Mini moteur, maxi efficacité

Certifié par l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA) au mois de janvier 2011 et la Federal Aviation Administration (FAA) le 8 avril dernier, le moteur SMA SR305-230E a cumulé 3 000 heures d’essai au sol et en vol. Thierry Hurtes, PDG de SMA1 (groupe Safran), explique en quoi ce moteur de 230 chevaux offre une alternative économique intéressante à l’offre concurrente.

Que signifie pour SMA la certification du moteur SR305-230E ?
Nous bénéficions d'une position avantageuse car nous sommes les pionniers dans le domaine des moteurs d'avion diesel, conçus, développés et assemblés par SMA. Grâce à cette certification, nous disposons désormais d'une longueur d'avance sur nos concurrents. Prêts à commercialiser ce moteur, nous établissons des contacts avec des constructeurs majeurs de l'aviation générale afin d'équiper leurs appareils dès la chaîne de montage. Si les évaluations en vol par les constructeurs se déroulent bien et les programmes avion dans les temps, la phase d'industrialisation du SR305-230E sera lancée fin 2011 avec un objectif de 200 à 250 moteurs par an en 2013-2014.

Quels sont les points forts et les particularités du programme ?
Le SR305-230E est un moteur diesel, comme son prédécesseur le SR305-230-1 qui a été développé dès 1998, actuellement en exploitation. L'essence destinée à l'aviation générale (AvGas) qui a un coût de plus en plus élevé et contient du plomb en forte quantité, devrait disparaître à moyenne échéance. L'idée est donc d'exploiter le kérosène, utilisé pour les gros porteurs et disponible sur tous les aérodromes. Ce carburant (Jet A) est similaire au gas-oil et parfaitement adapté à des moteurs à cycle diesel.
En outre, les moteurs diesel tournent lentement (2 200 tours / minute) et n'ont par conséquent pas besoin de réducteur d'hélice. Ces moteurs consomment moins et leur carburant s'avère être aussi moins cher. Pour un moteur de 230 cv, le gain est de 42 % en volume de consommation et de plus de 50% en coût ! Le prix du moteur est donc amorti avant même la première révision des 2 400 heures de vol. Ajoutons à cela que le SR305-230E offre des performances égales - voire supérieures - à celles d'un moteur à essence turbocompressé de sa classe et que l'intervalle de maintenance se révèle plus espacé.

Quels sont les projets de SMA à court et moyen termes ?
Notre premier objectif est de placer le moteur en première monte sur un avion à fort potentiel commercial. SMA pourra ensuite envisager des développements complémentaires, nécessaires pour créer une gamme de produits couvrant tous les besoins du marché. Comme, par exemple, un moteur 6 cylindres de 300-350 cv destiné à de gros bimoteurs à usage professionnel. Par ailleurs, nous nous tenons prêts pour l'ouverture prochaine du marché chinois du vol privé où tout est à faire, ce qui représente un potentiel immense !

___

SMA (Société de Motorisations Aéronautiques). Cette filiale de Snecma (groupe Safran) développe, produit et commercialise un nouveau type de moteur aéronautique à pistons destiné à l'aviation générale. Sa technologie diesel consommant des carburants standards (Jet A/A1), répond aux préoccupations actuelles et futures de ce marché.

www.smaengines.com

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer