Turbomeca conforte son leadership en Russie

L’opérateur russe Gazpromavia a choisi le moteur Arrius 2B2 de Turbomeca (groupe Safran) pour équiper ses nouveaux hélicoptères EC135. Avec près d’une centaine de moteurs en opération, cette société du Groupe conforte sa position de premier motoriste occidental sur le marché russe.

Gazpromavia est le transporteur aérien de la société Gazprom, géant russe du secteur de l'énergie. Les huit hélicoptères EC135 T2i dont l'opérateur s'est récemment doté seront motorisés par la turbine Arrius 2B2. « L'Arrius 2B2 est le représentant le plus récent d'une famille exceptionnelle de moteurs ayant accumulé près de 5 millions d'heures de vol, souligne Valéry Krol, responsable Grand Compte. C'est un moteur remarquablement fiable et robuste, taillé pour faire face aux conditions d'utilisation extrêmes courantes en Russie. » Le temps entre deux révisions (TBO : Time Between Overhaul) est aujourd'hui de 4 000 heures, ce qui en fait le meilleur dans ce segment de puissance. De plus, l'Arrius 2B2 est certifié pour fonctionner avec du carburant aux normes russes et par des températures de -45°C.

Maintenance, la clef du succès
Autre corde à son arc : la maintenance. En 2006, le motoriste signait avec Gazpromavia un accord lui concédant la licence de maintenance de moteurs Turbomeca en Russie. « L'opérateur ne disposait alors que d'un EC 120 équipé du moteur Arrius 2F, mais nous avions parié sur sa croissance ; l'actualité nous donne raison.», précise Valéry Krol. Le centre, agréé pour réaliser la maintenance niveau 1 et 2 de l'Arrius 2F, verra son personnel bientôt formé pour assurer celle des Arrius 2B2. Gazpromavia a en effet consacré d'importants moyens financiers et techniques pour adapter sa maintenance aux standards de Turbomeca.

Une stratégie de leader
Si la création de centres de maintenance locaux s'inscrit dans la stratégie de Turbomeca en Russie, sa participation aux programmes d'hélicoptères de fabrication russe y tient aussi une large part. En témoigne le succès de la motorisation du Kamov Ka-226T par l'Arrius 2G1(*). En outre, deux accords de principe ont été signés avec Hélicoptères de Russie pour la motorisation du Mi-34S2 (hélicoptère léger monomoteur) avec l'Arrius 2F et celle du Kamov Ka-62 (appareil de 6,5 tonnes bimoteurs) avec l'Ardiden 3G(**). Des discussions sont en cours sur des futurs programmes, avec, à la clef, l'assurance pour Turbomeca de conserver sa place de premier motoriste occidental sur ce marché prometteur.

* Accord conclu fin 2008, avec une certification de l'hélicoptère attendue pour fin 2011.
** Signature d'un MOU début 2010.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer