Matériaux composites : un pôle de compétences pour Safran

En créant la Direction Safran Composites, Safran s’est doté d’un pôle d’excellence dédié aux technologies composites, en progression constante dans l’industrie aéronautique. Marc Gouny, Directeur de Safran Composites, donne les clés de cette nouvelle organisation, pensée pour répondre aux nouveaux enjeux du transport aérien.

A quels enjeux répond la création de la Direction Safran Composites ?
A l'heure du développement de technologies de rupture pour rendre le transport aérien plus respectueux de l'environnement, les matériaux composites en constituent un des apports majeurs. Le groupe Safran qui utilise des matériaux composites depuis 1980, notamment dans les nacelles, a donc décidé de se doter d'un centre d'expertise en matériaux composites avec pour objectif de devenir un acteur de premier plan dans ce domaine. Le Groupe vise un développement massif des matériaux composites dans l'ensemble de ses produits comme certaines pièces critiques du nouveau moteur LEAP. C'est ce à quoi s'attache cette entité dédiée à la recherche, à la conception et au développement des procédés des futurs produits en composites des sociétés du Groupe.

Quels sont les objectifs et les missions de cette nouvelle entité ?
L'objectif premier de cette nouvelle entité est de permettre au groupe Safran d'acquérir une position d'industriel de premier plan dans le domaine des matériaux composites en validant de nombreuses technologies innovantes, en explorant de nouveaux axes de recherche, comme les résines « tièdes » à meilleure tenue aux hautes températures, et en s'appuyant sur un réseau de partenaires (universités, laboratoires de recherche, PME spécialisées…). Parmi ses nombreuses missions, les plus importantes consistent à accroître l'avance du Groupe dans certaines technologies différenciantes, comme le tissé 3D, développer de nouveaux outils de calcul ou de simulation, mettre au point de nouveaux composants de base qui permettront d'étendre les applications des composites aux pièces aéronautiques les plus sollicitées, mécaniquement ou thermiquement (compresseurs, trains d'atterrissage, etc.).

Qu'est-ce qui caractérise selon vous cette nouvelle organisation ?
Aujourd'hui il ne s'agit plus de transférer une conception vers une autre, c'est-à-dire celle du métallique vers le composite, mais bien de penser et concevoir « composites ». En effet, le composite est un matériau dont les caractéristiques s'élaborent pendant le process de fabrication de la pièce, exigeant ainsi une mise en jeu simultanée de compétences multiples : chimie et physique des matériaux, conception et calcul, simulation, outillage de mise en oeuvre, moyens de contrôle, etc. Cette organisation du travail en plateaux constitue une approche industrielle indispensable pour ce vaste chantier.
Autre caractéristique marquante : la structure transverse Groupe du modèle d'organisation industrielle. Cette approche permet de mutualiser et de partager les compétences de chaque société de Safran, et de capitaliser ces échanges pour la mise en oeuvre de nouvelles applications. Je citerai en exemple les textures carbone : développées pour la propulsion solide, elles ont été appliquées aux freins carbone avec le succès mondial que l'on connaît…

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer