Safran se mobilise pour l’emploi des personnes handicapées

Postes adaptés, campagne d’affichage, coaching, programmes d’accompagnement en alternance : depuis plusieurs années, Safran s’engage pour l’insertion des personnes handicapées dans le Groupe. Bilan et perspectives par Jean-Luc Bérard, Directeur des Ressources Humaines de Safran.

Quel bilan tirez-vous de la participation de Safran à la 15e Semaine pour l'emploi des personnes handicapées ?
Un bilan très positif, dans le droit-fil de l'engagement qui a été le nôtre, sur le terrain du handicap, depuis plusieurs années. La majorité des entités du Groupe se sont mobilisées : sites de production, structures administratives, équipes de R&D... Au total, 39 établissements ont participé, sous la forme d'une centaine d'actions très diverses : pièces de théâtre, quizz, ateliers, rencontres, etc. Nous avons également lancé plusieurs actions de recrutement, notamment dans le cadre du Forum "Adapt" à Paris qui fut le principal événement de la semaine en matière de recrutement de personnes handicapées, mais aussi en nous appuyant sur l'opération "Job studio" de l'Agefiph*, qui consiste à proposer un coaching spécifique à des personnes handicapées en recherche d'emploi. Enfin, une campagne d'affichage interne a été mise en place en partenariat avec l'Agefiph*, pour laquelle des salariés du Groupe ont accepté de poser sous le slogan " Chez Safran, nous sommes 1 579 travailleurs handicapés, et c'est normal." Plus de 1 000 affiches ont été diffusées dans l'ensemble de nos établissements.

Pouvez-vous évoquer les autres réalisations et projets de Safran dans ce domaine ?
Il faut d'abord rappeler qu'en 2010 nous avons signé pour deux ans une convention Groupe avec l'Agefiph pour l'insertion et le maintien dans l'emploi des personnes handicapées. Cela s'est traduit par un effort particulier sur l'emploi des handicapés. Ceux-ci représentent aujourd'hui 4,4 % de notre effectif en France. Ce chiffre, qui nous situe au dessus de la moyenne nationale française, résulte d'une politique initiée depuis longtemps : les sociétés du Groupe ont toujours eu pour tradition d'accueillir des personnes handicapées dans leurs usines, en adaptant, s'il était nécessaire, des postes de travail.
Ainsi en 2006, Safran a lancé, via sa Fondation pour l'insertion, le projet "Elan" qui a déjà permis d'accueillir 131 alternants handicapés au sein des sociétés du Groupe. Au cours des derniers mois, dix personnes ayant un handicap mental ont suivi une formation qualifiante pendant une année chez Messier-Bugatti-Dowty, à Molsheim. A l'issue de cette formation neuf personnes ont pu obtenir un diplôme professionnel d'Agent de Fabrication Industrielle (AFI). Je citerai aussi les actions conduites tout au long de l'année, en partenariat avec des structures comme les ESAT**, spécialisées dans l'insertion sociale des handicapés.
Afin d'être encore plus exemplaires sur ce terrain, nous négocions actuellement avec les organisations syndicales un projet d'accord de Groupe sur le handicap qui définira précisément les engagements en termes de recrutement, de maintien dans l'emploi des personnes handicapées, etc. Nous avons bon espoir qu'il aboutisse en 2012.

En quoi cette politique handicap s'inscrit-elle dans la culture d'entreprise de Safran?
Si nous avons développé une politique active d'insertion et d'accès à l'emploi en faveur des personnes handicapées, c'est parce que notre Groupe s'est toujours caractérisé par une forte culture de responsabilité citoyenne et de valorisation des femmes et des hommes. Cette culture, notre Président-directeur général, Jean-Paul Herteman, l'a encore réaffirmée en novembre 2010 lorsqu'il a signé la Charte de la Diversité pour Safran, charte qui engage le Groupe sur tous les aspects de la diversité culturelle, ethnique et sociale.

* Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées.
** Etablissement et Service d'Aide par le Travail

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer