Aéroports américains : Morpho simplifie les contrôles d’identité

L’administration américaine chargée de la sécurité des transports a retenu Morpho (Safran) pour mettre au point une solution permettant d’optimiser les opérations de contrôle des pièces d’identité et des cartes d’embarquement. Une mission de confiance pour le spécialiste de l’identification.

MorphoTrust USA a été retenu en septembre 2011 par la Transportation Security Administration (TSA) pour développer une nouvelle technologie visant à améliorer le confort et la sécurité des voyageurs. « Lorsqu'un passager se présente dans un aéroport pour embarquer à bord d'un avion, il est invité à présenter simultanément une pièce d'identité et sa carte d'embarquement aux contrôles, rappelle Chad Crouch, chef de projet chez MorphoTrust USA. Aujourd'hui, les officiers en charge de ces contrôles, les Travel Document Checker, procèdent manuellement pour vérifier que le document d'identité est authentique et qu'il correspond bien aux informations de la carte d'embarquement. » C'est cette étape que la TSA souhaite optimiser dans le cadre de son programme CAT/BPSS*.

Vers des contrôles plus fiables
On dénombre aujourd'hui pas moins de 1 300 documents d'identité différents officiels aux États-Unis, chacun comportant divers éléments de sécurité destinés à le rendre infalsifiables : encre ultraviolette, hologrammes, texte en sous-impression, etc.  « Une seule et même personne ne peut pas connaître les caractéristiques de tous les documents actuellement répertoriés, explique Chad Crouch. De surcroît, les officiers disposant d'outils assez sommaires pour les vérifier, il y a donc un risque d'erreur humaine. » D'où l'objectif du programme de la TSA de développer un système informatisé capable de rendre à la fois plus rapides et plus fiables ces opérations d'authentification et de vérification préalables à l'embarquement.

Un projet pilote développé en trois mois
Concrètement, le dispositif mis au point par MorphoTrust USA fait appel à un lecteur capable de scanner la pièce d'identité et de l'authentifier de façon parfaitement sûre : le système se réfère à une base de données répertoriant les documents d'identité et leurs éléments d'authentification. En outre, le lecteur capte les informations de l'état-civil contenues dans le document – codes-barres, bande magnétique ou puce électronique –, puis les compare avec celles de la carte d'embarquement. Le tout en quelques secondes ! « Une fois ces opérations effectuées, le système se vide immédiatement de toutes les données personnelles contenues dans les deux documents, précise Chad Crouch. La TSA est en effet très attentive à la problématique du respect de la vie privée. »

Il aura fallu seulement trois mois à MorphoTrust USA pour construire son projet-pilote. L'équipe a utilisé le lecteur B5000 de Morpho, couramment utilisé pour l'authentification des passeports. Au mois d'avril, dix systèmes prototypes étaient livrés et six déployés dans trois aéroports américains où ils sont en cours de test. « Nous espérons évidemment obtenir, à l'issue de cette phase expérimentale, un accord pour une production industrielle et un déploiement à grande échelle, indique Chad Crouch. En tous cas, nos relations avec notre client se sont beaucoup développées au cours de ces dernières années. Nous espérons que cela nous permettra d'être son prestataire principal pour le futur programme d'enrôlement universel. »

* Programme CAT/BPSS : Credential Authentication Technology / Boarding Pass Scanning System, Technologie d'authentification de titres / système de lecture des cartes d'embarquement

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer