Quand deux musées de l’air se rencontrent

Le Musée Aéronautique et Spatial Safran a reçu le 28 mars dernier la visite de Catherine Maunoury, directrice du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. Jean-Paul Herteman, Président du directoire du groupe Safran l’a lui-même accueillie pour une visite guidée.

Catherine Maunoury, qui dirige le Musée de l'Air et de l'Espace (MAE) depuis le mois de juin 2010, a été selon ses propres termes « emballée » par le Musée aéronautique et spatial Safran situé à Villaroche (Seine et Marne), dans l'enceinte du site de production des moteurs CFM56. Elle y a apprécié tout particulièrement la muséographie : « Les moteurs sont si beaux ; ainsi présentés ils feraient de splendides sculptures » ainsi que la présentation des pièces qu'elle a trouvée « très pédagogique et donc bien adaptée au jeune public ».
Catherine Maunoury a aussi indiqué à la sortie de sa visite que les moteurs d'avions « sont l'expression de ce que les Français, à la pointe du progrès depuis le début de l'aventure aéronautique, sont capables de faire, d'inventer, de construire et d'innover ».

Echange de bons procédés
Des liens étroits unissent depuis longtemps les deux établissements. Déjà en juin 1985, une convention était signée entre le Musée de l'Air et de l'Espace et Snecma, qui souhaitait constituer une collection des moteurs à pistons Gnome et Gnome & Rhône, deux sociétés mères du Groupe. Cet accord prévoyait la restauration de moteurs à pistons appartenant au Musée de l'Air et de l'Espace par des bénévoles de Snecma. En échange, ceux-ci conservaient un exemplaire de chaque moteur remis à neuf en vue de constituer les collections du futur musée aéronautique et spatial de Safran…

Moins d'un an après la signature de la convention, le Musée de l'Air et de l'Espace recevait son premier moteur restauré.

« Une véritable volonté d'échanger »
Aujourd'hui ces liens se renforcent et se prolongent : « Le Musée Safran, avec sa collection de moteurs, et le Musée de l'Air et de l'Espace avec sa collection d'avions, sont tout-à-fait complémentaires et racontent finalement la même histoire : celle de la conquête du ciel et de l'espace. », a déclaré Madame Maunoury à l'issue de sa visite. C'est dans une véritable volonté d'échanger que le Carrefour de l'Air, premier rassemblement des musées aéronautiques français, auquel le musée Safran participait, a été organisé les 26 et 27 mars par le MAE.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer