Turbomeca motorise le X4 d’Eurocopter

Leader mondial des turbines d’hélicoptère, Turbomeca (Safran) développe actuellement un nouveau moteur, destiné au futur hélicoptère X4 d'Eurocopter. Il s’appuie sur un programme de recherche ambitieux.

En 2017, Eurocopter lancera sur le marché un nouvel hélicoptère de la gamme de 4 à 6 tonnes : le X4. Il succèdera à l'actuel Dauphin, l'un des best-sellers du constructeur européen. Annoncé comme porteur de ruptures technologiques, le X4 sera proposé avec deux motorisations au choix, dont le TM800, un moteur de nouvelle génération que Turbomeca est en train de développer. « Eurocopter étant notre principal client, il était essentiel pour nous de proposer un moteur à la hauteur des ambitions affichées par ce nouveau modèle, en termes de performances, mais aussi de consommation de carburant. Ce point représente en effet suivant les appareils, entre 30% et 50% du coût d'opération d'un hélicoptère à l'heure de vol », explique Patrick Moncoutié, chef du programme TM800 chez Turbomeca. Dans la gamme de moteurs dont dispose Turbomeca, le TM800 comblera l'espace existant entre l'Arriel 2, dont la puissance n'était pas suffisante pour motoriser le X4, et l'Ardiden, destiné à de plus gros appareils. « Si le X4 est le premier appareil qui sera motorisé par le TM800, nous visons pour la suite le marché des hélicoptères bimoteurs entre quatre et six tonnes, ainsi que les monomoteurs entre deux tonnes et demie et trois tonnes », ambitionne le chef de programme.

Totalement innovant
Le TM800 bénéficie des retours d'expérience du démonstrateur technologique, baptisé Tech 800. « C'est ce démonstrateur qui nous permet de lever les risques sur les performances vis-à-vis du besoin d'Eurocopter, alors que le moteur définitif n'a pas encore fonctionné », indique Patrick Moncoutié. Grâce à ces importants efforts de recherche amont, le TM800 intégrera de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux. L'ensemble des composants de la veine d'air du TM800, y compris les pièces statiques, bénéficieront de profils 3D qui vont permettre d'optimiser leurs performances au profit de la consommation. Autre particularité de ce moteur : l'implantation d'un système de calage variable. « Sur le TM800, des pales de pré-rotation amorceront la rotation de l'air avant qu'il n'entre dans le compresseur, l'inclinaison sera pilotée par la régulation électronique.»

Réduction des activités de maintenance
En outre, les bureaux d'études de Turbomeca ont également optimisé les opérations de maintenance qui seront à la fois réduites et plus espacées. Le Time Between Overhaul, c'est-à-dire le délai imparti avant une révision générale du moteur, sera étendu jusqu'à 5 000 heures, un intervalle considérable sachant qu'un hélicoptère vole en moyenne quelques centaines d'heures par an.
Grâce à cet ensemble d'innovations, combinées au retour d'expérience en opération de l'ensemble de la gamme des moteurs Turbomeca, le TM800 devrait répondre aux attentes des opérateurs du X4, et contribuer à son succès commercial.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer