Journées européennes du patrimoine au Musée Safran

Cette année encore, le Musée aéronautique et spatial Safran a accueilli les 18 et 19 septembre dernier, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, un public nombreux venu découvrir le monde fabuleux de l’aéronautique.

Construire sa propre fusée à eau ou à poudre, s'essayer au pilotage d'un aéronef sur un simulateur de vol, suivre les évolutions de la maquette d'un avion à décollage vertical équipé d'un vrai mini-réacteur...
Le Musée aéronautique et spatial Safran, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine 2010, proposait à ses visiteurs un programme éclectique.

Ainsi, plus de 2 000 personnes ont fait le déplacement pour découvrir (ou redécouvrir) les trésors de ce musée original, riche d'une collection unique de plus de 100 moteurs d'avions, d'hélicoptères et de fusées retraçant un siècle d'épopée aéronautique et spatiale. « Ces journées sont pour nous l'occasion d'ouvrir le Musée Safran à un large public et, dans la mesure du possible, de déclencher quelques vocations chez les plus jeunes », explique Daniel Declercq, directeur du Musée. Le thème de cette 27e édition des Journées, Les grands hommes : quand femmes et hommes construisent l'Histoire, était décliné tout au long du circuit de la visite. Avec, notamment, une frise chronologique présentant les personnalités ayant marqué l'aventure de la conquête des airs.

Animations ludiques

Parmi les nombreuses activités et animations, le pôle simulateurs a été particulièrement apprécié. La pièce maîtresse, un simulateur d'Airbus A320, a permis aux passionnés de s'initier au pilotage d'un avion de ligne, de la préparation du vol jusqu'à l'arrêt complet des moteurs. Trois autres simulateurs, plus légers, dont un destiné aux plus jeunes enfants, ont également attiré un large public.

Autres moments forts de ces Journées : la projection d'un film en 3D retraçant l'évolution des trains d'atterrissage, et la présentation en live de deux véhicules historiques : la première voiture Messier dotée en 1925 d'une suspension oléopneumatique, et une moto Gnome & Rhône à gazogène !

Pilote d'un jour

Pour garder un souvenir de cette journée riche en découvertes, les visiteurs pouvaient se faire photographier à bord d'un Mirage III ou d'un hélicoptère Alouette II. « Le succès de ces journées doit beaucoup aux bénévoles de l'Association des Amis du Musée Safran, des retraités passionnés qui ont essayé de transmettre l'étincelle aux jeunes visiteurs.», conclut en souriant Daniel Declercq.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer