Airbus renouvelle sa confiance à Messier-Bugatti-Dowty

Au mois de juillet dernier, Messier-Bugatti-Dowty (groupe Safran) annonçait le renouvellement de son contrat avec Airbus pour la fourniture des atterrisseurs des A320, poursuivant ainsi un partenariat engagé depuis vingt ans.

En choisissant à nouveau Messier-Bugatti-Dowty comme fournisseur des trains d'atterrissage avant et principaux de la famille A320, y compris l'A320neo, Airbus inscrit dans la durée un partenariat déjà bien établi. « Nous travaillons avec Airbus depuis l'entrée en service de l'A300, rappelle Gilles Bouctot, directeur général adjoint et directeur de la division « Trains d'atterrissage et intégration ». Depuis, nous avons largement démontré notre capacité à fournir un produit performant et fiable. » Airbus représente en effet aujourd'hui 60 % de cette activité de Messier-Bugatti-Dowty qui équipe toute la gamme des monocouloirs de l'avionneur européen, ainsi que les A330, A340, A380 (train avant) et l'A350-800/900 (trains principaux).

Des performances améliorées
Les deux partenaires ont construit au fil des ans une relation de proximité et de confiance qui a facilité les échanges lors de la préparation du nouveau contrat. « Les évolutions opérationnelles de l'A320neo exigeront des atterrisseurs encore plus robustes, explique Gilles Bouctot. Nous avons commencé à étudier avec Airbus les performances attendues sur ce plan. » Plus résistants, et d'une fiabilité accrue, ces nouveaux atterrisseurs bénéficieront d'intervalles d'entretien plus longs : douze ans contre dix auparavant entre chaque grande visite en atelier. « Pour répondre à un pré-requis d'Airbus, nous avons pris soin de garantir la communalité* entre les équipements des flottes actuelles et futures afin de faciliter la certification qui relève de l'avionneur », précise Gilles Bouctot.

Prêts pour l'A320neo
Cette nouvelle version d'atterrisseurs équipera les Airbus A320 à partir de 2014, soit un an avant l'entrée en service prévue de l'A320neo. « Cette stratégie nous permettra d'acquérir et de bénéficier ainsi d'un premier retour d'expérience, indique Gilles Bouctot. Dès 2013, nous introduirons progressivement les nouveaux trains sur nos lignes de production avant de monter en cadence. » Ce contrat ouvre à l'équipementier aéronautique les portes d'un marché prometteur : plus de 8 000 A320 – incluant la version remotorisée – ont déjà été commandés à Airbus.

* Le concept de communalité a été développé par Airbus. Il consiste à disposer d'équipements présentant des caractéristiques communes pour toute une gamme d'appareils. Les pilotes peuvent alors piloter indifféremment différents types d'avions, offrant une plus grande flexibilité aux compagnies aériennes.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer