Safran Herakles, leader mondial de la propulsion solide

Safran a finalisé le 1er mai dernier le rapprochement de ses deux filiales SME (SNPE Matériaux Energétiques) et SPS (Snecma Propulsion Solide) donnant naissance au n°2 mondial de la propulsion solide, baptisé Herakles. Explications de Philippe Schleicher, Président-directeur général de la nouvelle société.

Comment est organisée Herakles ?
Philippe Schleicher : Safran Herakles, incluant ses filiales et ses participations (Pyroalliance, Structil, Roxel, Europropulsion, Regulus, Suzhou SME-ChangQing), constituent un ensemble comptant plus de 3 000 salariés répartis dans douze sites. Son organisation industrielle se structure autour de cinq domaines d'activité : la propulsion stratégique, la propulsion tactique, la propulsion spatiale, l'aéronautique et les composites thermostructuraux, l'industrie et les composites à matrices organiques.

Qu'est-ce que la création d'Herakles va apporter ?
Ph. S. : Avec le rapprochement des sociétés SME (spécialiste des matériaux énergétiques) et SPS (spécialiste des moteurs à propulsion solide pour missiles et fusées), Safran a pour ambition de donner naissance à un leader mondial de la propulsion à propergol solide. La création d'Herakles permet d'intégrer au sein d'une seule et même entité économique et juridique les activités françaises de matériaux énergétiques et de moteurs missiles / fusées, et renforce ainsi le positionnement international et les atouts concurrentiels de Safran dans ces domaines.

Quels sont les principaux atouts d'Herakles ?
Ph. S. : En réunissant près de 500 experts en R&D et en s'appuyant sur deux laboratoires de renommée mondiale – son centre de recherches du Bouchet (CRB) et le laboratoire des composites thermostructuraux (LCTS) –, la société Herakles, qui constitue le Centre d'Excellence du Groupe pour les composites thermostructuraux, renforce également la capacité d'innovation du Groupe.

Les perspectives de la société Herakles sont à la fois solides dans un futur proche et prometteuses à long terme. En effet, les activités spatiales et de défense affichent une bonne stabilité au cours des prochaines années. Mais nous sommes également présents sur des marchés fortement concurrentiels, celui des générateurs d'airbags pour véhicules automobiles et celui des moteurs pour missiles tactiques, pour lesquels nous devrons proposer des solutions innovantes. Par ailleurs, nous travaillons d'ores et déjà sur les briques technologiques permettant d'être prêts pour une éventuelle nouvelle génération de lanceurs Ariane ou sur des évolutions des missiles balistiques.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer