Morpho sécurise les documents d’identité en 3D

Présenté au salon Cartes & IDentification fin 2010, le dispositif 3D Photo ID de Morpho (groupe Safran) ajoute un niveau de sécurité aux documents d’identité. Cette technologie s’appuie notamment sur un système complexe de lentilles pour lutter contre la falsification de ces documents.

Développée par Morpho, la technologie 3D Photo ID permet grâce à un procédé stéréoscopique de faire apparaitre le visage du détenteur du document en 3D. Principal objectif de la technologie 3D Photo ID : lutter contre la contrefaçon de ces documents. « Aujourd'hui, les principales fraudes concernent le remplacement ou la falsification des photos figurant sur les documents officiels », souligne Jacques van Zijp, VP sales ID Documents chez Morpho. Car si le document lui-même est protégé, en particulier par des protections visuelles comprenant des hologrammes ou des ombres, les photos elles-mêmes s'avèrent insuffisamment sécurisées.

Pour donner la perception de la 3D, il faut que le document envoie à chaque oeil une image prise d'un angle légèrement différent. C'est en fusionnant ce que voient l'oeil droit et l'oeil gauche que le cerveau crée une image tridimensionnelle. « Nous avons donc créé un système de lentilles intégré directement dans le document qui présente à chaque oeil une image différente de la même personne », explique Jan van den Berg, expert Security concept ID Documents.

Trois niveaux de sécurité
C'est la complexité même du système qui en assure la sécurité car il nécessite tout d'abord la prise simultanée de deux photographies. Mais surtout la structure des lentilles sur les documents est particulière et exige de savoir les produire en quantité, avec une qualité suffisante et une taille adaptée. Enfin, la technologie 3D Photo ID s'appuie sur la gravure d'une image au laser à travers les lentilles elles-mêmes dans le corps même de la carte. Cette technologie de pointe permet de sécuriser le procédé d'impression de la photo. Elle permet aussi, par exemple, de faire apparaître la date de naissance du détenteur du document ou le code d'identification à un endroit précis de la photographie 3D. « Le texte semble alors flotter au-dessus de l'image elle-même », précise Jacques van Zijp. Cela ajoute encore un niveau de protection contre la modification des données car la falsification est facilement détectable sans recours à des équipements spécialisés.

La première application de la technologie 3D Photo ID doit être réalisée cette année aux Etats-Unis, sur des permis de conduire. Les Pays-Bas s'apprêtent également à signer un contrat avec Morpho pour un projet de cartes d'identité 3D Photo ID.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer