et ont permis de réduire sensiblement les coûts de fabrication, ouvrant ainsi de nouveaux marchés au HRG. « Nous avons choisi de concevoir une offre pour le marché inertiel marine civil, son développement étant plus court que pour d'autres applications, nous pouvions y entrer rapidement, analyse Nicolas Burgaud. Bien que plus cher à l'achat, comparativement aux solutions d'entrée de gamme, BlueNaute se révèle être nettement rentable sur le long terme. L'immobilisation d'un navire pour cause de panne de gyrocompas est un risque que ne peuvent pas se permettre les armateurs. Notre solution très fiable et « maintenance-free » répond donc parfaitement à leurs attentes. » A terme, Sagem devrait décliner ses solutions HRG pour d'autres secteurs comme le transport terrestre ou l'aviation civile.

1gyroscope résonant hémisphérique

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer