Recherche Aéronautique : Renouvellement de la Convention IROQUA

Le programme IROQUA (Initiative de Recherche pour l’Optimisation acoustiQUe Aéronautique), consacré à la réduction du bruit des aéronefs a été reconduit pour cinq ans. Son objectif est d’atteindre en 2020 une réduction de 50 % du bruit perçu au voisinage des aéroports.

Lancé en 2005 par Safran, Airbus, Dassault Aviation, le CNRS et l'ONERA, en réseau avec une trentaine de laboratoires, le programme Iroqua se consacre à la recherche aéroacoustique et à la réduction du bruit aéronautique. Cette Convention, sous l'égide de la DGAC (Direction générale de l'Aviation Civile) et du CORAC, a été reconduite le 23 novembre dernier pour cinq ans.

Une initiative renforcée
A l'occasion de ce renouvellement, Air France et Aéroports de Paris ont rejoint le programme Iroqua aux côtés des partenaires d'origine. Le renforcement du réseau par des opérateurs et des acteurs du trafic aérien favorisera la mise en oeuvre opérationnelle des avancées technologiques issues de la recherche. Autre nouveauté : l'extension du périmètre d'expertise du réseau. Iroqua va enrichir son champs d'investigation à de nouvelles disciplines de la physique, comme la vibroacoustique, ou des sciences cognitives telle la psycho-acoustique. Des enseignements complémentaires destinés à consolider les choix de société auxquels seront confrontés industriels et décideurs.

Un objectif stratégique pour Safran
« La réduction du bruit est un objectif stratégique pour Safran. Quand on sait que le trafic aérien devrait être multiplié par deux dans les quinze prochaines années […], on mesure l'envergure des enjeux pour le Groupe, dont l'un des produits phares, le CFM56 (développé en partenariat avec General Electric) assure la propulsion de la moitié du trafic aérien et motorise en particulier près des trois quarts des courts et moyens courriers... » a déclaré Marc Ventre, Directeur général adjoint du groupe Safran, en charge de la branche Propulsion aéronautique et spatiale, lors de la réunion de renouvellement de la Convention. Il a également insisté sur l'originalité et l'efficacité de la démarche mise en oeuvre dans le cadre d'IROQUA, à savoir la mise en réseau des compétences scientifiques et technologiques dans le cadre d'un partenariat public / privé, fédérant un grand nombre d'entreprises et de laboratoires de recherche.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer