Techspace Aero invente le rotor du futur

Les recherches en matière de réduction de masse ont conduit Techspace Aero (groupe Safran) à mettre au point un nouveau type de rotor pour ses compresseurs basse pression : le Bladed druM, en abrégé BluM®. Léger et innovant, il s’inscrit dans la préparation des boosters de nouvelle génération dont la société s’est fait une spécialité. Explications avec Eric Marot, chef de projet Blisk & BluM.

Techspace Aero travaille actuellement sur une nouvelle architecture du rotor du compresseur basse pression appelée Bladed druM. Qu'apporte-t-elle de nouveau par rapport aux solutions existantes ?

Tous les motoristes s'intéressent désormais à la technologie des Blisk ou « disques aubagés monoblocs » qui consiste à réaliser un étage rotorique sous la forme d'un disque brut dans lequel les aubes sont fraisées dans la masse. Cette technologie présente un gain de poids indéniable. Nous avons donc adapté au compresseur basse pression la technologie utilisée dans les compresseurs haute pression. Le Bladed druM, ou BluM, s'est révélé être une solution alternative prometteuse.

En quoi consiste donc cette technique ?
Sur les turboréacteurs actuels, les compresseurs basse pression comportent un tambour, dont le fût se compose de glissières circulaires dans lesquelles les aubes sont introduites. Avec le BluM, nous conservons le principe du tambour, simple et économique à fabriquer, sur lequel on va ensuite souder les aubes par friction, une technique qui commence à se développer dans le domaine de la propulsion aéronautique. Ce procédé offre un soudage à la fois précis et très résistant car les propriétés mécaniques du titane sont conservées. De plus, il permet de réduire sensiblement la masse du rotor de 20%.

Où en êtes-vous du développement de ce nouveau compresseur ?
Nous avons d'abord réalisé des investigations sur la technique de soudage par friction pour nous assurer qu'elle était bien adaptable à notre compresseur. Il nous fallu un an pour tester et vérifier les résultats. Pour ce faire, nous avons soudé plusieurs centaines d'éprouvettes puis plusieurs dizaines d'aubes afin de vérifier la précision et la répétitivité du procédé. Convaincus par les résultats, nous avons lancé la réalisation d'un prototype à l'échelle 1 pour valider la faisabilité industrielle de l'ensemble. Le tambour est prêt, et nous allons démarrer prochainement le soudage des aubes. Des essais sur banc-moteur sont prévus l'année prochaine. Le plan de développement en cours prévoit que cette architecture de rotor de compresseur pourrait être intégrée dans des moteurs de nouvelle génération qui entreront en service en 2020.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer