L’Ardiden 3 prêt au décollage

L’annonce au mois d’avril dernier de la fourniture de moteurs Ardiden 3G à Russian Helicopters pour équiper une nouvelle génération d’hélicoptères augure d’un bel avenir pour le dernier-né de Turbomeca (groupe Safran) sur un marché estimé entre 4 000 et 5 000 hélicoptères dans les vingt prochaines années.

« Le développement de l'Ardiden 3, destiné à la propulsion d'hélicoptères lourds, bénéficie de l'expérience acquise avec l'Ardiden 1, explique Cyril Volte, responsable de ce programme. L'architecture générale reste la même avec un double compresseur centrifuge adossé à une turbine libre. » Seule différence notable, ce moteur fonctionnera sans bloc de réduction. Le bilan de masse démontre que pour cette puissance, il est préférable de gérer la réduction des tours (passage de 21.000 tours/minute en sortie de turbine à 300 ou 400 tours/minutes au rotor) au niveau de la boîte de transmission principale. « Nous visons une réduction de 10 à 15% de la consommation de carburant par rapport aux moteurs actuels dans cette gamme de puissance, précise Cyril Volte. L'Ardiden 3 offrira également une réduction notable des émissions gazeuses ainsi qu'un très haut niveau de fiabilité. »

Chine et Russie
Si l'Ardiden 3 est un moteur bien né sur le plan technique, sa carrière commerciale démarre également sous les meilleurs auspices, avec deux importants programmes menés en coopération avec des partenaires chinois et russe.
« Fin 2007, l'hélicoptériste chinois Avic 2 est venu nous proposer de motoriser le Z-15, version chinoise de l'EC175, rappelle Cyril Volte. Nous avons alors offert une coopération à parts égales sur l'Ardiden 3C, appelé localement WZ-16, les Chinois développant les parties froides, et Turbomeca gardant la responsabilité des parties chaudes » (chambre de combustion et turbine haute pression, ndr). La certification du moteur par les autorités chinoises est prévue pour 2013.
Autre succès : celui remporté auprès de Russian Helicopters pour motoriser la dernière version de ses hélicoptères multirôles Ka-62, hélicoptères biturbines de nouvelle génération. Des contrats, signés le 27 avril dernier, portent sur la fourniture d'au moins 308 moteurs Ardiden 3G dont le développement se poursuit conformément au calendrier prévu. Avec en ligne de mire, une certification EASA prévue en 2013.

Voir la vidéo sur le site de Safran au Bourget 2011

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer