Forte progression des résultats de Safran au premier semestre 2012

Croissance de 14 % du chiffre d'affaires ajusté
Hausse de 23 % du résultat opérationnel courant ajusté
Perspectives 2012 confirmées

Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées [1], sauf mention contraire. Les définitions des retraitements ainsi que la table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour le premier semestre 2012 sont disponibles dans les Notes.

Chiffres clés du premier semestre 2012

  • Le chiffre d'affaires ajusté du premier semestre 2012 s'établit à 6 413 M€, en hausse de 14,1 % par rapport à l'année précédente (5,2 % sur une base organique).
  • Le résultat opérationnel courant ajusté [2] s'élève à 681 M€ (10,6 % du chiffre d'affaires) à un taux de couverture de 1,32 USD pour 1 euro, soit une hausse de 23 % sur un an. Les éléments non récurrents représentent (19) M€ ; en conséquence, le résultat opérationnel s'établit à 662 M€.
  • Le résultat net ajusté (part du Groupe) progresse de 30 % par rapport au premier semestre 2011 et ressort à 411 M€ (0,99 € par action).
  • Le résultat net consolidé - non ajusté (part du Groupe) s'établit à 315 M€ (0,76 € par action).
  • La dette nette s'élève à 1 129 M€ au 30 juin 2012 et la génération de cash flow libre est de 104 M€. Lors de l'Assemblée générale ordinaire, les actionnaires ont approuvé un dividende de 0,62 € par action. Un acompte sur dividende de 0,25 € a été versé en décembre 2011 et le solde de 0,37 € a été payé en juin.
  • Les activités de services pour moteurs civils augmentent de 8,1 % en USD (en ligne avec les perspectives de hausse proche de 10 % annoncées pour l'ensemble de l'année 2012). Cette progression s'explique par une croissance légèrement supérieure à 10 % du chiffre d'affaires mondial des activités liées aux pièces de rechange de CFM56 et une stabilité de l'activité de services dans les moteurs de forte puissance, qui ont atteint un palier à l'issue de trois années de solide croissance.
  • Les perspectives de l'exercice 2012 sont confirmées, compte tenu de la solide performance du premier semestre et des nouvelles hypothèses de change. Safran prévoit désormais une hausse de son chiffre d'affaires légèrement supérieure à 10 % (à un nouveau taux de change spot moyen estimé de 1,30 USD pour 1 euro), et une progression de son résultat opérationnel courant de l'ordre de 20 % (à un taux de couverture de 1,32 USD pour 1 euro). Bien que l'activité très soutenue de première monte ait absorbé un fonds de roulement important au premier semestre 2012, le cash flow libre devrait représenter environ un tiers du résultat opérationnel courant.

Faits marquants du premier semestre 2012

  • Durant le salon de Farnborough, CFM International a enregistré des commandes et intentions d'achat de près de 1 000 moteurs (742 LEAP et 180 CFM56) pour un montant de plus de 12,6 Mds USD (prix catalogue). Le carnet de commandes de moteurs LEAP compte à ce jour plus de 3 700 unités.
  • Cessna Aircraft Company a sélectionné le turboréacteur de nouvelle génération Silvercrest pour motoriser son nouvel avion d'affaires Citation Longitude. Safran a franchi une étape décisive en débutant l'assemblage du premier moteur, en préparation du premier essai au sol.
  • Herakles : Safran a finalisé le rapprochement de SME (spécialiste des matériaux énergétiques) et de Snecma Propulsion Solide (spécialiste des moteurs à propulsion solide pour missiles et lanceurs). Avec ce nouvel ensemble pleinement intégré, Safran devient l'un des leaders mondiaux dans le domaine de la propulsion à propergol solide dont les technologies sont essentielles pour les missiles balistiques et lanceurs spatiaux.
  • Safran et MTU Aero Engines ont signé un protocole d'accord portant sur la création d'une coentreprise dans le domaine du développement des FADEC et des principales solutions en électronique et logiciels critiques pour les applications aéronautiques.
  • Optronique : Safran a porté à 50 % sa participation dans Sofradir (spécialiste de la matrice infrarouge), concrétisé son accord avec Thales en créant Optrolead et a acquis la société brésilienne Optovac (15 salariés).
  • Safran et Honeywell ont démarré des essais pour leur système électrique de roulage au sol EGTS (Electric Green Taxiing System) sur un Boeing 737NG en partenariat avec la compagnie aérienne allemande TUIfly. En parallèle, des essais approfondis ont été poursuivis sur un A320 d'occasion acquis à cet effet.

 

 

 

***

 

Paris, le 31 juillet 2012 – Le Conseil d'administration de Safran (NYSE Euronext Paris : SAF) s'est réuni à Paris le 30 juillet 2012 pour approuver les comptes du premier semestre 2012.

 

 

 

 

Commentaires du Président-directeur Général

Jean-Paul Herteman a déclaré : « La croissance des marchés de l'aéronautique demeure plus rapide que celle de l'économie mondiale, soutenue par la demande de nouveaux avions de la part des marchés émergents et du besoin d'avions plus économes en kérosène dans les marchés développés, notamment aux États-Unis. Plus de 740 moteurs LEAP ont été commandés lors du salon de Farnborough, ce qui porte à 75 % sa part de marché combinée de la famille monocouloir d'Airbus, de Boeing et de COMAC. La dynamique des Équipements s'intensifie également avec la montée en puissance de la production de programmes récents. Durant les six premiers mois de l'année, notre fleuron historique, le CFM56, s'est encore distingué avec une production record et un chiffre d'affaires pour les pièces de rechange en progression à deux chiffres, tout particulièrement pour la dernière génération de moteurs. Les activités de services vont bénéficier de plusieurs années de croissance grâce à l'importance du parc existant et à l'augmentation des heures de vol. Bien que nos activités de Sécurité soient sensibles aux cycles économiques et aux incertitudes politiques de certaines régions du monde, elles affichent une croissance organique satisfaisante. Notre technologie en rupture, notre envergure et notre diversité devraient être les fondements d'une croissance rentable accrue. Dans l'ensemble, nous avons enregistré une progression de 14 % de notre chiffre d'affaires qui s'est accompagnée d'une croissance de près de 23 % de notre résultat opérationnel courant. Parallèlement, nous avons augmenté de 25 % nos investissements de Recherche et Développement autofinancés et dans le fonds de roulement pour soutenir la hausse des volumes. Notre performance du premier semestre et les perspectives pour 2012 témoignent d'une dynamique positive qui devrait se poursuivre cette année et au-delà. »

Résultats du premier semestre 2012

Safran affiche une solide progression de sa performance au premier semestre 2012. Forte croissance du chiffre d'affaires. Au premier semestre 2012, le chiffre d'affaires de Safran s'élève à 6 413 M€, contre 5 622 M€ au premier semestre 2011, soit une hausse de 14,1 % sur un an (5,2 % sur une base organique). Le chiffre d'affaires du premier semestre 2012 progresse de 791 M€ sur une base publiée, soulignant les performances solides des activités d'Aéronautique et de Sécurité (organique et externe). Sur une base organique, il est en croissance de 291 M€ grâce à une production record de la première monte en aéronautique, à la progression des activités de services et à la dynamique des activités de Sécurité (détection, e-Documents). La croissance organique a été calculée après déduction des chiffres 2012 de la contribution des activités acquises en 2011 et des activités nouvellement consolidées par rapport au périmètre 2011, à taux de change constants. Les calculs suivants ont donc été appliqués :

cpresultat_120731_fr1

L'effet de change favorable de 255 M€ constaté au premier semestre 2012 traduit l'effet positif de conversion des ventes réalisées en devises étrangères, notamment en USD, ainsi qu'un impact de couverture positif dû à une nette amélioration du taux de couverture par le Groupe (1,32 USD pour 1 euro contre 1,38 USD au premier semestre 2011). Progression de la marge opérationnelle courante. Au premier semestre 2012, Safran dégage un résultat opérationnel courant de 681 M€ (10,6 % du chiffre d'affaires), en hausse de 23 % par rapport aux 554 M€ (9,9 % du chiffre d'affaires) du premier semestre 2011. Après prise en compte des effets de change positifs (71 M€) et des acquisitions et activités nouvellement consolidées (23 M€), la croissance organique ressort à 33 M€, soit 6,0 % d'une année sur l'autre. Cette progression est principalement réalisée grâce aux activités de propulsion et équipements aéronautiques (croissance solide de la première monte et tendances à la hausse dans les services aéronautiques) et à un retour à la rentabilité des activités d'avionique (Défense). Les éléments non récurrents s'élèvent à (19) M€ au premier semestre 2012. Ils comprennent (12) M€ de coûts d'intégration essentiellement liés à MorphoTrust et (7) M€ de provisions pour créances sur Hawker Beechcraft qui a sollicité en mai 2012 une protection dans le cadre du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

cpresultat_120731_fr2

Le résultat net ajusté (part du Groupe) progresse de 30 % sur une base annuelle. Il s'élève à 411 M€ soit 0,99 € par action, comparé à 317 M€ (0,79 € par action) au premier semestre 2011. Outre la croissance du résultat opérationnel courant, cette variation comprend :

  • Des frais financiers nets de (79) M€, dont (28) M€ de coût de la dette.
  • Une charge d'impôts de (170) M€ (taux d'imposition effectif de 29 %).

Dividendes distribués aux actionnaires

Lors de l'Assemblée générale du 31 mai 2012, les actionnaires ont approuvé un dividende de 0,62 € par action. Un acompte sur dividende (0,25 € par action) a été versé en décembre 2011, et un paiement supplémentaire de 0,37 € par action a été effectué en juin 2012.

Structure bilantielle et trésorerie

Les opérations ont généré 104 M€ de cash flow libre. La dette nette s'élève à 1 129 M€ au 30 juin 2012, comparée à une dette nette de 997 M€ au 31 décembre 2011. La génération de cash flow libre de 104 M€ découle d'une capacité d'autofinancement de 875 M€ qui a été consacrée à une augmentation de (305) M€ du besoin en fonds de roulement afin de soutenir la progression de la production, ainsi que les dépenses d'investissement (199 M€) et les frais de R&D. Les autres principales sorties de trésorerie de l'exercice correspondent au paiement d'un dividende de 154 M€ (0,37 € par action) aux actionnaires de la société mère et à des acquisitions (principalement une participation complémentaire de 10 % dans Sofradir, pour un montant de 24 M€). Le produit net de la cession d'actions autodétenues dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan d'Épargne Groupe à effet de levier a été de 118 M€ au premier semestre 2012. Le placement privé obligataire américain de 1,2 Md USD a eu un effet de conversion défavorable de (50) M€ sur la dette nette exprimée en euro. Safran disposait au 30 juin 2012 d'une trésorerie d'un montant de 1,9 Md€ ainsi que de facilités de crédit confirmées et non tirées de 2,55 Mds€.

Recherche & Développement

Les dépenses totales de R&D (y compris celles financées par les clients) atteignent 0,7 Md€. L'effort de R&D autofinancée (avant le Crédit d'Impôt Recherche) s'établit à (476) M€, soit 7,4 % du chiffre d'affaires au premier semestre 2012, en hausse de 94 M€ par rapport au premier semestre 2011. Il reflète une augmentation des dépenses liées aux nouveaux programmes (notamment les moteurs LEAP et Silvercrest, mais aussi les équipements de l'A350), alors que d'autres programmes de R&D approchent de leur terme (A400M et SSJ100). L'impact sur le résultat opérationnel courant après CIR et activation est de 237 M€, en baisse de 15 M€ par rapport à l'année dernière.

Perspectives

La solide performance du premier semestre et les nouvelles hypothèses de change euro/dollar confirment les perspectives pour l'exercice 2012. Safran prévoit désormais une hausse de son chiffre d'affaires légèrement supérieure à 10 % (à un nouveau taux de change spot moyen estimé de 1,30 USD pour 1 euro), et une augmentation du résultat opérationnel courant d'environ 20 % (à un taux de couverture de 1,32 USD pour 1 euro). Le cash flow libre devrait représenter près d'un tiers du résultat opérationnel courant après prise en compte de l'augmentation prévue des frais de R&D et du besoin en fonds de roulement affectés à l'augmentation des cadences d'équipements de première monte. Ces perspectives 2012 sont basées sur les hypothèses suivantes :

  • Hausse significative des livraisons de première monte en aéronautique.
  • Croissance des activités de services pour moteurs civils, proche de 10 % (en USD).
  • Effort supplémentaire de R&D d'environ 200 M€ (par rapport à 2011).
  • Croissance des activités de Sécurité, notamment grâce à l'apport de MorphoTrust (anciennement L-1 ID).
  • Amélioration de la profitabilité en Défense, notamment en avionique.
  • Poursuite du redressement des activités Équipements aéronautiques.
  • Développement de la démarche Safran+ d'amélioration des coûts et de réduction des frais généraux.

Couvertures de change

Au premier semestre 2012, le Groupe a parachevé son programme de couverture de change pour 2013 tout en augmentant son exposition nette anticipée. Le programme de couverture de change pour 2014 est presque terminé, et le Groupe a encore amélioré les taux de couverture et les volumes pour 2015. Au 18 juillet 2012, le portefeuille de couvertures fermes s'élevait à 15,4 Mds USD, ce qui représente une hausse de 600 M€ sur les six derniers mois. Informations annuelles :

  • 2012 est intégralement couvert : exposition nette de 4,3 Mds€ et taux de couverture de 1,32 USD pour 1 euro (inchangé).
  • 2013 est intégralement couvert : augmentation de 300 M€ de l'exposition nette estimée à 5,0 Mds€ avec un taux de couverture de 1,29 USD pour 1 euro (inchangé).
  • 2014 est presque intégralement couvert : sur la base d'une exposition nette estimée de 5,2 Mds€, la couverture de 4,9 Mds€ à 1,29 USD devrait atteindre 5,2 Mds USD à 1,28 USD tant que le taux de couverture euro/dollar reste inférieur à 1,52 pour le reste de 2012.
  • 2015 progresse de façon satisfaisante : sur la base d'une exposition nette estimée de 5,2 Mds€, la couverture actuellement de 2,6 Mds USD au taux de 1,26 USD augmentera à 3,9 Mds USD tant que le taux de couverture euro/dollar reste inférieur à 1,39 pour le reste de 2012 et 2013. Le taux de couverture anticipé moyen est inférieur ou égal à 1,28 USD (contre 1,30 USD précédemment).

Commentaires sur l'activité

  • Propulsion aéronautique et spatiale
    Le chiffre d'affaires augmente de 9,7 % au premier semestre 2012 pour s'établir à 3 266 M€ (3,1 % sur une base organique), contre 2 977 M€ au premier semestre 2011. Cette hausse s'explique par la forte croissance des activités de première monte pour les moteurs civils, avec une production record du moteur CFM56 et une solide progression des activités de services pour les moteurs civils et les turbines d'hélicoptères. Les livraisons de nouveaux moteurs CFM56 s'élèvent à 723, en augmentation de 87 unités par rapport au premier semestre 2011. Les activités militaires accusent un recul de leur chiffre d'affaires qui reflète une lenteur des livraisons de première monte en début d'année, et une base de comparaison défavorable pour les services. En excluant la contribution de SNPE Matériaux Énergétiques (SME), le chiffre d'affaires de la propulsion spatiale et de missiles baisse au premier semestre en raison de la diminution du nombre de lancements.

Au premier semestre 2012, la part du chiffre d'affaires généré par les services représente 47,3 % des activités de Propulsion aéronautique. Le chiffre d'affaires des activités de services pour moteurs civils augmente de 8,1 % en USD, tiré par une progression légèrement supérieure à 10 % du chiffre d'affaires mondial lié aux pièces de rechange du CFM56. Les moteurs CFM56 de seconde génération affichent une forte hausse du nombre de passages en atelier ainsi que du montant facturé par passage. En revanche, le passage en atelier des moteurs de première génération connait une baisse structurelle. Le résultat opérationnel courant au premier semestre 2012 ressort à 512 M€ (15,7 % du chiffre d'affaires), en hausse de 20,8 % par rapport à la même période l'année dernière (424 M€, soit 14,2 % du chiffre d'affaires). Cette progression est due à une bonne activité des services pour moteurs civils et à la montée en puissance des contrats de maintenance à l'heure de vol pour les turbines d'hélicoptères. Elle s'explique également par un accroissement des volumes et de la recette unitaire des moteurs civils. La contribution de SME (sur 3 mois) est de 71 M€ en chiffre d'affaires et de 9 M€ (12,7 % du chiffre d'affaires) en résultat opérationnel courant.

  • Équipements aéronautiques
    Les activités Équipements aéronautiques réalisent un chiffre d'affaires de 1 787 M€ au premier semestre 2012, en hausse de 18,8 % (11,6 % sur une base organique) par rapport à la même période en 2011.

Une progression du chiffre d'affaires est observée pour toutes les activités qui ont bénéficié de l'augmentation de la production de première monte (notamment pour les programmes Boeing 787 et A380) et de la poursuite du rebond du marché des avions d'affaires. Les livraisons de petites nacelles augmentent fortement (32 %), ainsi que celles des nacelles pour l'A380 (60 unités au premier semestre 2012 contre 54 nacelles à la même période l'année dernière) et des inverseurs de poussée pour l'A330. Les activités de câblage et de trains d'atterrissage ont enregistré de solides performances, tirées par la montée en puissance de la production pour toutes les lignes de produits. Au premier semestre 2012, le chiffre d'affaires généré par les activités de services augmente de 5,3 % par rapport au premier semestre 2011, porté par une hausse des services en aéronautique civile, notamment les freins carbone, où la part de marché du Groupe continue de progresser. Le résultat opérationnel courant au premier semestre 2012 est de 134 M€ (7,5 % du chiffre d'affaires), en hausse de 35,4 % par rapport à celui de la même période l'année dernière (99 M€, soit 6,6 % du chiffre d'affaires). Cette amélioration significative a été réalisée principalement grâce à l'effet favorable du mix et du volume, avec la montée en puissance de la première monte, sur les nacelles, les systèmes d'atterrissage et de câblage.

  • Défense
    Le chiffre d'affaires des activités de Défense au premier semestre 2012 s'établit à 640 M€, en augmentation de 2,6 % par rapport au premier semestre 2011 (stable sur une base organique). Le chiffre d'affaires des activités d'avionique augmente grâce à une hausse des livraisons de kits AASM et à une solide activité en navigation inertielle. Cette évolution est toutefois partiellement neutralisée par la baisse du chiffre d'affaires des activités d'optronique, due à une base de comparaison défavorable avec le premier semestre 2011 pour les jumelles infrarouge de longue portée destinées aux marchés export. Les livraisons d'équipements optroniques portables accusent un net repli durant le semestre, en raison notamment de la réduction du budget militaire aux États-Unis.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 45 M€ au premier semestre 2012 (7,0 % du chiffre d'affaires), en hausse de 45,2 % par rapport aux 31 M€ enregistrés au premier semestre 2011 (5,0 % du chiffre d'affaires). Le retour très encourageant à la rentabilité des activités d'avionique tient à l'effet favorable du mix et du volume, conjugué à une réduction attendue de longue date des frais généraux et administratifs et des coûts de production. Bien qu'en baisse par rapport à l'année dernière, les activités d'optronique continuent de générer un résultat solide grâce au niveau élevé des livraisons d'équipements FELIN (Fantassin à Équipement et Liaisons Intégrées) pour l'armée française. Safran Electronics maintient l'équilibre opérationnel depuis l'année dernière.

  • Sécurité
    Les activités de Sécurité enregistrent un chiffre d'affaires de 719 M€ au premier semestre 2012, en hausse de 41,3 % par rapport à la même période l'année précédente. Sur une base organique, le chiffre d'affaires augmente de 6,1 % grâce aux activités de détection et e-Documents. Les activités e-Documents poursuivent leur progression dynamique sur le marché bancaire d'Amérique latine grâce à l'adoption de la norme EMV (Europay, Mastercard et Visa), avec des prix unitaires plus élevés. Les activités de détection enregistrent de bonnes performances, tirées par le renouvellement des commandes de la TSA (Transportation Security Administration) de tomographes CTX à haut débit sur l'ensemble des États-Unis. Les activités d'identification biométrique sont stables dans l'ensemble, tandis que la mise en oeuvre de quelques contrats remportés récemment dans des pays émergents a été reportée de quelques mois, voire à l'année prochaine, en raison des incertitudes politiques régnant dans certaines régions. Les perspectives demeurent solides. Par exemple, un contrat de 7 ans a été signé avec le Chili dans le domaine des solutions d'identification pour un montant de 300 M USD qui commencera à être perçu fin 2013.

Le résultat opérationnel courant au premier semestre 2012 progresse de 11,9 % et s'établit a 66 M€ (9,2 % du chiffre d'affaires) contre 59 M€ (11,6 % du chiffre d'affaires) à la même période l'année dernière. La hausse du résultat s'explique par la migration vers des produits haut de gamme dans les activités e-Documents et par le mix favorable dans les activités de détection, avec une augmentation des volumes de tomographes CTX à haut débit. La contribution positive croissante de MorphoTrust a été intégralement neutralisée par la fin de certains contrats dans le domaine de la police judiciaire, et par le report de nouveaux contrats dans les solutions d'identification. La contribution de L-1 Identity Solutions (sur 6 mois) est de 160 M€ en chiffre d'affaires et de 13 M€ (8,1 % du chiffre d'affaires) en résultat opérationnel courant. En USD, le chiffre d'affaires s'établit à 207 M USD et l'EBITDA courant à 29 M USD.

Événements récents

Acquisition de Cassis : Safran a acquis Cassis International, un pionnier et leader dans le domaine des services TSM (Trusted Service Management – fourniture de services de confiance). Basée à Singapour, la société compte 82 employés et dispose de filiales en Malaisie, en France, en Corée du Sud et aux États-Unis. Cassis rejoindra les activités e-Documents de la Sécurité.

Agenda

  • Chiffre d'affaires T3 2012 : 25 octobre 2012
  • Résultats annuels 2012 : 21 février 2013

*****

Safran organise aujourd'hui à 8h30, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers, les investisseurs et les journalistes. Pour participer, composer le 01 70 77 09 37 depuis la France, ou le +44 203 367 9461 depuis le Royaume-Uni et les autres pays. Une ré-écoute sera disponible au +33 1 72 00 15 01, au +44 203 367 9460 et au +1 877 642 3018 (code d'accès 277799#). Le communiqué de presse, la présentation et les états financiers consolidés sont disponibles sur le site Internet à l'adresse www.safran-group.com.

*****

Chiffres clés

cpresultat_120731_fr3
cpresultat_120731_fr4
cpresultat_120731_fr5
cpresultat_120731_fr6
cpresultat_120731_fr7
cpresultat_120731_fr8
cpresultat_120731_fr9
cpresultat_120731_fr10
cpresultat_120731_fr11

Notes

[1] Données ajustées
Afin de refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit, en parallèle à ses comptes consolidés, un compte de résultat ajusté. Le compte de résultat consolidé du Groupe Safran est ajusté des incidences :

  • de l'allocation du prix d'acquisition réalisée dans le cadre des regroupements d'entreprises. Ce retraitement concerne depuis 2005 les dotations aux amortissements des actifs incorporels liés aux programmes aéronautiques, réévalués lors de la fusion Sagem/Snecma. À compter de la publication des comptes semestriels 2010, le Groupe a décidé de retraiter l'impact de l'allocation du prix d'acquisition des regroupements d'entreprises, notamment les dotations aux amortissements des actifs incorporels, comptabilisés lors de l'acquisition, sur des durées d'amortissement plus longues, justifiées par la durée des cycles économiques du Groupe ;
  • de la valorisation au prix du marché des instruments dérivés de change, afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe :
    • le chiffre d'affaires net des achats en devises est ainsi valorisé au taux de couverture effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en oeuvre de la stratégie de couverture,
    • la comptabilisation de la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change non dénoués à la clôture de l'exercice est neutralisée.

Table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté, pour le 1er semestre 2012 :

cpresultat_120731_fr12

Il est rappelé que seuls les états financiers consolidés font l'objet d'un examen limité par les commissaires aux comptes, y compris les agrégats chiffre d'affaires et résultat opérationnel fournis en données ajustées dans la note 4 « Information sectorielle » des états financiers semestriels consolidés. Les données financières ajustées, autres que celles fournies dans la note 4 « Information sectorielle » des états financiers consolidés, font l'objet de travaux de vérification au titre de la lecture d'ensemble des informations données dans le rapport financier semestriel. [2]

Résultat opérationnel courant
Afin de mieux refléter les performances opérationnelles récurrentes, ce sous-total nommé « résultat opérationnel courant » exclut les éléments (charges et produits) qui ont peu de valeur prédictive du fait de leur nature, fréquence et/ou importance relative (pertes/reprises de pertes de valeur, plus et moins-value de cessions d'activités et autres éléments inhabituels et/ou significatifs).

*****

Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines Aérospatial (propulsion, équipements), Défense et Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie près de 60 000 personnes pour un chiffre d'affaires de 11,7 milliards d'euros en 2011. Composé de nombreuses sociétés, le groupe Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l'évolution des marchés, le Groupe s'engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2011 un investissement de 1,3 milliard d'euros. Safran est une société cotée sur NYSE Euronext Paris et fait partie de l'indice CAC 40.

Pour plus d'informations, www.safran-group.com / Suivez @SAFRAN sur Twitter Contact Presse
Catherine Malek
Tel : +33 (0)1 40 60 80 28 Email:catherine.malek@safran.fr Contact Analystes et Investisseurs
Pascal Bantegnie
Tel : +33 (0)1 40 60 80 45 Email :pascal.bantegnie@safran.fr
Antoine-Pierre de Grammont
Tel :+33 (0)1 40 60 80 47 Email :antoine-pierre.degrammont@safran.fr Safran
2, bd du Général Martial Valin
75724 Paris Cedex 15 - France

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer